Partouzes en cascades devant les Ehpads suite aux propos du célèbre photographe Jean-Marie Périer sur la sexualité des personnes âgées.

Présent dans « L’Heure des Pros« , l’émission animée par le journaliste Pascal Praud, pour parler de son exposition intitulée « Hier et Aujourd’hui » en faveur des Ehpads, le légendaire photographe Jean-Marie Périer a tenu des propos qui ont fait grincer des dentiers.

Une série de 41 photos libres de droit du célèbre photographe et écrivain Jean-Marie aux qui en la demande pour être exposées dans les établissements pour personnes âgées. Cependant, des propos du talentueux artiste agitent le pourtant très paisible univers des retraités à travers les quatre coins du pays.

Retraçant malicieusement ses souvenirs, aussi bien professionnels que personnels, la légende mondiale de la photographie a fait aujourd’hui une révélation qui a subitement provoqué un séisme hormonal chez certaines personnes âgées. Avouant s’être débarrassé du sexe, en l’estimant surévalué, l’artiste de 82 ans a indiqué sur CNews que « les vieux qui baisent » : ça le dégoûte.


« De l’énergie à revendre, les bougres ! »

Il n’en aura pas fallu davantage pour provoquer, en signe de protestation, une cascade d’orgies sexuelles devant plus d’une centaine d’Ehpads à travers toute la France métropolitaine et tous les DOM-TOM. « J’ai 95 balais et je peux vous dire que moi, ça me fait pas gerber de tirer un coup, bien au contraire », prévient Marcel, un vigoureux retraité francilien.

Ainsi, des partouzes improvisées se sont organisées devant les maisons de retraite du territoire. « Il y a des capotes partout à même le sol ! Des pas utilisées, non. Celles remplies de foutre, ils les jettent à la poubelle, les vioques. En termes d’hygiène, ils sont irréprochables. Je parle des capotes neuves parsemées devant l’Ehpad données gratuitement par les organisateurs retraités. Les deux qui font un 69 devant nous. Oui, ceux qui font la position de l’antilope. C’est qu’ils en ont de l’énergie à revendre, les bougres ! Encore plus quand ils sont énervés. Pas étonnant que le gouvernement ait relevé l’âge de départ à la retraite. Mais qu’est-ce qui a pris Monsieur Périer de dire que des vieux qui forniquent, ça le dégoûtait ?, demande un gendarme. C’est pas lui qui, en ce moment-même, négocie avec les personnes âgées pour qu’elles fassent leurs affaires charnelles de protestation à l’intérieur de leur maison de retraite. Fastidieux pourparlers pendant que les manifestants font l’amour, je précise. »

« quand il me regarde avec gourmandise… »

Les avis des retraités interrogés sur les propos du photographe sont très partagés. D’un côté, il y a celles et ceux qui comprennent et d’autres, comme la sémillante Raymonde, qui ne sont pas d’accord du tout avec les dires de la célébrité artistique. « Que le Périer n’ait pas l’obsession du sexe comme il l’a dit à la télé, c’est son droit. Mais qu’il n’en dégoûte pas les autres, sacré nom d’une levrette ! Je suis une cougar de 97 ans comme disent les jeunes et je peux te dire que mon sexfriend qui a la trentaine n’est pas dégoûté du tout quand il me regarde avec gourmandise dans le miroir pendant nos parties de jambes en l’air. Bien au contraire », a expliqué la fringante nonagénaire qui a indiqué qu’elle enverra l’une de ses sex-tape au photographe pour le faire changer d’avis. Une autre pensionnaire surenchérit : « Le mien n’est plus tout jeune, et moi non plus, mais ça nous dégoûte pas du tout. »

A l’heure où nous écrivons cet article, les ébats sont toujours en cours. « On en a chopé 2 ou 3 petits vieux qui se dopent à l’opium, mais on ne peut pas surveiller tout le monde. Je ne parle même pas de ceux bourrés à l’absinthe. Ça a l’air plus efficace que le viagra. Ça va durer des jours, c’est sûr, remontés comme ils sont. Ils ont la tête dure, et pas que ça », explique un policier parisien.

 

L’Heure des Pros du 24 mai 2022 avec Jean-Marie Périer.

 Source : CNews – Dailymotion.

 

 

Crédit-photo : PublicDomainPictures, pixabay, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com