Equitation : les harnais d’attelage et les cravaches en rupture de stock depuis la sortie de 50 Nuances plus claires.

Le monde pourtant si paisible de l’équitation est en pleine crise, du jamais vu depuis la viande de cheval dans les produits surgelés. Le troisième volet de la saga culte 50 Nuances de Grey ne provoque pas uniquement que des files d’attentes longues comme un sexe d’acteur mâle de films pour adultes ou de bouffées de chaleurs interminables de la part des spectateurs et spectatrices en salles. 50 Nuances plus claires a également entraîné une pénurie d’accessoires, dont les cravaches.

L’équitation connait sa plus grande crise depuis le scandale de la viande de cheval dans des plats du fabricant de meubles Ikea. Mais cette fois, ce n’est pas un énième scandale sanitaire qui en est la cause. La raison est ailleurs.

“Demandes de cravaches, de brides, de mors, de longes et autres harnais d’attelage”

Le 3ème volet de la saga orgasmique 50 Nuances de Grey a entraîné une pénurie de cravaches, dans tous les pays dans lesquels le film est sorti, France comprise. “Avec la sortie du film 50 Nuances plus claires et la Saint-Valentin qui suit juste après, des clients et des clients qui n’ont pourtant jamais monté un cheval de leur vie viennent nous acheter des cravaches. Depuis la sortie du film, c’est l’avalanche de demandes de cravaches, de brides, de mors, de longes et autres harnais d’attelage. On a même créé un atelier de fabrication de cravaches, merci qui ? Merci monsieur Grey. Au fait, vous qui êtes dans les médias et la culture, vous devez savoir. Ils sortent le 50 Nuances de Grey 4 bientôt ?”, nous interroge le gérant d’un magasin d’accessoires d’équitation, en comptant ses billets de banque avant que la Brinks ne vienne récupérer les sacs d’argent empilés dans son local.

Les nouvelles aventures de Christian Grey et Anastasia Steele ne font donc pas jouir de plaisir uniquement que les spectateurs et spectatrices des salles de cinéma. Les personnages se sont mariés dans le film, mais le nombre de leurs rapports sexuels ne s’en est pas trouvé diminué pour autant, contrairement à de nombreux couples à travers le monde. Ainsi, en plus d’éveiller les désirs, toute l’industrie des accessoires d’équitation profite des retombées économiques du film.

“Obligés de fouetter nos chevaux avec des fils électriques”

Mais les adeptes d’équitation sont furieux. “Voyez vous, nous sommes obligés de fouetter nos chevaux avec des fils électriques depuis la sortie de cette production érotico-sexuelo-vulgaire. J’ai perdu ma cravache lors d’un très court week-end de 2 semaines à La Baule, dans ma résidence tertiaire. j’en ai commandé une, mais elle ne sera pas disponible avant 6 longues semaines. Avec une corde, le cheval ne ressent rien, je vais être obligé d’utiliser du fil électrique, le temps que ma cravache au cuir de lion soit prête. J’aime les films mais de là à ce que notre passion, très coûteuse je le précise, en pâtisse, je dis catégoriquement non. Nous ne sommes pas riche pour rien, on ne va pas s’inscrire dans un club de football amateur avec des vestiaires qui sentent la sueur ou encore faire du running au milieu de passants smicards, tristes d’aller au travail. Il ne faut pas exagérer quand même. Je suis magnanime et tolérant mais pas à ce point. On se demande ce que fait Emmanuel Macron et son gouvernement socialiste pour rétablir la situation ? François Fillon aurait déjà réglé les choses. Malgré les apparences, en matière de règlement, il en connait un rayon notre regretté François”, précise un fan d’équitation parisien.

50 Nuances plus claires – bande annonce VF.

Source : Youtube.

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.