Les chevaux autorisés à circuler dans Paris dès 2030, en remplacement des véhicules à essence.

Suite à l’annonce de la Mairie de Paris d’interdire les voitures à essence dès 2030, Anne Hidalgo a apporté davantage de précisions quant à cette décision.

Mis à jour.

L’annonce de la Mairie de Paris est officielle. Les possesseurs de véhicules à essence ne pourront plus circuler dans Paris dès 2030.

Cette annonce donnera un coup de fouet à la filière équine.

Cependant, d’autres alternatives leur seront proposées. Le service en charge de la circulation de la mairie de la capitale française a fait savoir dans un communiqué qu’aussi bien les habitants, que les personnes travaillant ou visitant Paris, pourront circuler à cheval. Les poneys, ânes et calèches seront également permis à se déplacer dans la ville lumière. Alors que les chevaux font partie des espèces en voie d’extinction en France depuis 2015, cette annonce donnera un coup de fouet à la filière équine. des bornes pour alimenter les chevaux et autres ânes et poneys en paille et en avoine seront placées un peu partout dans Paris.

“Cela évitera que les chevaux terminent à la boucherie chevaline”.

D’autres grandes villes de l’hexagone sont intéressées par le projet parisien. Lyon, Lille, Marseille, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Nice et Strasbourg ont mis des équipes en place pour copier le projet de la Mairie de Paris. “Cela dégorgera notre centre-ville. Une simulation sera effectuée le mois prochain dans notre quartier d’affaires. Cette idée est géniale et puis cela évitera que les chevaux terminent à la boucherie chevaline“, précise un élu lillois.

Du jamais vu depuis 1902 dans le secteur automobile.

Les véhicules à essence seront proscrites, mais les détenteurs de voitures ou camions diesel pourront rouler jusqu’en 2050. Idem pour les rares voitures carburant au charbon. Le marché de voitures de collection au charbon est en hausse depuis cette annonce. Les sites de vente en ligne de véhicules ont vu les transactions de voitures au charbon croître de près de 20%. Du jamais vu depuis 1902 dans le secteur automobile.

” Ils ont pensé au crottin de cheval à la Mairie ? “.

Cette décision signera-t-elle la fin des véhicules électriques ? Pas si sûr car les constructeurs de voitures roulant à l’électricité préparent de nouveaux projets qui seront bientôt dévoilés, selon un ingénieur d’une grande marque. “Avec l’électricité, nous représentons le futur et ce n’est pas ces canassons qui nous effraierons. Ils ont pensé au crottin de cheval à la Mairie ? Nous n’avons pas dit notre dernier mot, vous verrez”, prévient cet ingénieur, spécialisé en batteries.

 

Crédit-photo : bonsantegroup, Pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.