Tour de France 2019 : les coureurs pourront transporter avec eux des bouteilles d’oxygène durant les étapes en montagne.

Avec 3 arrivées en haute montagne et 30 cols à gravir, l’édition 2019 du légendaire Tour de France s’annonce bien plus corsée que les précédentes.

Les cyclistes du mythique Tour de France devront mériter lors du centenaire du Maillot jaune, encore plus que d’habitude, de franchir la ligne d’arrivée sur les Champs Élysées. Les organisateurs ont concocté une série d’étapes, dignes d’un décathlon d’alpinisme. En effet, les coureurs devront gravir 3 montagnes, dont la plus élevée est à 5.000 mètres d’altitude, ainsi qu’une trentaine de cols de catégorie 8/10 dans les vertiges d’altitude. Les épreuves de très haute montagne, de catégorie 10/10, se dérouleront dans les sublimes sommets du Tourmalet, de Tignes et de Val Thorens. “Même ma voiture a du mal à arriver en haut. Pourtant, ma caisse à un V12 dans le moteur. Je leur souhaite bien du courage aux gamins, mais là, je sais pas comment les coureurs vont faire pour arriver en haut d’une traite”, se demande un fan de vélo.

“Cette édition 2019 du Tour de France est très relevée, sans jeu de mots taquin. Aussi, nous avons cédé à la demande des directeurs sportifs. Les participants pourront utiliser des masques à oxygène durant les étapes en montagnes”, précise l’un des organisateurs du Tour.

“Des grimpeurs ont chialé en voyant le parcours”

“Pour une fois, nous sommes entendus. Vous savez combien de coureurs arrêtent le vélo après chaque Tour de France ?. Plein !. Les journaux n’en parlent pas, mais des dizaines de cyclistes professionnels préfèrent travailler dans les mines ou porter des charges de 100 kg que de remonter sur un vélo. Alors imaginez s’ils devaient pédaler sur des routes enneigées en plein mois de juillet, à 2.000, 3.000 ou 5.000 mètres d’altitude, comme c’est le cas cette année. Avec des masques à oxygène, ils pourront au moins arriver en haut, avec un seul poumon, certes, mais ils pourront reprendre la course le lendemain. Des grimpeurs ont chialé en voyant le parcours du Tour de France 2019. Et pourtant, les grimpeurs du Tour, c’est des coriaces. Mais ils ont vu que cette année, ça rigole pas du tout. Encore moins que les années précédentes. On leur a fait quoi aux organisateurs ?. Je le demande publiquement. On leur a fait quoi à nous en vouloir à ce point ?”, questionne le directeur sportif d’une des équipes participantes du Tour de France cycliste.

En ce moment, les techniciens élaborent les systèmes de fixation pour permettre aux coureurs de transporter leurs bouteilles d’oxygène sur leurs vélos durant les courses. “Il y en a qui ont bien su poser des moteurs électriques dans les vélos. On arrivera bien à fixer des bouteilles d’oxygène. Ça va le faire et c’est autorisé, contrairement au dopage ou aux moteurs électriques de la taille d’une clé USB”, indique un réparateur de vélo de l’une des équipes.

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.