“La partouze de retraités organisée devant nos studios à cause d’un article sur la sexualité des seniors a été dispersée dans le branle-bas”, témoigne un célèbre journaliste d’Europe 1.

Une première dans la très longue et sage histoire des retraités. Plusieurs dizaines de personnes âgées offusquées pas un article, bien qu’innocent et instructif, publié sur le site internet d’Europe 1, ont organisé une orgie sexuelle géante devant les bureaux mêmes de la prestigieuse station de radio. Témoignages.

Tout d’abord stupéfaites, les forces de l’ordre ont réussi à raisonner les retraités. “Ça nous a quand même pris plusieurs heures pour les décoller de là où ils étaient. 11 heures pour être précis. Faut pas croire, mais c’est coriace, un petit vieux énervé. Ils restaient cramponnés entre eux. On a dû appeler des renforts”, confie un policier. “Nous, c’est bien simple, on a été débordés dès 17 heures. On ne pouvait rien faire. Ils étaient trop nombreux, et surtout trop motivés pour nous faire entendre. Ça gémissait tout le long de la rue des Cévennes, du Quai André Citroën, et même jusqu’à la rue Balard. On ne savait plus où donner de la tête, même avec l’aide des animatrices et des animateurs radio qui étaient sortis pour parler avec les vieux manifestants et nous prêter main forte. Mais c’est tout le contraire qui s’est produit. Ils ont augmenté la cadence, les retraités. Normal que pendant le confinement, ils veulent sortir des Ehpad”, a ajouté un membre du service de sécurité privé de la station.

“Éclairer la rédaction


sur la question qui la taraude tant”

D’ordinaire réservés et pudiques, des dizaines de retraités se sont donc rassemblés, de manière aussi spontanée qu’organisée, devant le siège de la mythique Europe 1. Outrés par un article analysant la sexualité des seniors, ils ont tenu à mettre les choses au clair. L’article qui a semé cette zizanie inédite dans l’histoire du PAF français fait référence à l’émission “Sans Rendez-vous“, présentée par Mélanie Gomez et le docteur Jimmy Mohamed sur Europe 1, dans laquelle la sexologue Catherine Blanc répondait aux interrogations d’une auditrice au sujet de la sexualité de sa maman résidente en Ehpad. “Rien que le titre de l’article d’Europe numéro 1 (Europe 1, ndlr) est une provocation ! Ça demandait si les seniors pouvaient encore avoir la trique. Encore toi-même ! Bon, le titre exact, c’est ‘Les seniors peuvent-ils encore avoir une sexualité ?’. Mais c’est kif-kif bourricot. Le terme ‘encore’ est condescendant, voire insultant pour notre libido et notre appétit sexuel, immense je précise, du moins dans mon cas. Pareil pour le verbe pouvoir. Est-ce qu’on peut, elle demande la toubib. C’est bien aimable de se préoccuper de nous, mais quand j’ai vu ça, mon sang n’a fait qu’un tour dans mon andouillette. J’ai sauté de mon rocking-chair, j’ai changé de slibard et je suis allé à Europe 1. Avec les collègues retraités, on est allés directement devant leur radio de mes deux et on s’est foutus à poil, les parties à l’air. Il ne faut jamais faire les choses à moitié dans la vie, c’est ma devise. Là, on leur a donné un témoignage clair et en direct, aux journalistes. Eux, qui aiment bien les interviews, ils ont été servis. J’avais le concombre tellement raide que leur photographe a reculé de 3 bons pas pour pas que ça dépasse du cadre. Non mais ! Quand on me cherche, on me trouve ! Je suis pas une couille-molle ! Qu’ils ne fassent pas les scandalisés. Ils ont eu la réponse à leur question, ceux d’Europe numéro 1, sacré nom d’une prothèse de la hanche. En parlant de scandalisé, je tiens à présenter mes excuses à monsieur Stéphane Bern. Pendant mon acte sexo-protestataire, on l’a vu faire des signes de croix depuis son bureau. Le petiot (Stéphane Bern, ndlr) doit savoir que ce n’est pas nous qui avons commencé les hostilités. Nous n’avons fait qu’éclairer la rédaction sur la question qui la taraude tant. Alors oui, les seniors peuvent encore avoir une sexualité”, a confirmé un retraité de 98 ans, avant de me montrer les photos prises de la manifestation de samedi avec son appareil photo argentique.

“Il faut que vieillesse se passe, non ?”

Même son de cloche chez une sympathique mamie de 86 ans. “Nous avons une libido, nous aussi, prévient-elle. Pour vous expliquer de façon imagée, moi, par exemple, malgré mes rides : je mouille comme un chalutier en pleine mer. Il faut arrêter avec les idées reçues. Et puis, ça se voit qu’ils ne connaissent pas mon Bébert, ceux de l’ORTF (Europe 1, ndlr). C’est bien simple, son gourdin est presque tout le temps au garde-à-vous même quand il est dans son slip kangourou. Du matin au soir, il en redemande, le bougre. Moi, forcément, comme j’ai envie aussi, on se fait plaisir. On se fait une bonne dizaine de parties de jambes en l’air par jour, entre deux parties de scrabble et aussi entre deux épisodes des Chiffres et des Lettres ou Questions pour un champion. Quand on a nos rhumatismes, forcément, on fait moins de câlins. Ça descend à 3 ou 4 fois par jour, seulement. Mais ça, c’est pas dit dans l’article du nouveau Minitel (internet, ndlr). Ce qui me rassure, c’est qu’avec ce que le rédacteur en chef de Europe 1 a vu depuis sa fenêtre, il a compris que les seniors, comme ils disent, ils sont des champions des galipettes sous la couette, et même en dehors du pieu. Mon Bébert, peu importe l’endroit, il ne dit jamais non. C’est naturel, après tout. Il faut que vieillesse se passe, non ? Tout le monde sera d’accord avec ça.”

“Jusqu’à 3 heures du matin…”

Les journalistes, les chroniqueurs, les consultants et les rédacteurs d’Europe 1 ne sont pas les seuls témoins de cet événement inédit dans les annales de la capitale française. Riverains et commerçants ont également pu remarquer les performances des plus de 60 ans. “Ils se sont sagement regroupés vers 16 heures. Sagement, mais au tout début, uniquement les 15 premières minutes. Ils venaient de faire leur sieste de l’après-midi, je pense. On a d’abord cru à une manifestation pour une augmentation des retraites, mais pas du tout. En fait, ils voulaient une augmentation de la considération que les gens ont pour eux. C’est humain, leur orgie”, rapporte une étudiante en sociologie.

“C’est pas cool du tout ce qu’ils ont fait, les vioques. Mais alors pas du tout. Ma copine m’a engueulé. Elle a dit que les petits vieux sont plus vigoureux que moi. J’ai 25 ans, bordel. Ça te laisse deviner mon embarras. Ma copine est restée à les regarder forniquer à tout-va pendant toute la soirée depuis notre balcon. Jusqu’à 3 heures du matin, ça a duré. Jusqu’à ce que les policiers aient réussi à enfin les faire partir. Mais ça a gueulé. Uniquement de la part des petits vieux, les cris. Ils voulaient continuer, ces enfoirés”, a indiqué un habitant dont le balcon de son appartement donne sur l’immeuble d’Europe 1.

“Qui aurait crû que le Popaul à m’sieur Paul

est aussi rigide que sa canne ?”

“Mes voisins étaient présents à cette manif. Ils ont baisé du début jusqu’à la fin. Quand je pense à toutes les fois où j’ai porté leurs courses, leur ai tenu la porte ou protégé des pickpockets et des démarcheurs à domicile. Les ingrats ! Si vous saviez le nombre de démarcheurs que j’ai suspendu dans le vide pour qu’ils annulent les bons de commande de matelas à 20.000 euros pièce ou de casseroles à 1.500 balles l’unité. Et là, ils manifestent contre l’un de nos articles ? C’est pas fair-play”, se désole un rédacteur d’Europe 1.

“D’habitude, on voit ça pendant le réveillon du nouvel an ou pendant la fête de la musique quand les gens sont bourrés. Mais là, des personnes âgées qui font l’amour dehors ?, en 30 ans de métier, c’est bien la première fois. C’était davantage sexuel qu’amoureux, leur manifestation. A leurs visages, ils étaient très concentrés. J’ai même vu des clientes et des clients à moi à ce rassemblement. Il fallait la voir madame Madeleine. Malgré son arthrite, elle a tenu toute la nuit. Elle n’a pas flanché d’un poil. Je me demandais aussi pourquoi elle m’achetait autant de vitamines C et B6, et de magnésium aussi, quand elle venait chez moi. Je me questionnais aussi longuement sur le fait que son mari n’ait jamais acheté une seule boîte de pilules bleues. Qui aurait crû que le Popaul à m’sieur Paul est aussi rigide que sa canne ?”, interroge une pharmacienne dont l’officine se situe près des studios d’Europe 1, situés dans le 15ème arrondissement parisien.

“De l’opium, de l’absinthe et du vin Mariani

en veux-tu en voilà…”

“On les entendait depuis l’autre côté de la Seine. Comme c’était des gémissements de vieux, je suis parti voir ce qu’il se passait. J’ai très bien fait. Ça m’a rappelé ma jeunesse. Et je ne dis pas ça uniquement car il y avait de l’opium, de l’absinthe et du vin Mariani en veux-tu en voilà à cette manifestation”, a précisé un centenaire qui réside près du métro Exelmans.

“Elles embellissent avec l’âge”

Les férus des catégories Granny et Mamie Matures des sites de films pour adultes, quant à eux, ne sont pas du tout étonnés par ces ébats devant la légendaire et sexagénaire radio française. Le président du fan-club de Mamie Fury, grande star du X qui a remporté de très nombreux Granny Awards, l’équivalent porno des Grammy Awards, a tenu à donner son avis. “Là, ceux qui se foutent de notre gueule quand on fait des seflies avec des vedettes granies, ils l’ont dans l’os bien comme il faut, les cons. Ils savent maintenant ce qu’ils ont raté depuis tant d’années, les imbéciles. Ça leur apprendra à ne pas donner d’importance aux prouesses artistiques des personnes âgées. Moi, je suis fan depuis très longtemps et je ne le regrette pas, bien au contraire. Mes stars grannies, elles embellissent avec l’âge. Elles sont plus souples aussi. Grâce aux prothèses, sûrement. Nous avons tous à apprendre de leur longue et riche expérience”, philosophe-t-il.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!