Etats-Unis : indignation nationale car un joueur de Baseball ne mâchait pas de chewing-gum durant un match de MLB.

L’incompréhension de la part d’une majorité d’américains est grande au sujet du geste atypique et incompréhensible d’un joueur de Baseball, durant une rencontre de MLB, la Major League Baseball, l’équivalent de notre Ligue 1-Conforama, payez en 4 fois sans frais.

La nation américaine est sous le choc. Les scènes de recueillements silencieux se multiplient à travers les quatre coins du pays. Les habitants sont d’une tristesse incommensurable. Même dans la pourtant paisible île d’Hawaï, où les habitants ont délaissé leurs planches de surf et leurs fabuleuses danses érotico-folkloriques pour déprimer, en silence. Seul le bruit laconique des vagues reste perceptible.

Il est des choses sacrées aux USA. Parmi les sujets inamovibles, comme par exemple le port d’armes pour tous, l’absence de soins gratuits pour les plus démunis, les frais universitaires très onéreux, le licenciement express, l’absence de congés payés, l’interdiction de congés de maternité, il y a également le chewing-gum mâché par les joueurs professionnels de Baseball, durant les rencontres de championnat.

“Ambiance glaciale dans tout le stade”

Alors que la partie de Baseball, entre les Mariners et les Giant, se déroulait le plus normalement possible, un joueur a semé une ambiance glaciale dans tout le stade, mais aussi en dehors, malgré les 300° Fahrenheit (38° Celsius, ndlr). “Nous sommes tous dans l’incompréhension. Tout se passait pourtant comme d’habitude. Les joueurs attendaient, de longues heures sur le terrain, avant de toucher une balle, si l’occasion leur en était donnée, puis de courir, difficilement. Il faut préciser qu’avec leurs pantalons slims serrés, à la limite des vêtements de contention médicaux, les joueurs de Baseball ont du mal à courir, mais c’est comme ça. Les traditions sont immuables aux USA. Il est difficile de les changer. Les joueurs qui attendaient de toucher une balle réfléchissent à la manière de payer leurs put**** de subprimes de crédit de merde. Dans les tribunes, aussi, c’était comme à l’accoutumée. Les spectateurs regardaient la partie tout en nettoyant leurs armes ou en s’autosoignant, pour ceux qui n’ont pas d’assurance-maladie. D’autres mangeaient leurs hot-dogs ou leurs burgers, accompagnés d’une bonne bière bien fraîche. Mais quand les caméras ont diffusé le visage de l’un des joueurs, en gros plan, cela a été le choc, pour nous tous présents dans le stade. Tout s’est figé en un instant. On a crû à une arrivée d’extra-terrestre ou à la venue de Jésus ou d’Elvis. Nous sommes tous restés stupéfaits et abasourdis. C’est vraiment triste. J’en pleure encore”, précise un joueur professionnel.

La tristesse et le chagrin ont laissé place au questionnement. Ainsi, le tollé a été général quand un joueur a été aperçu alors qu’il ne mâchait pas de chewing-gum, durant une rencontre sportive officielle de la ligue de baseball américaine, la MLB, Major League Baseball.

“Catastrophe nationale…”

La scène qui a indigné et choqué, à la fois les sponsors, les chaînes de télévision, les joueurs, les spectateurs et les téléspectateurs des chaînes câblées payantes a été celle d’un joueur qui ne mâchait pas de chewing-gum durant le jeu. Il faut dire que le chewing-gum est une tradition séculaire. Du temps du Far West, les premiers colons mâchaient du caoutchouc. “Les premiers américains, qui partaient dans les terres pour voler les terres des indiens, mâchaient du caoutchouc. Pour faire baisser leur stress, il n’y avait pas mieux. Quand tu as des hordes d’indiens qui ne demandent qu’à te scalper, ce n’est pas un malheureux chewing-gum goût fraise qui va t’apaiser les nerfs. De toute façon, les industriels n’avaient pas encore inventé le chewing-gum que nous connaissons maintenant. Le caoutchouc avait un double usage, du temps de la colonisation américaine des terres indiennes. Mâchouiller du caoutchouc avait un effet apaisant psychiquement. Mais aussi, il faut le préciser, le caoutchouc permettait de colmater les trous dans la peau faits par les flèches des indiens”, indique un professeur en histoire, spécialiste des USA, au sein d’une université américaine low-cost.

Les fans de baseball sont désœuvrés et très difficiles à consoler. Entre ceux qui grignotent nerveusement leurs battes de Baseball et ceux qui gémissent dans les rues des villes américaines, le désespoir est total.

“Les USA ne sont pas à une contradiction près”

“Les Etats-Unis d’Amérique, notre glorieuse et vaillante nation, a subi bien des chocs et des tragédies. Mais ce que j’ai vu dans le stade, aujourd’hui, ne s’effacera, malheureusement, jamais de ma mémoire. Ce joueur qui n’avait pas de chewing-gum dans la bouche, durant la partie de Baseball, a agi honteusement. Son geste déshonore notre valeureux sport. La Ligue majeure de baseball est en deuil aujourd’hui. La scène de ce jour est une catastrophe nationale et même mondiale. N’oubliez pas que les USA remportent les World Series chaque année. Oui, je sais, cela s’appelle séries mondiales, mais il n’y a qu’un seul pays en lice, le nôtre, les USA. Il n’y a que les Etats-Unis qui y participent et alors ?. C’est contradictoire, mais les USA ne sont pas à une contradiction près. Vous avez tendance à l’oublier un peu trop vite, vous, les satanés européens. Surtout vous, les français mangeurs de grenouilles vivantes. La contradiction fait partie intégrante de notre histoire. C’est une spécificité qui fait notre force, mais aussi notre charme. Les français, vous avez le French kiss et le vin. Les italiens ont le machisme et les belles chaussures. Les mexicains ont les piments forts et les putes. Les russes ont la vodka et les putes. Les chinois ont l’industrie et la contrefaçon. Les japonais ont les sushis et Fukushima. L’Afrique a le soleil et les famines. Les australiens ont les kangourous et le désert. Nous, les américains, nous avons Hollywood et les contradictions. Mais c’est un autre débat que je ne veux pas évoquer avec toi. Tu poses trop de questions pertinentes. On n’aime pas vraiment ça ici, son of a bitch (fils d’une escort-girl, ndlr). Quand je dis on, ce sont les personnes qui ont voté pour Donald Trump, comme moi. Et moi, je fais comme monsieur Trump, je n’aime pas répondre aux questions qui ont un sens. Hey, asshole (orifice anal, ndlr), n’écris rien sur mes propos au sujet des World Series, sinon tu devras t’expliquer avec mon arme à feu. Ne relate pas non plus mes propos sur les contradictions. Tu as compris dickhead ? (tête de pénis, ndlr)”, m’ordonne catégoriquement un fan de Baseball.

“Ce n’est ni légal, ni autorisé, ni permis”

Les hauts responsables de la ligue de Baseball sont actuellement en réunion extraordinaire pour infliger les sanctions adéquates au joueur qui n’a pas mâché de chewing-gum, durant la partie officielle. “Il aura un avertissement. Mais si cela se reproduit, il lui sera interdit de tourner dans des publicités, à vie. Les mises à pied ne donnent pas de résultats efficaces. Aux USA, le nerf de la guerre, c’est le dollar et uniquement le dollar. Tu peux parler de valeurs, de déontologie ou de je ne sais quelles autres conneries morales, cela sera vain. Mais, dès que tu prononces les mots dollars et argent, les gens sont plus réceptifs. Ils interrompent ce qu’ils font et ils écoutent chaque syllabe. Mais attention, les babioles que j’ai cité en premier, c’est-à-dire l’éthique et la morale, comptent aussi. Mais à un degré bien moindre. Le dopage, c’est à part. Ce n’est ni légal, ni autorisé, ni permis, ni toléré, mais c’est sportivement accueilli. Disons ça comme ça. Mais je ne veux pas aborder ce sujet sensible avec vous. Sky is the limit (le ciel est la limite, ndlr). Oui, je sais que parler du ciel et de la limite n’a rien à voir avec le sujet du chewing-gum, mais nous, les américains, nous adorons terminer nos phrases avec cette citation célèbre. Je dois interrompre cette interview. Que Dieu vous bénisse et vous pardonne pour tous vos pêchés, sinon vous devrez les expier en plein milieu des flammes de l’enfer, hautes comme des amas de lingots d’or de Fort Knox, dans la douleur, les brûlures, les cris, les larmes, la détresse, l’horreur, le sang et le désœuvrement, sans un dollar en poche et sans couverture santé”, indique l’un des responsables du département de déontologie de la MLB.

“C’est honteux !”

Mais tous les fans de ce sport légendaire qu’est le Baseball, dont les règles ne sont connues que par 0.0001% de la population mondiale, du fait de leur complexité, sont étonnés par l’obligation faite aux joueurs de mâcher du chewing-gum. “Nous sommes en Amérique, le pays des braves, non ?. Ici, c’est la terre des libertés. Chaque citoyen agit comme bon lui semble, sans obligations contraignantes. Depuis quand y-a-t-il des règles sur le comportement des citoyens des USA ?. Nous sommes en pays libre et surtout libéral. Ils obligent les joueurs à mâcher du chewing-gum et ensuite, ça sera quoi après ?. Ils voudront nous obliger à mettre de l’aspartame à la place du sucre dans nos aliments industriels. Ils nous obligeront à réduire la pollution. Que Dieu bénisse la pollution. Non, je ne suis pas d’accord du tout avec la décision de la MLB au sujet du chewing-gum. C’est honteux !”, vocifère un fan de Baseball et de pollution.

 

 

 

 

Crédit-photo : Free-Photos, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.