Euromillions : avec la fiscalité française, combien va réellement toucher le gagnant ?

Le jackpot de l’Euromillions atteint 177 millions d’euros ce vendredi. Les joueurs rêvent déjà de ce qu’ils feront du magot, mais peu savent qu’avec les impôts, taxes et prélèvement sociaux, la somme réellement touchée est bien inférieure au montant initial.

Mis à jour.

Gagner à l’Euromillions ou au Loto signifie, pour beaucoup de personnes, dépenses à profusion et rente à vie. Acheter un yacht, séjourner dans des palaces, rouler en grosses berlines, voyager à travers le monde en jet privé…

“Si seulement j’avais trouvé uniquement que 2 ou 3 bons numéros”.

Mais en réalité, gagner à la loterie en France, contrairement à d’autres pays, est plus un calvaire. “Même avec les meilleurs experts-comptables de France, j’ai touché beaucoup moins. Je regrette d’avoir trouvé les bons numéros. Si seulement j’avais trouvé uniquement que 2 ou 3 bons numéros, j’aurais touché plus qu’avec le jackpot”, confie un gagnant de 65 millions d’euros il y a deux ans.

“Tout placer sur des actifs toxiques”.

En effet, avec la fiscalité française, remporter la mise est synonyme de problèmes d’argent. A moins de tout placer sur des actifs toxiques, aucun placement ne permet de conserver son argent sans payer des taxes exorbitantes. “Seuls les actifs toxiques permettent de ne pas payer d’importantes sommes aux services fiscaux. Entre les prélèvements obligatoires (PO) à 65%, dont les prélèvements sociaux à 56%, les prélèvements libératoires à 12% et les taxes fiscales de 15 %, les “heureux” gagnants sont, au final, nettement moins heureux. Sur les 8% de la somme restante, le gagnant, après s’être acquitté de la taxe européenne sur les jeux de loterie s’élevant à 1%, n’est pas encore au bout de ses peines.

“Les prélèvements se terminent rarement”.

“Après prélèvements des prélèvements initiaux, à savoir, PO, prélèvements sociaux, prélèvements libératoires et taxes fiscales et européenne, le montant net est considéré comme un revenu. Aussi, ce montant est source de prélèvements. Les taxes, il y en a toujours. Rares sont les personnes qui savent que les prélèvements se terminent rarement”, informe un expert en placements, basé au Luxembourg. “La contribution sociale généralisé (CSG), la Contribution pour le remboursement de la dette sociales (CRDS), l’Impôt du le revenu (IR), Cotisations aux fonds de garantie des salaires (AGS et AGCC), la taxe d’apprentissage, la contribution relative aux taxes funéraires, la taxe spéciale d’équipement et l’imposition forfaitaire sur les dividendes et comptes courants s’ajoutent aux prélèvements initiaux. Ainsi, sur les 177 millions d’euros, le gagnant touchera 3.524 euros, desquels seront déduits la contribution relative à la solidarité pour l’autonomie, qui représente 2,3%, la taxe de participation aux bénéfices (1,3%), la participation du capital financier (0,8%), le prélèvement sur les distributions acquitté par les placements financiers (3,1%), la taxe de participation à l’investissement (2,1%), le précompte dû par les particuliers au titre de certains bénéfices (0,5%), l’imposition forfaitaire annuelle (17%), droits de timbres (0,6%), la TVA applicable aux placements financiers et comptes courants (5,5%), la taxe sur la capitalisation du revenu non imposable (5,6%), la contribution aux dépenses spéciales de l’Etat (0,7%), les taxes générales sur les activités polluantes – TGAP (0,25%), la redevance des droits des titulaires de comptes (1,9%), la participation des particuliers à l’effort de construction (1,1%), la taxe brute sur les produits financiers (0,4%) et le prélèvement sur le produit des primes ou cotisations additionnelles relatives à la garantie financière (2,6%)”, prévient l’expert financier.

Sur les 177 millions…1.245 euros resteront tout de même dans la poche du gagnant de l’Euromillions.

Au final, le gagnant ou la gagnante aura quand même de quoi faire une petite folie, comme par exemple un week-end à la mer ou s’offrir le nouvel iPhone 8. Sur les 177 millions d’euros de gains, à-peu-près 1.245 euros resteront tout de même dans la poche du gagnant de l’Euromillions.

Crédit photo : Pixabay, cc0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*