Kim Kardashian lance une école pour apprendre à parler en Vocal Fry.

Le Vocal Fry est une manière de parler qui consiste à terminer ses phrases avec une voix grave.

Mis à jour.

Les stars américaines en usent et en abusent même. Kim Kardashian, Katty Perry, Britney Spears et Zooey Deschanel sont les spécialistes du Vocal Fry (friture vocale). Cela donne un air sérieux et intelligent pour certains, mais une étude indique que les personnes qui parlent en mode Vocal fry seraient “moins compétentes, moins instruites et pas dignes de confiance”.

“Transmettre quelque chose à l’Humanité”

Alors que des stars de la chanson et du cinéma renoncent au Vocal Fry, la vedette de téléréalité Kim Kardashian a décidé de lancer son école de Vocal Fry, dénommée Vocal Fry Institute . “Tout d’abord, je voudrais dire aux personnes qui disent que le Vocal Fry ne donne pas l’air plus intelligent, je leur répondrai d’aller voir mon compte en banque et elles verront l’intelligence de mes millions de dollars. Bon, à part montrer mes magnifiques formes et vendre des cosmétiques par tonnes, je ne vois pas ce que je pouvais apprendre dans mon école. Avec ce buzz sur le Vocal Fry, l’occasion m’est donnée pour transmettre quelque chose à l’Humanité. Qui sait ? j’aurai peut-être le Prix Nobel, soit d’économie, soit de téléréalité, soit d’intelligence, je vais voir ce que je demanderai, c’est sur inscription le Prix Nobel et on choisit la catégorie, non”, interroge Kim Kardashian.

1 minute de Vocal Fry par Kim Kardashian.

  Source : Youtube.

“Le Vocal Fry est éliminatoire en entretien d’embauche”

Dans le domaine du travail, les recruteurs sont exténués. “On n’en peut plus. Que les candidats fassent cela dans leur vie privée, cela les regarde. Qu’ils rendent dingues leur entourage, c’est leur problème, mais par pitié, que les candidates et les candidats arrêtent d’utiliser le Vocal Fry en entretien. De toute façon, ils ont intérêt car utiliser le Vocal Fry est éliminatoire en entretien d’embauche. Retour direct à Pôle Emploi. ces personnes croient que cela les rend plus sophistiquées et intelligentes, mais non. C’est même tout le contraire. Que les candidats ne disent pas qu’ils n’ont pas été prévenus”, précise une recruteuse de Manpower. Elle ajoute, “une fois une candidate a parlé en Vocal Fry durant tout l’entretien. Malheureusement, elle était très compétente et on n’a pas pu abréger l’entretien d’embauche. Elle a été prise et je peux vous dire que son employeur souffre. Il suit d’ailleurs une thérapie pour supporter le Vocal Fry”.

 

 

 

Photo : capture d’écran Youtube.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.