Évolution : nombreux cas d’étoiles de mer qui marchent aperçus sur l’Ile de la Réunion.

La théorie de l’évolution de Darwin possède un nouveau chapitre à inscrire dans les annales de la biologie animale. Le scientifique disparu aurait été fier de cette découverte faite par des habitants de l’Ile de la Réunion hier, mardi.

Des étoiles de mer ont été aperçues en train de marcher et se promener à travers les magnifiques plages de Saint-Leu, de Roches Noires, de Boucan Canot et de bien d’autres sublimes rivages de l’île tropicale française.

Jusqu’ici les étoiles de mer se déplaçaient à l’aide de leurs pieds ventousés, placés sous leurs branches, qui font leur particularité et leur beauté. Mais une étonnante découverte, qui aurait laissé pantois le célèbre naturaliste disparu Charles Darwin, a été vue dans toutes les plages de l’Ile de la Réunion, paradis tropical situé dans l’Océan indien. Des étoiles de mer se promènent depuis hier sur les rivages et même dans les principales villes de l’île, comme à Saint-Denis ou Saint-Paul. “Les étoiles de mer se mettent même à courir. leur capacité d’adaptation est vraiment fantastique. On dirait des souris à 5 bras ou devrions-nous dire maintenant à 5 pieds. Elles sont trop drôles en plus ces petites bestioles. Je sais que certaines espèces d’étoiles de mer se mangent mais je sais pas si ces petites friponnes coureuses peuvent se cuisiner. On verra car on en a plein devant notre immeuble du centre-ville. A un moment, il faudra bien réduire leur nombre, même si elles sont trop mignonnes. On peut les rejeter à la mer, c’est une solution viable, mais ces coquines reviendront. En plus, il sera difficile de les attraper, car trop petites et trop véloces. Même Payet, Dimitri pas Manu, aussi rapide soit-il avec un ballon, il n’arrive pas à en attraper une seule d’étoile de mer. Il a même essayé avec un ballon, car il est plus rapide un ballon aux pieds, mais rien, wallou, nada. Idem pour Jackson Richardson, avec ou sans ballon de handball, il n’en a pas chopé une seule d’étoile de mer, tellement elles sont rapides ces friponnes. Manu Payet, quant à lui, leur raconte des blagues qu’il teste pour son prochain spectacle. Il s’assoit devant chez lui et les étoiles de mer viennent vers lui”, indique Grégory, un jeune réunionnais à la coupe de cheveux parfaite.

“Plus vigoureuses et plus intelligentes”

Depuis l’annonce de cette découverte, des scientifiques viennent du monde entier pour assister à ce phénomène historique dans l’histoire de l’Humanité. “J’avais vu des choses extraordinaires dans ma vie professionnelle. Notamment des oiseaux qui cassent des œufs avec de petites pierres afin de briser la coque plus facilement. J’ai vu des chimpanzés avoir un QI supérieur à celui de certains humains lors de tests d’intelligence, mais des étoiles de mer qui se déplacent sur deux branches, c’est formidable. Avec mon groupe de travail, constitué de chercheurs en biologie marine triés sur le volet, nous pensons avoir trouvé la raison de ce phénomène sensationnel. Un virus mortel avait décimé, dans le Pacifique, près de 90% des étoiles de mer. Il semble donc évident que les étoiles de mer survivantes de ce virus, appelé syndrome de dépérissement de l’étoile de mer, soient les plus vigoureuses et les plus intelligentes. Face à la maladie, les étoiles de mer ont probablement développé des capacités neuronales exponentielles. Cela explique donc leur capacité à marcher, comme nous le faisons nous les humains. Elles consomment beaucoup de calories par rapport aux étoiles de mer rampantes, donc elles mangent beaucoup. Les étoiles de mer aiment les mollusques et autres fruits de mer. Elles sont incapables de nager, mais elles rampent avec une aisance de serpent et là, les voilà qu’elles marchent et détalent comme des lèvres. Là, avec cette découverte, la science fera un bond en avant. Des habitants ont même vu des étoiles de mer à 7 branches courir à une vitesse fantastique digne des Jeux Olympiques sous stéroïdes. Difficile de les attraper, même pour les chiens de chasse qui peuvent facilement attraper un lièvre ou un renard”, indique Harry Stanfielder, chercheur en biologie marine à la prestigieuse Université de Miami aux Etats-Unis venu spécialement pour l’occasion.

“Des étoiles de mer à 12, 20 ou 24 bras pour faire des courses types formule 1 ou 24h du Mans”

Les autorités de l’île de la Réunion espèrent attirer, avec ce nouveau phénomène des étoiles de mer qui marchent, une nouvelle manne financière, en organisant des paris officiels de courses d’étoiles de mer. “Nous allons construire un hippodrome, ou devrais-je dire un étoilodrome flambant neuf, d’une capacité de 40.000 places pour organiser des courses d’étoiles de mer. Le marché et le besoin sont là. Vu la vitesse qu’atteignent ces étoiles de mer de 5 ou 7 branches et leur longévité pouvant aller jusqu’à 5 ans, c’est tout bénef pour notre île. Mais nous recherchons actuellement des étoiles de mer à 12, 20 ou 24 bras pour faire des courses types Formule 1 ou 24h du Mans en juin prochain si nous le pouvons. Aussi, si des habitants en trouvent, nous les achèterons à un prix vraiment très intéressant pour eux. Nous allons concurrencer les hippodromes de Vincennes, Longchamp, Deauville ou Auteuil. Surtout Deauville, on va les niquer, car ils ont une plage et des courses prestigieuses, mais nous, on a la plage et le soleil en plus. Avec ces étoiles de mer qui galopent, on va leur mettre bien profond aux bourges. En plus, la température de l’eau de nos plages est comprise entre 20 et 30 degrés. A Deauville, leurs baignades ressemblent davantage à de la cryothérapie tellement elle est glacée leur putain d’eau de mer. On n’a pas les chevaux de prestige car il faut préciser que nos courses hippiques ne sont composées que de chevaux que 10ème catégorie, sur un classement total de 11 catégories. La 11ème catégorie représente les chevaux qui partent directement à l’abattoir. Mais là, avec ces étoiles de mer, on va casser la baraque. Il y a même des étoiles de mer pouvant atteindre 1,4 mètres de hauteur. Celles-ci seront réservées pour les longues épreuves comme le Paris-Dakar ou le Rallye Aïcha des Gazelles. Pour la course des gazelles, il n’y aura que des étoiles de mer femelles, il ne faut pas tricher. Nous montons actuellement l’écurie de course de la Réunion pour participer aux plus grandes courses nationales et internationales”, indique un élu du Conseil régional de la Réunion.

 

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*