Visas restreints : Alger stoppe ses exportations de sauce algérienne et de chorba vers la France.

Publié le 30.09.2021 à 15h18. Mis à jour à 15h26mn.

Le ton monte entre la France et l’Algérie. Suite au refus de la part d’Alger de reprendre ses mineurs isolés sans-papiers, dont certains sont délinquants, se trouvant dans l’hexagone, le gouvernement français avait décidé de réduire drastiquement le nombre de visas accordés aux ressortissants algériens.

« à se demander où est passé l’argent du pétrole… »


« La France ne se rend pas compte du manque à gagner pour elle. Si vous saviez ce que dépensent les touristes chez vous, c’est impressionnant. Normal, ça coûte 1.000 fois plus cher chez nous en Algérie. Et je ne parle pas uniquement des militaires ou des fonctionnaires corrompus qui achètent vos produits de luxe. Il y a aussi les parlementaires », confie le gérant d’une agence algérienne de voyages.

« Il a raison le vendeur de billets d’avions, ajoute l’épouse d’un Général algérien. Moi, je me fais soigner en France, même pour un rhume. Nous avons de très bons médecins en Algérie, je ne dis pas le contraire. Par contre, il faut éviter les hôpitaux publics. Ils ont les compétences, mais pas le matériel. C’est à se demander où est passé l’argent du pétrole et du gaz algériens. »

« En Algérie, les piétons cachent leurs téléphones dans leurs slips »

Se trouvant dos au mur à l’aéroport d’Alger, le gouvernement a décidé d’arrêter les exportations de sa succulente sauce algérienne, mais également celles de sa chorba, une soupe légère traditionnelle. « Je ne vais pas inscrire mes enfants dans une université algérienne, quand même. Elles sont bondées. Un peu comme les vôtres, mais en 20 fois plus remplies. Il n’y a même plus de place dans les lustres des amphis universitaires. Le gouvernement français pourrait faire preuve d’un minimum d’humanité et de compassion. Je n’ai même pas fini la construction de ma 4ème villa à Béjaïa. Je ne vais pas passer tous mes week-ends à Annaba ou à Mostaganem, quand même. Je n’ai pas envie de faire une dépression. Je dois veiller à mon bien-être », philosophe un haut fonctionnaire, dont la famille est spécialisée en détournements de fonds publics depuis 1962.

Paris n’a pas encore répondu à cette stratégie défensive algérienne. Mais une entité à fait savoir que cette décision de l’Algérie est « problématique », selon un cadre de la Fédération des Maîtres Kebabiers de France. « Déjà qu’on passe nos matinées à chialer en coupant les oignons de la préparation. Alors si, en plus, on doit passer du temps à préparer la sauce algérienne, on ne va pas s’en sortir. C’est quand même l’une des sauces les plus demandées par notre clientèle. La France et l’Algérie doivent trouver une solution au plus vite, sacré nom d’un kebab vendu en grande surface », prévient un apprenti kebabier. Le client d’un kebab ajoute : « Non, non et non ! Je vais mettre quoi dans mon sandwich grec ? Du ketchup ? Et pourquoi pas de la sauce bourguignonne pendant que nous y sommes ? ».

Pour l’heure, la France se voit encore contrainte de supporter les délits de certains mineurs isolés, majeurs ou non. « Si je retourne en Algérie, je vais voler, comme ici. C’est pas possible, car en Algérie, les piétons cachent leurs téléphones dans leurs slips ou leurs culottes. C’est moins bien qu’en France, moins hygiénique, confie un mineur multi-récidiviste, avant de me montrer des photos quand il était en tribune lors du match Algérie-Allemagne lors de la Coupe du Monde 1982. J’avais 10 ans sur cette photo. »

« Vivement une Présidente ou un Président de gauche, , ou même de droite soft… »

Ayant entendu la conversation, une passante a tenu à apporter son témoignage. « Moi, je me fais voler mes affaires chaque jour par des pickpockets. Est-ce que j’en fais une histoire ? La réponse est non. Les sans-papiers délinquants doivent rester en France le temps qu’ils soient régularisés. Vivement une Présidente ou un Président de gauche, ou même de droite soft, pour rétablir la justice et le droit à ces migrants économiques de prendre aux bourgeois les smartphones et les chaînes en or qu’ils veulent », explique-t-elle, tout en cherchant son porte-monnaie sans son sac à main.

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com