Canicule à Paris et IDF : les métros et RER, non équipés de la climatisation, rouleront les portes ouvertes durant les trajets.

Face aux vagues de chaleur que traversent Paris et l’Ile-de-France, la RATP a trouvé la parade pour apporter confort, joie et allégresse à ses usagers.

Ces derniers jours, il a fait très chaud à Paris et en Ile-de-France. “Cela ira de mal en pis. Le réchauffement climatique engendrera des canicules en séries. Cela fait des décennies que l’on prévient les gens et les gouvernements. Les gens regardent juste nos cartes météo, mais personne ne nous écoute. Bientôt, il n’y aura plus de grandes différences entre les degrés Celsius et les degrés Fahrenheit“, prévient un analyste de Météo France.

“Enculés de resquilleurs !”

“Seulement 30% de nos rames sont équipées de la climatisation. Avec tous les resquilleurs qu’il y a, le chiffre d’affaires de nos lignes baisse d’année en année. J’espère que les 60° qu’ils ont dans leurs rames les feront réfléchir davantage avant de sauter par-dessus les portiques. J ene parle pas des usagers qui règlent leurs tickets, sans broncher. Ceux-là, ils sont gentils. Ils paient, se font bousculer sur les quais et dans les wagons. Ils acceptent de se faire écraser comme des sardines, sans mot dire, dans le métro ou le RER. Mais les resquilleurs sont les plus râleurs. Ils voyagent gratos, aux frais du contribuable et des usagers qui paient de leurs poches et en plus, ils gueulent. Que ces connards, saloperies de resquilleurs, paient leurs tickets de métro ou de RER et leurs Pass Navigo, après, ils pourront demander la clim. Enculés de resquilleurs !“, rouspète un fonctionnaire de la RATP.

“Ici, c’est la RATP”.

Ainsi, la RATP a décidé de faire rouler les métros et les RER, toutes portes ouvertes, durant les grandes vagues de chaleur, à Paris et en Ile-de-France. “Attention à bien veiller à éloigner les gosses des portes. On n’a pas le choix que d’ouvrir les portes de ces satanés métros et RER, qui datent de la préhistoire. Moi, je ne voyage plus dans les grandes métropoles à l’étranger. Dès que je prends leur métro, je chiale à chaque fois. Ils ont la clim depuis belle lurette, nous, que dalle. Si vous avez une autre idée, je prends sans hésiter. A la RATP, notre département Recherche et Développement ne comprend que 2 personnes. Il y a René, qui avait créé la première ligne du métro parisien, entre la Porte de Vincennes et la Porte Maillot. C’est un bosseur le René. Ils avaient fait les plans et les travaux en un temps record, afin que tout soit prêt pour l’Exposition universelle. A l’époque, ils n’avaient ni ordinateurs, ni logiciels, rien. Que du papier et des crayons. Dans l’équipe, nous avons également un petit jeune, qui a la cinquantaine. Lui, comme il est très doué en informatique. Il gère les pages de nos réseaux sociaux. Il travaille essentiellement sur notre site Minitel, le 3615 RATP. Il est fortiche Bertrand, un vrai Geek, comme disent les jeunes. Je profite de cette interview pour lancer un appel. On recherche une personne dynamique et motivée pour gérer notre boîte de messagerie d’e-mails et de courriels sur Caramail. J’insiste surtout sur le dynamisme. Avec ce con de Macron, on voit pointer les rémunérations sur objectifs. Déjà qu’on ne gagne pas beaucoup, dans les 4500 euros par mois, en moyenne. Si en plus, ils nous mettent des objectifs à atteindre, ça va pas aller. En Marche devrait savoir qu’ici, c’est la RATP, pas Wall Street. Et puis, au travail, on n’aime pas aller vite à la RATP. On fait les choses comme il faut, mais sans que l’on soit rudoyés, ni bousculés. Les bousculades, c’est dans les rames bondées uniquement. Mais on va quand même plus vite que les agents de la SNCF. On n’est pas des fainéants à ce point. Notre salaire, on le mérite. Que personne n’ose dire le contraire, sinon il rentrera à pied”, prévient un fonctionnaire de la RATP.

“La climatisation me donne des angines”

Les usagers du métro et du RER sont apaisés et angoissés à la fois. “Une dame au guichet m’a dit qu’il fallait juste s’agripper très fort aux barres dans les rames, surtout dans les virages. Cela m’angoisse un peu, mais je suis très réjouie que les portes restent ouvertes, car il fait très chaud dans le métro en période de canicule. Et puis, la climatisation me donne des angines à chaque fois. Les portes ouvertes, c’est mieux. Merci à la RATP pour cette merveilleuse innovation. Ils ne sont pas si bêtes qu’ils en ont l’air les fonctionnaires de la RATP, finalement”, affirme joyeusement une parisienne.

 

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.