Une personnalité politique française fichée S par le nouvel algorithme de la sécurité intérieure.

Le nouvel algorithme de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) fait déjà parler de lui. Depuis aujourd’hui, les services de sécurité utilisent un puissant programme informatique pour repérer les personnes extrémistes, dans leurs actes et leurs propos. Une importante personnalité politique française a été fichée S dans la base de données nationale.

La performante et renommée direction chargée de la sécurité du pays, la DGSI, grâce à son travail remarquable, assure la sécurité des citoyens. Le nouveau logiciel permettant d’identifier les personnes susceptibles de nuire à la sécurité de l’État et des citoyens est fonctionnel et sûr à 100%, précise un information étatique.

“Impossible d’annuler une fiche S”.

“Nous avons des milliers de personnes nouvellement fichées S cette année. Nous fûmes étonnés de voir apparaître le nom de cette personnalité politique, mais nous tiendrons compte de ce résultat. Hors de question d’annuler cette décision, de toute façon c’est impossible d’annuler une fiche S. Nous attendrons le retraitement des données du logiciel, car les résultats peuvent varier d’un semestre à l’autre, selon la variation comportementale des individus en question”, informe un responsable de la sécurité intérieure.

“Cela est sûrement dû à ses déclarations sur l’avortement, l’homosexualité…”.

Ce nouveau programme traite les données incorporées par les services de la DGSI, mais également toutes les déclarations publiques. Aussi, l’algorithme a décidé de ficher S la femme politique Christine Boutin. Mais la DGSI prévient, “Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, ce ne sont pas uniquement les terroristes islamistes qui sont fichés S, les radicaux de tous bords peuvent aussi l’être, la preuve apparemment  avec Mme Boutin. Cela est sûrement dû à ses déclarations sur l’avortement, l’homosexualité, le mariage gay, la pilule contraceptive, le préservatif et la PMA. Elle n’est pas catégorisée islamiste, mais le nouvel algorithme a certainement recoupé ses déclarations avec les propos des extrémistes islamistes. Leurs points de vue se rejoignent dans de nombreux points. Les données détaillées du logiciel sont claires”.

Mme Christine Boutin, femme politique française.

Photo : capture d’écran RMC, Youtube.

Le Ministère de l’Intérieur estime entre 10.000 et 12.000 le nombre d’individus fichés S pour radicalisation.

La Présidente d’honneur du Parti Chrétien Démocrate, Mme Christine Boutin, devra donc prendre son mal en patience et attendre les nouvelles données dans 6 mois. En effet, ce nouveau logiciel édite un nouveau listing, actualisé, des fiches S chaque semestre.

Photo : Pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.