Future ligne 16 : la RATP demande aux usagers de ne pas prendre avec eux leurs smartphones, argent liquide, cartes bleues, sacs ou vêtements de grande valeur durant les trajets.

Bien que prévue pour 2024, l’attentionnée RATP donne déjà ses consignes aux futurs usagers de la ligne 16 du métro du Grand Paris.

Mis à jour.

Sensibilisation et prévention, tels sont les priorités en termes de communication de la RATP au sujet de la future ligne 16 du métro du Grand Paris. D’une longueur de 28 km, la ligne 16 du métro du Grand Paris reliera la station de Saint-Denis-Pleyel à celle de Noisy-Champs, après avoir traversé le redoutable et exigent territoire de Saint-Denis.

Future ligne 16 du métro du Grand Paris.

Capture d’écran : Twitter.

 

De nombreux élus et personnalités politiques majeures ont fait savoir qu’elles seraient indisponibles pour l’inauguration en 2024. “Pas de chance, j’ai toute l’année 2024 remplie de rendez-vous importants, j’ai mon agenda devant moi. C’est vraiment dommage, j’aurais adoré assister à cette magnifique inauguration de la future ligne 16 qui traversera des paysages idylliques”, précise un élu parisien.

“Le 16 est le chiffre du diable selon certains manuscrits”

“Nous avions commis l’erreur lors de l’inauguration de plusieurs lignes de métro ou de RER en banlieue et même à Paris. Là, nous ne voulons pas rater le coche. Et puis, vous savez très bien comment sont nos usagers, ils ne pensent uniquement qu’aux horaires et aux wagons bondés tels des boîtes de sardines, au point d’oublier leur sécurité personnelle, du moins celle des objets qu’ils emportent avec eux, les vêtements de grandes marques qu’ils portent sur eux compris. Les franciliens doivent faire attention, nous les prévenons, qu’ils ne viennent pas rouspéter après. D’ailleurs des annonces seront faites dans toutes les lignes de métro et de RER lors de chaque arrêt, à Paris et en Ile-de-France, dans toutes les langues majeures, à savoir le français, l’anglais, l’espagnol, le portugais, le chinois, le japonais, l’allemand, l’hébreu et l’arabe. Cette ligne 16 n’a pas été appelée ‘la ligne de la mort’ pour rien. C’est l’architecte qui avait trouvé le nom quand il était parti en repérage pour élaborer les plans. Tous ses croquis avaient été dérobés par des gamins d’une école primaire de banlieue dangereuse, qui croyaient que c’étaient les plans d’une banque, en vue de faire un braquage. Idem pour ses appareils de mesure et même ses véhicules 4×4, le sien et celui de ses équipes. Nous les avons retrouvés dans le marché informel de la Porte de Montreuil. Pour les voitures, par contre non, on ne peut rien faire. Au dernières nouvelles, elles avait été localisées dans des postes de douanes de pays de l’Est et en Afrique. Mais on ne les retrouveras pas. Vous savez comment se passent les importations dans certains pays, un petit billet et le tour est joué. Donc pour en revenir à la ligne 16, saviez-vous que le 16 est le chiffre du diable selon certains manuscrits ?. Il y a 666, que tout le monde connaît, révélé dans ‘l’Apocalypse de Jean’ et 616 dans un autre, mais il y a aussi le 16. C’est la raison pour laquelle l’architecte avait donné ce nombre 16 à cette ligne de métro. Au début, à la RATP, on avait cru qu’il blaguait, mais non, il était sérieux. C’est vraiment pour avertir les gens. Il ne voulait pas avoir cela sur la conscience comme il l’avait répété lors de la remise officielle des plans avec la direction de la RATP”, confie Georges Lilas, un cadre de la RATP.

“Parmi les plus dangereuses du monde”

La future ligne 16 fera des arrêts dans 10 gares de banlieue parisienne, parmi lesquelles figurent déjà, avant même leur inauguration, trois des stations de la ligne 16 parmi les plus dangereuses du monde. Les stations de la ligne 16 intégrées d’office parmi les plus redoutables de la planète sont celles de Sevran-Beaudottes, Sevran-Livry et Clichy-Monfermeil. Les autres stations du monde les plus périlleuses pour l’être humain sont les stations Bario del Diablo (Tijuana, Mexique), De Brouckère et Midi (Bruxelles, Belgique), Marcadet-Poissonniers et Marx Dormoy (Paris, France), Death Row Station (Los Angeles, USA) et Kill Station (Atlanta, USA).

“Un message préventif et alarmiste”

Cependant la RATP se veut rassurante. “Nous délivrons ce message à titre informatif, même s’il se veut également et surtout un message préventif et alarmiste. Mais attention, il ne faut pas généraliser. Il y a quand même 2 ou 3 stations de la future ligne 16 qui seront sûres à 30%, c’est le maximum dans les zones géographiques traversées par ce métro. A la RATP, nous classons les stations sûres dans la catégorie où il y a une agression ou un vol toutes les 15 minutes, ce qui est quand même assez peu comparé à certaines stations de métro parisiennes. Et puis, il y aura des animations culturelles et sportives, comme des concerts de rap, de l’initiation aux graffs ou du futsal par exemple. Au total, il y aura donc ces 3 thèmes d’animations, le rap, les graffs et le futsal) dans toutes les villes traversées par le futur métro”, précise un fonctionnaire en charge des animations à la RATP.

 

 

 

 

 

 

Crédit-photo : mwewering, pixabay, cc0.

.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.