Ranitea Gobrait, la bachelière polynésienne plus intelligente que l’algorithme de Parcoursup, est toujours sur liste d’attente malgré son 20,32/20 de moyenne.

La jeune polynésienne Ranitea Gobrait, qui a eu 20,32/20 de moyenne au baccalauréat, est toujours sans inscription dans le supérieur.

Mis à jour, 08.07.2018, 21h38mn.

Avoir de très bonnes notes ne suffit pas pour étudier dans le supérieur. “Moi, j’ai eu 10,01 et je suis inscrit en classe préparatoire. A la base, j’avais juste demandé une inscription en BTS Commerce international. Mais Parcoursup en a voulu autrement. Grâces lui soient rendues. Je suis trop content. C’est vraiment très bien Parcoursup. Pas de bugs, pas d’attente, nickel. Les propositions qui m’ont été faites ont largement dépassées mes choix initiaux. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi les gens critiquent ce logiciel”, demande Maximilien Du Château de Nemours, un bachelier des beaux quartiers de Paris.

“Je n’en sais fichtrement rien”

Mais tous les bacheliers n’ont pas eu la chance qu’a eu le jeune Maximilien. Ils sont désabusés et se disent victimes d’injustices flagrantes. De nombreuses critiques émanent de la part de lycéens de banlieues de grandes villes, de province, ainsi que de territoires et départements d’Outre-mer. “Quand vous êtes un lycéen parisien, Parcoursup valide directement votre premier choix. Enfin, quand je dis Paris, ce n’est pas la totalité du territoire de Paris. Les 18ème, 19ème et 20ème arrondissements sont catégorisés avec les banlieues dangereuses d’Ile-de-France, classées en catégorie 5, la plus basse. Idem pour les petites villes de province, comme Brest, Saint-Etienne, Angers ou Le Mans, ainsi que les DOM-TOM, qui sont en catégorie 3. Les villes de catégorie 2 sont de grandes villes de province, comme Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Nantes, Rennes, Toulouse ou Strasbourg. Ah non, pas Strasbourg, pardonnez-moi. Strasbourg est en catégorie 3. Je trouve cela bizarre d’ailleurs, mais bref. Toutes les autres villes de la campagne, qui sont gardées par la gendarmerie, sont en catégorie 4. Ne m’en demandez pas la raison. Je n’en sais fichtrement rien. Le gouvernement le sait peut-être. Demandez-lui’, précise un docteur en sociologie.

La brillante lycéenne major du bac, qui a eu 20,32/20 de moyenne, et remarquable championne du 800 mètres en natation, Ranitea Gobrait, originaire de Tahiti, n’a toujours pas eu de proposition d’inscription dans le supérieur de la part de Parcoursup. Lors de notre séjour à Tahiti, l’ancienne élève du Lycée La Mennais de Papeete n’était pas présente sur place. “Elle est partie évaluer le niveau du professeur de la classe préparatoire de la ville de Tatao, située sur l’île à côté de la nôtre. Elle sera revenue en fin de journée. Il n’y a pas trop de vagues en ce moment. La mer est plutôt calme”, indique Kari, l’un de ses voisins, tout en réalisant un Haka pour célébrer son interview.

“Un accent grave au mot bachelière dans le tweet de Castaner”

“Monsieur Christophe Castaner a dit sur Twitter que la lycéenne qui a eu 20,32/20 n’a pas accepté les propositions des classes prépas qui lui ont été proposées. C’est normal. La seule inscription qui a été formulée à Ranitea est Math Sup Taotao. Elle aime la mer, mais pas au point de faire la traversée en pirogue chaque jour. Elle n’aime pas réviser en pirogue, pendant que les requins tournent autour de son embarcation. En plus, le seul professeur de cette école n’a qu’une classe d’élèves du primaire. Les cours du supérieur se sont par l’intermédiaire du CNED et il faut 6 mois pour acheminer chaque lettre ou colis de manuels à partir de la France. Et Castaner veut qu’elle accepte ?”, demande une lycéenne polynésienne, qui a eu 20,15 de moyenne. Elle ajoute, “C’est pareil de mon côté. Je ne comprends plus rien du tout. J’ai eu 100% dans toutes les matières que j’ai passé. Même plus que 100%. Ce qui est logiquement impossible. Avoir 20,32 ou 20,15 sur 20, c’est comme si vous mettiez 1,2 litres d’eau dans une bouteille d’un litre. Ils ne sont pas logiques alors que l’on nous demande d’être logiques durant les épreuves du bac. La logique voudrait aussi que l’on mette un accent grave au mot bachelière dans le tweet de Castaner. Si vous voyez Monsieur Castaner, dites-le lui”, demande Emerina, une bachelière polynésienne.

“Parcoursup, c’est du n’importe quoi !”

Même son de cloche de la part des plus prestigieuses universités de la planète. Les recteurs d’universités du monde entier ne comprennent pas le fonctionnement et la logique de raisonnement du système des études supérieures en France. “Vraiment, Parcoursup est un gros trou du cul”, lance John McFirst, un universitaire américain de l’éminente université de Harvard. Andrew Whopper, un responsable de l’Université d’Oxford, en Angleterre, propose d’accueillir tous les bacheliers ayant une moyenne supérieure à 20/20 dans son établissement. Il prévient, “si vous êtes trop bête, vous les français, de ne pas les recevoir dans vos écoles, nous le ferons à votre place, assholes (trous du cul, ndlr)”. Matthew Veggie, un responsable au sein de l’inégalable MIT, le Massachusetts Institute of Technology, est hors de lui. “Quel scandale !. Quelle stupidité !. Que le ministère de l’Education nationale français ne sache rien en programmation, c’est normal. Ils ont juste le budget pour acheter un ordinateur 386 ou 486, en moyenne, dans chacun des services de leur administration. Mais que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation fasse des bourdes pareilles ?. Non, non et non. Parcoursup, c’est du n’importe quoi !. Au MIT, on se marre tous les jours en lisant les articles sur Parcoursup de la presse française. Si vous ne voulez pas former vos petits génies, nous le ferons à votre place, avec grand plaisir”, propose Matthew.

“Qu’ils aillent se faire enculer !”

Les plus grands établissements universitaires du monde écrivent, quotidiennement, au ministère de l’Enseignement supérieur pour être mis en contact avec les élèves les plus doués de France. “On rejette leurs appels et on efface leurs mails. Ces bâtards nous ont pris Tony Parker, Elise Bussaglia, Zinedine Zidane, Karim Benzema, Antoine Griezmann, N’Golo Kanté, Olivier Giroud, Alexandre Lacazette, Nabil Fekir, Omar Sy, Dany Boon, Isabelle Adjani, Patricia Kaas, Charles Aznavour, Gérard Depardieu et bien d’autres personnalités. On ne va pas, en plus, se laisser faire piquer nos meilleurs élèves. C’est pas open bar ici. On pisse à la raie des universités, prestigieuses ou non, de l’étranger. Qu’ils aillent se faire enculer !”, vocifère un haut fonctionnaire du ministère de l’Enseignement supérieur. Les universités de Yale, Cambridge, Manchester, Bristol, Princeton, Columbia, Cornell, Stanford, Hong Kong, Tokyo, Amsterdam, Berkeley et bien d’autres envoient des courriers chaque jour au ministère français, afin d’attirer les plus brillants étudiants chez eux. “Les étudiants émérites, qui ont eu au baccalauréat 20/20 ou plus, sont les bienvenus chez nous. Ils pourront même fumer de la weed en cours. C’est autorisé chez nous”, propose le recteur de l’Université d’Amsterdam. “Chez nous aussi, ils peuvent fumer de l’herbe. C’est légal dans notre Etat américain. Ces étudiants et étudiants pourront même rencontrer des vedettes d’Hollywood et ils pourront faire des selfies avec elles”, surenchérit un directeur de thèse de l’Université UCLA, en Californie.

“APB était doté de l’Intelligence superficielle”

Face à cette gênante situation, l’Education nationale se justifie. “La seule chose que nous pouvons faire, c’est de demander à l’algorithme de Parcoursup de ne pas mettre les DOM-TOM dans la même catégorie que les banlieues difficiles ou dangereuses. En même temps, je ne dis pas que cela sera simple. Ne le répétez surtout pas, mais l’algorithme de Parcoursup est doté de l’Intelligence artificielle. APB était doté de l’Intelligence superficielle. Mais l’arrivée de Cédric Villani a grandement changé les choses, en bien. Donc, l’algorithme de Parcoursup communique, de manière totalement autonome, avec le ministère de l’Education nationale, par mail, par intranet ou par téléphone. Le numéro qu’il a choisi est surtaxé. Il est pas con Parcoursup. Donc, nous allons lui proposer cette proposition, en espérant qu’il acceptera. Nous ne pouvons rien faire de plus. Et surtout, nous ne promettons rien car, des fois, cette enflure d’algorithme de Parcoursup ne répond ni à nos appels, ni à nos messages, ni à nos textos. Nous commençons presque à regretter les inscriptions dans le supérieur par le Minitel. Mais mademoiselle Ranitea Gobrait est sur liste d’attente au lycée toulousain Pierre-de-Fermat. Elle est classée 600ème sur 700 élèves. Malgré ses excellentes et impressionnantes notes au baccalauréat, il y a des élèves parisiens qui sont prioritaires. Les élèves en concurrence avec elle, de Paris ou d’ailleurs, par exemple Neuilly-sur-Seine, Saint-Cloud, Versailles, Boulogne-Billancourt, Rueil Malmaison ou Levallois-Perret, ont également eu de très bonnes notes au bac. Ils ont eu entre 10 et 12 sur 20 de moyenne. Mais attention, les élèves des centres-villes des grandes villes françaises ne sont pas avantagés. Je ne laisserai jamais personne dire cela. Parcoursup est parfait“, confie un fonctionnaire de l’Education nationale.

Le tweet de Christophe Castaner sur la lycéenne plus intelligente que l’algorithme de Parcoursup.

Cette brillante bacheliere a reçu et refusé plusieurs propositions, notamment dans des classes prépa appelées de ses voeux, à Paris. Elle peut, si elle le souhaite, être accompagnée par le Rectorat et ceux qui évoquent son cas peuvent aussi se renseigner…https://t.co/YpigLyB6Du

— Christophe Castaner (@CCastaner) 7 juillet 2018


 

“Surf, danse vahiné et Haka”

Une association d’aide aux lycéens est vite montée au créneau. Sa présidente, qui a eu 27/20 il y a quelques années, a indiqué que les seules classes préparatoires qui sont proposées aux bacheliers de Polynésie française sont des classes prépas en surf, danse vahiné et Haka. Il y a également des formations de rugby dans les îles Fidji et Samoa qui ont été préconisées par Parcoursup. “Le surf, la danse et le Haka font partie de notre culture, c’est indéniable et tous les tahitiens en sont fiers. Mais comment voulez-vous trouver un travail dans ces domaines ?. Les politiques qui habitent à Paris sont, malheureusement, déconnectés de la réalité. Pour eux, tout semble facile. C’est normal, leurs enfants, qui résident dans la capitale, ont l’embarras du choix. Et puis, c’est bien beau d’avoir des paysages paradisiaques et de sublimes plages, ici en Polynésie française, mais ce n’est pas ça qui va nous aider à nous former. Il n’y a pas assez d’écoles dans le supérieur dans les DOM-TOM. Il y a urgence. Quand va-t-on être réellement écoutés par les ronds-de-cuir de Paris. Nous payons également des impôts et des taxes dans les îles. Les politiques l’ont-ils oublié ?”, interroge Maereia.

 

 

 

 

Crédit-photo : pexels, cc0.

Partager.

1 Comment

  1. Article bourré de fautes et d inventions genre les Tahitiens se rendent sur l’ île d’en face en pirogue ? N importe quoi nous avons des ferry tout va bien quand à Tatao? Ça n existe pas on ne sait même pas de quoi vous parlez….À Tahiti on ne danse pas le Hakka ni de danse Vahiné renseignez vous avant d écrire des conneries

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.