La 1ère Journée mondiale sans vélo aura lieu dimanche prochain dans toute la France.

En plus de la légendaire et écologique Journée mondiale sans voiture, notre planète connaîtra son dimanche sans vélo. Une première depuis 1817, et l’invention de la draisienne par le baron allemand Karl Drais von Sauerbronn.

Le 27 septembre dernier avait eu lieu la sixième édition de la paisible Journée mondiale sans voiture. Contrairement aux idées reçues, les automobilistes se sont réjouis de cette manifestation. “J’ai pu laisser ma bagnole au garage, ça m’a arrangé cette journée qui fait plaisir aux écolos. Pour une fois qu’ils ne râlent pas. En plus, je n’ai pas eu à me taper 300 bornes pour aller voir ma belle-famille”, s’est félicité un affable père de famille, propriétaire d’une voiture diesel.

“Acheter une belle voiture neuve”

Dimanche prochain fera également des heureux. “Pour la première fois depuis l’hystérie passionnelle des politiques pour les deux-roues, je pourrais marcher sans risquer de me prendre une connerie de vélo ou une put*** de trottinette en pleine face, se hâte de faire savoir un piéton. C’est bien gentil de caresser les bobos dans le sens du poil, mais les autres, c’est-à-dire nous, qui marchons et qui nous suons comme pas possible dans les transports en commun ? On pense à nous ?”.

La Journée mondiale sans vélo se voudra un événement annuel à travers les quatre coins du monde. “Nous, pas avoir assez argent pour acheter une belle voiture neuve. Nous, construire voitures, mais uniquement pour exporter. Voiture coûter 1.300 ans de salaires travailleur dans pays à moi”, confie un ouvrier spécialisé travaillant dans une usine de fabrication d’automobiles d’un pays en voie de développement.


Les cyclistes, politisés ou passionnés, prennent cette manifestation festive avec philosophie. “Avec toutes les routes qu’on a pris pour en faire des pistes cyclables, ils méritent bien ça, les pauvres (automobilistes, ndlr). Ils nous ont quand même sur le dos toute l’année, quand on leur gueule dessus pour un minuscule clignotant oublié ou quand on leur bousille leurs deux rétroviseurs quand ils empiètent de 10 ou 20 centimètres sur nos pistes pour vélos”, analyse un altruiste cycliste.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!