Lyon : bannis, les cordons bleus remplacés par les tripes dans les cantines.

Jugés trop transformés par la mairie de Lyon, les célèbres et tant appréciés cordons bleus ne seront plus servis dans les cantines des écoles primaires, ainsi que dans les restaurants self-services des collèges et lycées, et dans les Crous universitaires. Un déchirement pour des dizaines milliers d’élèves et d’étudiants lyonnais. « D’avance, je m’excuse auprès du personnel de ménage, car je dégobille tout le plat de tripes quand ma mamie en prépare le dimanche quand on va chez elle », prévient un écolier de 6 ans.

« Mon gosse va manger double, le soir au dîner, et puis quoi encore ? »

Pour remplacer le légendaire cordon bleu, la mairie a déjà prévu une solution de rechange. Ainsi, les cantines et cafétérias serviront des tripes à la lyonnaise. « Pour les gamins qui n’aiment pas les tripes, car, bizarrement, il y en a, nous avons prévu de leur servir des abats aux fines herbes. Ils vont se régaler, les lardons. Et que nos opposants ne viennent plus dire que nous sommes sectaires. On sert de la barbaque issue d’êtres vivants sauvagement abattus. Pour des vegans comme nous qui élevons les arbres au rang de divinités, nous avons fait des efforts. Les gens doivent reconnaître nos efforts », a demandé un élu municipal et végétarien de Lyon.


Cependant, certains parents ne sont pas du même avis. « Sacré nom d’une matinée passée en cuisine pour préparer le repas de midi pendant les vacances scolaires ! Je ne vais payer des repas de cantine pour rien ! Mon gosse va manger double, le soir au dîner, et puis quoi encore ? Ça modifie tout mon budget bouffe du mois », se désole une mère de famille qui gagne le SMIC.

« On ne plaisante pas avec la becquetance, jamais… »

Même accablement de la part d’un grand chef cuisinier qui travaille dans la cantine d’une école primaire de Lyon. « Malgré la baisse des budgets dédiés à l’alimentation des mioches, je leur prépare de vrais cordons bleus avec des filets de volaille, des vrais, du bio, en plus. J’y mets du vrai fromage aussi, en général du Beaufort ou du Comté, AOP s’il vous plaît. Dans la capitale mondiale de la gastronomie, on ne plaisante pas avec la becquetance, jamais, sacré nom d’un plat surgelé ! Donc, j’espère que les ronds-de-cuir de la mairie annuleront leur décision de supprimer le cordon bleu des menus des écoles », a confié le chef.

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com