Volkswagen s’engage à ne plus faire de crash-tests avec des bébés vivants.

Le New York Times avait révélé que le célèbre constructeur allemand Volkswagen avait testé ses moteurs sur des singes en 2014. Suite à ce scandale, le célèbre constructeur allemand a également promis de ne plus utiliser de bébés vivants lors de ses crash-tests en interne ou en externe.

Le journal New York Times avait découvert que Volkswagen a utilisé, en 2014, des singes pour inhaler des gaz d’échappement pendant de longues heures afin de contrôler le degré de toxicité des gaz d’échappement de ses moteurs. Après avoir présenté ses excuses, affirmant que ” les méthodes scientifiques employées étaient mauvaises”, Volkswagen a indiqué ignorer ces expériences. Expériences que la firme avait pourtant financé.

De plus, le constructeur allemand a précisé que d’autres tests sur des êtres vivants sont “immédiatement” annulés, parmi eux, les crash-tests avec des bébés et des enfants.

“Zozo le singe Zozo sait même faire des drifts”

Les expériences sur 10 singes, enfermés dans une Beetle, avait été menées par le groupe de recherche EUGT (European Research Association for the Environment and Health in the Transport Sector). L’alerte avait été donnée lorsque l’un des singes avait pris le contrôle d’un véhicule de l’usine Volkswagen. le primate avait conduit imprudemment et à toute vitesse dans les rues de Wolfsburg. Difficilement neutralisé par les forces de l’ordre, après une course-poursuite de 8 longues heures, les enquêteurs avaient découvert les tests en allant rendre le véhicule, ainsi que le malin singe-conducteur et ses acolytes primates, au siège social de Volkswagen. “Ce singe qui a conduit la Beetle est l’un des plus vieux de la bande que l’on utilise pour nos tests. A force, il connait la façon de démarrer, passer les vitesses et faire des créneaux. Zozo le singe sait même faire des drifts”, indique un expert du groupe de recherche.

Volkswagen avait déjà soulevé un tollé au sujet du dieselgate après avoir trafiqué l’électronique de ses véhicules afin de dissimiler les véritables émissions de gaz de ses moteurs diesel en 2015.

Ainsi, des dizaines de nourrissons et d’enfants, âgés de 1 mois à 13 ans, ont été remis à leurs parents ce matin, à Wolfsburg, en Allemagne. Il en est de même dans le siège de Volkswagen France, situé à Roissy, ainsi que dans ceux de plusieurs pays étrangers (Suisse, Etats-Unis, Italie, Espagne, Belgique, Suède, Norvège, Hollande, Australie…).

Zozo le singe de Volkswagen réalisant des drifts.

 Source : Youtube.

 

 

 

Crédit-photo : Tweedewereldoolog-wiki, public domain.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.