Les confessions dans les églises sont payantes dès aujourd’hui.

Après l’entrée payante dans les cathédrales et les églises, ce sont les confessions qui seront facturées aux pratiquants.

Suite à la proposition de Stéphane Bern, docteur ès monarchies et conseiller spécial d’Emmanuel Macron chargé de la sauvegarde du patrimoine en péril, de faire payer l’entrée dans les cathédrales et églises, les pratiquants catholiques devront passer à la caisse pour se confesser.

Le décret est entré en vigueur ce matin et les avis sont partagés. “Je viens me confesser tous les jours. Cela va faire un trou dans mon budget mais cela en vaut la peine, car je ne dors pas bien ces temps-ci et puis c’est pour la bonne cause”, indique un expert en optimisation fiscale, spécialiste en placements dans les paradis fiscaux.

Mais les détracteurs sont nombreux. “Je suis artisan dans le BTP, vous ne vous rendez pas compte de toutes les surfacturations que j’ai sur la conscience, alors si en plus je dois payer les confessions, je serai obligé de répercuter cela sur mes clients. Je ne suis pas d’accord avec cette proposition”, confie un artisan dans le bâtiment.

Les montants des confessions seront évalués à la minute et varient selon les lieux de culte. La TVA sur les entrées et les confessions est de 20%.

Les sommes récoltées serviront pour la restauration des cathédrales et des églises.

 

Crédit-photo : MichaelGaida, pixabay, cc0. 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.