Stationnement payant des 2 roues à Paris – Immo : ces particuliers qui louent leur salon ou leur chambre à coucher à la journée aux motocyclistes.

Alors que nombre de possesseurs de deux-roues ont opté pour les transports en commun, des réfractaires au stationnement payant des motos, scooters, gyropodes (segway, ndlr) et autres trottinettes électriques ont choisi une autre solution, bien moins onéreuse pour éviter de sortir le porte-monnaie.

« une partie de son salon pour 20 euros la journée… »

En effet, une start-up propose de mettre en relation les particuliers habitant à Paris et les propriétaires de deux-roues pour éviter qu’ils ne se ruinent devant l’horodateur. Dès le premier jour de la mise en place du stationnement payant des motos, les demandes affluent sur leur site internet. « A 60 balles la journée de stationnement, c’est une partie de mon salaire qui partira en fumée telle une poignée de CO² dans l’air. Le choix est vite fait. J’ai trouvé une habitante près de mon bureau qui loue une partie de son salon pour 20 euros la journée. Ce matin, des collègues m’ont aidé à monter ma bécane dans les escaliers. On est très corporate dans ma boîte, c’est un avantage », a indiqué un cadre supérieur.


« une moto ou un scooter dans mon contrat de bail »

Même satisfaction de la part des personnes qui résident dans la capitale. Ils s’empressent par centaines à proposer leurs services sur le site. « Au prix des loyers, toute rentrée d’argent est la bienvenue. En plus, dans mon contrat de bail, il est indiqué nulle part qu’il est interdit de garer une moto ou un scooter dans mon salon. Mon tatillon (emmerdeur, ndlr) de proprio ne pourra pas me gueuler dessus », se réjouit une habitante d’un très cossu arrondissement de Paris.

 

Crédit-photo : Andreas Lischka de Pixabay.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com