Service sanitaire : tout ce que les étudiants en santé feront concrètement sur le terrain.

Grande nouveauté pour la prochaine rentrée 2018, le service sanitaire est encore flou pour la plupart des étudiants en santé. La liste détaillée dans cet article.

Près de 47.000 étudiants, futurs médecins, pharmaciens, professionnels dentaires, kinésithérapeutes, sages-femmes, personnels de laboratoires et infirmiers, seront concernés par le service sanitaire dès la prochaine rentrée 2018.

Les ministères de l’enseignement supérieur et de la santé ont conjointement bien précisé que le service sanitaire, d’une durée de 3 mois et obligatoire pour l’obtention du diplôme, ne consistera pas à faire de la “figuration”.

“Comme les succulents repas gastronomiques des Restos U”

“Le ministère insiste bien sur le fait que ce service n’est pas comme un stage des collégiens. Les étudiants en santé ne passeront pas leur temps à se balader, discuter, rire et naviguer sur leurs smartphones dans les hôpitaux et maisons de retraites. Durant 3 mois, ils bosseront dur durant leur service sanitaire, ils mettront la main à la pâte et dans le séant des petits vieux, pour le bien de la nation et du service public. Ils doivent bien cela à la France, avec tout ce qu’ils touchent en bourses et autres avantages comme les succulents repas gastronomiques des Restos U et Cafets U à prix cassés. Ils sont bien nourris et très bien logés, qu’ils redonnent un peu à la France”, indique un haut-fonctionnaire du Ministère de l’Enseignement supérieur.

“Être polyvalents et surtout flexibles”

“Ce service sanitaire n’est pas une punition. Il préparera les futurs professionnels de santé à ce qu’ils feront dans quelques années car au train où vont les choses, avec les réductions de budgets et les objectifs à atteindre pour chaque hôpital, les individus travaillant dans le domaine de la santé devront être polyvalents et surtout flexibles”, précise un contrôleur de gestion d’un grand hôpital public parisien.

Ainsi, le Service sanitaire consistera concrètement à :

  • Nettoyer et déboucher les wc, les urinoirs, battants, siphons, éviers, lavabos, bidets, douches et baignoires des établissements publics (hôpitaux, maisons de retraite, sénat, parlement, ministères, conseils régionaux, préfectures, mairies, écoles, collèges, lycées, universités…).
  • Entretenir les appareils de balnéothérapie (hammams, spas, saunas, jacuzzis, tapis massants, appareils de bains de pieds…) et les piscines du sénat.
  • Changer les couches et les draps de personnes âgées dans les hôpitaux et maisons de retraites.
  • Effectuer des opérations d’installations et de maintenance d’équipements sanitaires : wc (au sol, suspendu ou broyeurs, toilettes sèches à compost…), urinoirs, éviers, lavabos, bidets, douches, baignoires, tuyauterie, mitigeurs, meubles de salles de bains…
  • Animer des ateliers, auprès d’un jeune public, sur la bonne alimentation en s’inspirant de leurs expériences gastronomiques dans les Restos U.
  • Faire de la prévention : sur l’alcool (alcools forts, vin, bières, champagnes, cocktails, spiritueux, les liqueurs, les eaux-de-vie, les boissons énergisantes…), le tabac et les drogues : cannabis, cannabis de synthèse, kétamine (Spécial K, vitamine K, Ket, Ketty, Kétalar, Ké, K-pop),  LSD, cocaïne, héroïne, crack/Free base, BHD, Salvia divinorum, Datura, méthadone, méthamphétamine, champignons hallucinogènes, Khat, pipérazines, 3-MeO-2-Oxo-PCE (MXE), poppers, Rachacha, MDMA, GHB, méphédrone, BZP (benzylpiperazine), TFMPP (trifluoromethylphenylpiperazine), mCPP (m-chlorophenylpiperazine), protoxyde d’azote, amphétamines, PCP (Mescaline, Mess, Angel dust, Peace pill, Fairy dust, Cristal)…
  • Donner des informations sur la sexualité (positions du Kamasutra, meilleurs sites de films X…), la contraception (marques fiables de préservatifs, stérilets et pilules) et les avantages/inconvénients des sites internet entre Sugar Daddy et Sugar Baby.
  • Ateliers de eSport et de jeux vidéos récréatifs.

“Le service sanitaire est très technique, mais cela a l’air intéressant. Mais bon, je suis quand même un tout petit peu dubitatif sur les ateliers concernant la sexualité. J’ai 21 ans et mon petit frère de 14 ans me montre régulièrement des sites internet de cul que je ne connaissais même pas. Cela dit, je lui demanderai de me donner des conseils pour mener à bien mon service sanitaire”, confie un jeune étudiant en médecine strasbourgeois.

Dès la rentrée 2019, le service sanitaire se généralisera à l’ensemble des autres étudiants en santé (orthophonistes, psychologues, psychiatres…), ainsi qu’aux étudiants de l’ENA, Sciences Po, ESSEC, HEC, ENS, écoles de commerce, BTS, DUT, formation professionnelle…

 

 

 

 

Crédit-photo : jennycepeda, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.