Gouvernement – France : la Belgique propose son aide pour aider Matignon à constituer sa liste de ministres.

La France est sans ministres depuis plusieurs mois. Du jamais-vu depuis la crise politique qu’a connue la Belgique il y a quelques temps. Malgré cela, la situation est très stable politiquement.

« De toute façon, c’est Macron qui décidait quasiment de tout, confie un ancien ministre. Même la liste des fournitures, c’était lui qui passait les commandes dans les ministères. Mais attention ! Il déléguait. Que les mauvaises langues n’ouvrent pas trop vite leurs caquets. En dehors du diagnostic, de l’analyse SWOT, du benchmarking, des indicateurs de résultats, des études préliminaires, du listing des objectifs, du plan d’action, de l’attribution des rôles, des plannings, de la réalisation, du pilotage, des bilans intermédiaires, des évaluations de contrôle des résultats et des éventuelles modifications ou mises à jour, Emmanuel Macron nous laissait du lest pour prendre des décisions. »

« sans ministres plus de 15 ans d’affilée »


Dans le cadre de ses relations internationales, la Belgique a décidé d’offrir son aide à son voisin européen pour « l’aider dans cette mouise que l’on a connue aussi », explique un ministre. « Ministre, oui, je le suis, mais je ne peux pas vous dire pour combien de temps. Chez nous, en Belgique, quand tu restes dans un ministère plus de 3 mois, c’est un exploit. Il n’y a pas si longtemps, nous sommes quand même restés sans ministres plus de 15 ans d’affilée. Cela n’arrive pas qu’aux autres. »

La nouvelle Première ministre Élisabeth Borne n’a pas encore fait de commentaires quant à cette aimable et altruiste proposition de la part de la Belgique qui est devenue experte en composition de gouvernement.

Il faut dire que la tâche est ardue pour la Première ministre. Pour la première fois dans l’histoire politique mondiale, l’objectif est de constituer un gouvernement constitué de ministres sans casier, ni affaires judiciaires en cours. « C’est compliqué pour Mme Borne. Bien du courage à elle. Trouver des politiques à la fois compétents et sans casseroles : c’est pas du gâteau », a prévenu un juge.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com