TF1 : “Nous coupons la diffusion sur la box d’Orange car cet opérateur n’a pas assez de beaufs parmi ses abonnés”.

Les beaufs ne sont pas dérangés par les longues dizaines de minutes de publicité diffusées sur ses chaînes de télévision, selon une récente étude du groupe TF1. Aussi, le gigantesque diffuseur a décidé tout bonnement et simplement de cesser d’émettre sur la box Orange.

Mis à jour.

Les rares abonnés CSP- de l’opérateur Orange devront prendre leur mal en patience. Ils ne peuvent toujours pas regarder les chaînes normalement diffusées en clair : TF1, TMC, TFX (ex NT1), TF1 Séries Films (ex HD1) et LCI. “Voilà quoi, on peut plus mater les émissions à TF1 sur notre box de chez Orange. Notre téloche marche très bien pourtant, c’est qu’est-ce-que j’ai dit à ma connasse de femme. C’est vraiment ballot ça. En plus, on est de bons clients nous parce qu’on regarde toutes les publicités de TF1. Même pour couler un bronze, je me retiens et je le fais avant d’aller dormir. On zappe jamais et pourtant la télécommande fonctionne, j’ai des piles de secours de chez Prisunic. On peut même pas voir les émissions à l’internet de TF1, ça marche pas sur notre minitel, je sais pas pourquoi. Ils doivent arranger ça à Paris car j’en ai plein les roubignolles de leurs conneries, dites-leur vous qui savez écrire. Tu veux une petite mousse pour t’hydrater le gosier ?”, précise Didier, un abonné Orange. Mais des Didier, Orange n’en a malheureusement pas assez, selon le groupe TF1. La majorité des abonnés de la box d’Orange sont des CSP+, à fort pouvoir d’achat. Cette catégorie socioprofessionnelle est connue du domaine des médias pour ne pas aimer les rafales de publicités diffusées. Elle change de chaîne sans attendre et est également férue de documentaires et autres émissions créant des stimuli neuronaux, contrairement aux diffusions du groupe TF1, l’un des plus bas d’Europe.

 “Encarts publicitaires dans Voici et Public”

Toujours en négociation, Orange ne baisse pas les bras. Après avoir demandé à TF1 de faire une pause au sujet des négociations, un plan marketing est actuellement en cours d’élaboration pour attirer un maximum de CSP-, téléspectateurs majoritaires des chaînes du groupe Bouygues. “On va investir dans des encarts publicitaires dans Voici et Public, ainsi que sur les sites d’infos people et de téléréalité. Jusqu’ici nous nous concentrions sur des médias presse comme Le Monde ou Psychologies magazine, ainsi que sur des sites internet plutôt intellectuels. Nous irons chercher les beaufs là où ils sont, nous le garantissons à tous nos abonnés beaufs et à tous ceux de France”, annonce un cadre d’Orange.

“Les émissions de Bernard Pivot, c’est fini ce temps-là”

Mais TF1 a annoncé dans un communiqué que ses chaînes sont toujours disponibles sur MYTF1.fr et l’application MYTF1 sur les mobiles et les tablettes. “Nous ne mettons pas en cause la bonne volonté de nos fans beaufs, mais nous lançons un signal fort aux opérateurs. Ils doivent faire le maximum pour attirer un plus large auditoire de CSP- ou bien payer une contrepartie sur le manque à gagner auprès des beaufs. Les émissions de Bernard Pivot, c’est fini ce temps-là. L’heure n’est plus à la littérature, à la culture ou à la philosophie. Ce qui marche et qui attire les annonceurs ce sont des émissions qui ne font pas fonctionner le cerveau, le rendant ainsi disponible pour capter les messages publicitaires. TF1 a un savoir-faire indéniable et reconnu dans ce domaine et nous ne laisserons pas les CSP+ et CSP++ mettre en péril ce que nous avons mis des années à construire. Orange doit le comprendre”, indique un cadre de TF1.

 

 

 

Crédit-photo : Leonid Mamchenkov, Flickr, cc by 2.0.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.