A Montparnasse, en plus de l’innovante vélostation, les cyclistes pourront garer leur vélo en toute sécurité dans les coffres de la Banque de France.

En plus des objets personnels, de valeur sentimentale ou non, dans les appartements, des voitures, des smartphones, des montres, des colliers, des mallettes, des sacs à main, des portefeuilles dans les transports en commun ou dans la rue, ce sont près de 17 vélos qui ont été volés chaque jour en moyenne l’an dernier, uniquement à Paris. Avec une hausse de 25% par rapport à 2018, les 2 roues, classiques ou électriques, sont très prisés des délinquants.

“Ils ne veulent notre avis que lors des élections”

“Ces chiffres ne comprennent que les vols déclarés au commissariat ou au ministère de l’Écologie. N’ont pas été comptabilisés non plus les vélos qui ont eu leurs roues rongées par les rats de la capitale. C’est une véritable hécatombe. Pire que le coronavirus”, confie un élu vert. Il ajoute : “Malheureusement, les autres personnes qui ne déclarent pas les vols ressortent leur voiture du garage. Depuis des années, je leur dis au gouvernement qu’il faut une carte grise pour vélos, mais également un marquage des vélos, mais nous, les écolos, personne ne nous écoute. Les politiques, ils ne veulent notre avis que lors des élections, principalement pendant les campagnes électorales. C’est un pur hasard, je le sais, mais quand même. Mon épouse ne pense pas la même chose. Elle me dit que je suis trop naïf, et que les autres partis nous caressent dans le sens du poil pour avoir les voix de nos électeurs, mais c’est inconcevable. Les hommes et femmes politiques ne sont pas cyniques, du moins celles et ceux de France, le pays des lumières et des Droits de l’Homme et du Citoyen.”


“Obligé vu qu’ici, c’est Paris”

Pour répondre aux besoins de sécurité et au droit légitime à la propriété, des infrastructures d’envergure et des mesures concrètes sont mises en place. Ainsi, une vélostation sécurisée a ouvert ses portes blindées le 10 novembre dernier dans le quartier parisien de Montparnasse. “Pour être sécurisé, il est sécurisé, ce parking à vélo protégé. En même temps, c’est ce qu’il faut. A Paname, on te pique ton marcel et ton slip, ni vu ni connu dehors, sans t’en rendre compte, même quand tu es sur tes gardes en allant au boulot ou en rentrant chez toi à 18 heures. Les parois de cette vélostation sont en acier trempé recouvert d’une double couche de plaques de kevlar et d’un film composé de graphène, de goethite et de fibres de toiles d’araignées, reconnues pour leur très grande solidité. Le tout recouvert de titane. Plus résistant, y’a pas. C’est obligé vu qu’ici, c’est Paris. Les voleurs qui se trouvent dans la capitale sont parmi les meilleurs de la planète, selon une étude de Bur & Glary consulting. Meilleurs, façon de parler. Les meilleurs merdes de voleurs pour être plus précis”, explique un technicien de la mairie.

“Aller au travail l’esprit tranquille”

Selon les prévisions, il faudra agrandir la capacité de cette vélostation dans les prochaines semaines, peur de la contamination au covid dans le métro, le bus ou le RER oblige. “Moi, je viens 4 heures avant de commencer le travail. Au moins, je suis sûr de trouver une place libre pour mon vélo. Enfin, les fois où j’ai la chance de le retrouver encore enchaîné en bas de chez moi”, explique un cycliste.

Les cyclistes peuvent également mettre à l’abri leurs 2 roues dans les sécurisés coffres de la blindée Banque de France. “Les cyclistes pourront aller au travail l’esprit tranquille sans se préoccuper de savoir comment ils feront pour s’acheter un autre vélo en cas de vol”, rassure un haut fonctionnaire du ministère de l’Économie.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!