France : le discours “Messi ou pas Messi…” de Paul Pogba, dans les vestiaires des Bleus, fait passer le chômage sous la barre des 5%.

Il est prouvé scientifiquement qu’une victoire en Coupe du monde, de football uniquement, a des effets positifs à la fois sur le moral des habitants, mais également sur celui de tous les acteurs économiques. Plus que la magnifique victoire de l’équipe de France, c’est le mémorable discours de Paul Pogba qui serait la raison de ces performances économiques historiques.

La France a gagné la Coupe du monde 2018, qui a eu lieu en Russie, en battant la vaillante équipe de Croatie. Les talentueux joueurs de Didier Deschamps ont remporté le glorieux trophée sur un score de 4 à 3. Mais c’est un autre chiffre qui affole le monde de l’économie nationale, mais également internationale.

“Le chômage est passé de 9,2 % à 4,6%”

Pour la première fois depuis les trente glorieuses, le taux de chômage en France est passé sous le seuil des 5%, toutes classes d’âge confondues, selon l’INSEE, l’Institut national de la statistique et des études économiques. Le chômage est passé de 9,2 % à 4,6%.

“Nous nous attendions, au troisième trimestre 2018, à une baisse de l’ordre de 0.2 à 0.5%, mais pas davantage. Lors de la victoire de la France en 1998, il y a eu une toute petite chute du chômage, de l’ordre de 0,5%, pas plus. Le taux atteint au 18 juillet est étonnamment et remarquablement admirable. Nous avons refait les calculs plus d’une cinquantaine de fois. Notre logiciel est une déclinaison de l’algorithme de Parcoursup. Il était normal, de notre part, d’avoir eu certains doutes. Mais non. Notre logiciel fonctionne très bien. Le chiffre de 4,6% de chômage en France est exact. L’économie repart. C’est une formidable nouvelle”, souligne un économiste de l’INSEE.

Les indicateurs n’avaient pas affiché de tels scores depuis plus de 50 ans. Le monde de l’économie en reste bouche bée. Les comptes nationaux trimestriels s’en trouvent chamboulés, de manière positive pour le pays. La formation brute de capital fixe gagne en performance. Les exportations et les importations se trouvent décuplées. Du jamais-vu dans l’économie française depuis les trente glorieuses.

“Les chiffres en temps réels”

De plus, l’Institut national de la statistique prévoit de nouvelles baisses du chômage, mais également d’autres hausses de la croissance, dans les mois à venir. “Ces chiffres records sont dus à la victoire des Bleus en Coupe du monde, c’est prouvé économiquement. Le sport a toujours été un vecteur de motivation et de performance. Mais selon plusieurs sondages, c’est un autre facteur qui a provoqué à la fois une baisse vertigineuse du chômage, mais également une progression prodigieuse du taux de croissance. Selon toutes les personnes sondées, le discours de motivation du joueur de l’équipe de France Paul Pogba, à l’attention de tous ses coéquipiers, serait la raison de la hausse du moral des français. Le discours de Paul Pogba, dans les vestiaires, lors de l’avant-match contre l’Argentine, a un effet bénéfique sur la baisse du chômage. Cela montre que les discours des politiques sont moins entendus que ceux des vedettes de football. Ce qui est tout à fait normal dans un sens, mais je ne veux pas donner davantage mon avis. Nous, les statisticiens, nous donnons des chiffres, uniquement des chiffres, rien que des chiffres, jamais nos avis. Nous, les statisticiens, c’est 1+1=2. Nous réfléchissons toujours binaires, 0 ou 1, oui ou non, pas de peut-être. Donc, dès ce matin, nos indicateurs montrent que le moral des français est en forte hausse. Regardez ici, sur mon écran, le tableau, là. Vous voyez la courbe ascendante ?, c’est le moral des français. Nous avons les chiffres en temps réels. Et le tableau qu’il y a à côté, c’est la croissance. Les deux sont liés. Une hausse du moral engendre automatiquement une montée de la croissance. Et vous remarquerez le nom qu’il y a d’écrit, au dessus des deux tableaux. Il y a d’inscrit ‘Discours Paul Pogba’. Pour notre logiciel, le discours de Paul Pogba est la raison de ces chiffres impressionnants. Idem pour les chiffres du chômage. Les embauches ont progressé, dès ce matin 8 heures. Le moral des investisseurs et des entrepreneurs est au plus haut”, précise un analyste de l’Institut national de la statistique.

Dans le documentaire “Bleus 2018, au cœur de l’épopée russe”, diffusé mardi soir sur TF1, les téléspectateurs ont visionné la séquence durant laquelle Paul Pogba, extraordinaire joueur de l’équipe de France de football, s’est adressé, de manière flamboyante, à ses coéquipiers, avant le match contre l’Argentine, en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Lors d’un discours enflammé, qui restera dans les mémoires, le joueur français a évoqué la victoire, l’unité, la solidarité, l’Argentine, Lionel Messi, les pâtes, les testicules, la fête, l’hôtel et le fait de ne pas vouloir rentrer à la maison.

“Messi ou pas Messi…”, le discours complet de Paul Pogba à l’attention de ses coéquipiers, avant le match contre l’Argentine, en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018.

“On veut voir des guerriers sur le terrain aujourd’hui. Et moi, je veux pas rentrer ce soir. Moi, ce soir, je rentre pas. Demain, je veux pas rentrer. On reste encore à l’hôtel. On va encore bouffer ces put***s de pâtes là, sautées. J’en ai rien à foutre. Aujourd’hui, on rentre pas chez nous. On va finir contents. Je veux qu’on fasse la fête ce soir. Je veux que tout le monde, là. Aujourd’hui, on soit morts sur le terrain. Mais, personne va lâcher l’autre. Personne se lâche. Sur le terrain, on est tous ensemble, des bonhommes et des guerriers… des soldats. Aujourd’hui, on va les tuer, aujourd’hui, ces argentins, là. Messi ou pas Messi, on s’en bat les couilles, nous. On vient pour gagner cette put*** de Coupe du monde. Faut passer par là. Et là, je veux vous voir poser vos couilles. Allez les gars !”.

“Un put*** de discours sur des put***s de pâtes”

Du côté des hommes et des femmes politiques, c’est la stupéfaction. La majorité est très satisfaite de ces annonces. Mais d’autres ne sont pas du même avis. “On s’est fait chier à faire l’ENA, Sciences Po, l’Institut d’études politiques, la fac de droit et les écoles d’économie. On s’est rendus aveugles à lire des dizaines de milliers de bouquins, durant nos put***s d’études de merd*, pour préparer nos put***s d’examens de merd* et c’est un put*** de discours sur des put***s de pâtes, de 30 secondes, qui nous coupe l’herbe sous le pied et qui réalise des performances économiques jamais vues en France. Durant nos meetings, nos conférences de presse, nos interviews à la télévision ou à la radio, nous, les personnalités politiques, nous avons parlé, parlé et parlé encore et toujours, et rien. Bien au contraire, plus on parlait et plus le chômage augmentait. Je me trompe ou sommes-nous incompétents à ce point ?. Nous avons lu des centaines de milliers de rapports. Mais rien. Nous avons fait des lois, des décrets, mais rien. Et ce put***s de chômage qui montait comme monte une érection devant un film pour adultes. Et là, un petit speech de 30 secondes et voilà que l’économie française va nettement mieux. Je reconnais que le discours de monsieur Pogba est très motivateur. Paul Pogba est un grand joueur, que j’apprécie soit dit en passant. Mais il nous fait passer pour quoi, maintenant ?. Je vais vous le dire. Il nous fait passer pour des cons !. Non, non et non. Il ne doit plus faire cela. Lui et tous les leaders sportifs, tous sports confondus doivent arrêter de se mêler de politique. Surtout les footballeurs charismatiques, comme monsieur Pogba. Que les grands joueurs de foot s’occupent de leurs put***s de ballons et leurs put***s de selfies sur Instagram, qu’ils bouffent leurs put***s de pâtes sautées, mais qu’ils restent loin de la politique et loin des chiffres du chômage ou de la croissance. Ce n’est plus acceptable. Il pense à nous, monsieur Pogba ?. S’il fait notre boulot, on va faire quoi, après ?. Il veut nous envoyer à Pôle Emploi ?. Sinon, moi aussi, je chausserai mes chaussures à crampons, je mettrai mon shot et mon maillot et je jouerai au foot. Si c’est ce qu’il veut, que monsieur Pogba ne vienne pas rouspéter après. Donc, je demande aux footballeurs d’être raisonnables. Que les joueurs, talentueux et appréciés des gens, arrêtent de se mêler de la politique et de l’économie. Ainsi, nous serons tous gagnants et nous en ressortirons tous grandis”, demande un élu parlementaire, tout en se rongeant les ongles nerveusement.

 

 

 

 

Photo : capture d’écran.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.