Electricité et gaz : les commerciaux n’auront plus le droit de bloquer la porte avec leurs pieds pour forcer l’entrée dans les domiciles des particuliers.

Le Haut-Secrétariat à l’Énergie tape du poing sur la table et ordonne aux fournisseurs d’électricité et de gaz de brider leurs commerciaux qui font du porte-à-porte chez les particuliers.

Suite à un très grand nombre de plaintes, le Haut-Secrétariat à l’Énergie a publié un communiqué demandant aux fournisseurs d’énergie de réguler les pratiques, parfois abusives, de leurs démarcheurs impétueux.

“Même le facteur n’ose plus venir”

“Un charmant jeune homme, en costume-cravate, a sonné chez moi. Après avoir regardé à travers le judas de ma porte, je lui ai ouvert. Quand il m’a parlé de la facture de gaz, je me suis souvenu qu’ils en avaient parlé dans l’émission ‘Des chiffres et des lettres’. J’ai demandé à ce jeune homme de partir car je n’étais pas intéressé. Il a d’abord bloqué la porte avec sa main, donc automatiquement, j’ai poussé la porte pour qu’elle se referme. Mais ce petit con a bloqué la porte avec son pied. Heureusement que j’avais laissé la fourche à côté de la porte. Je fais du jardinage, vous savez. La fourche est un outil nécessaire pour avoir un beau jardin. J’avais oublié de la ranger dans le cagibi, heureusement. Donc, j’ai fermé les yeux et j’ai donné un coup de fourche, sans réflechir. Vu les traces de sang que j’ai trouvé par terre en sortant, je pense que le petit commercial a eu un petit bobo. Depuis, plus aucun démarcheur n’est venu me demander quelque chose. Même le facteur n’ose plus venir. Si vous pouviez dire à La Poste que leur agent ne craint rien en venant apporter mon courrier, cela sera gentil de votre part”, indique un retraité.

“Interdire l’accès à nos commerciaux-chasseurs-harponneurs”

Les fournisseurs d’énergie ne sont pas ravis de cette décision. Ils comptent déposer une réclamation auprès du ministère du Commerce et du Démarchage. “Comment on va rameuter de nouveaux pigeons maintenant ?. Ils sont bien gentils les politiques, mais on a des charges. On a beau faire des 300% de marges, mais ce n’est pas assez. Vous savez combien nous coûtent nos berlines de fonction et nos séminaires dans les îles ?. Et puis, cette décision nous fait passer pour des arnaqueurs. Notre démarche est avant tout sociale. Nous envoyons nos meutes de commerciaux pour aider les particuliers afin de réduire leurs factures de 2 à 3 centimes, chaque mois, à moyen terme. Au bout de 10 ans, ils verront leurs factures de gaz ou d’électricité baisser de 0.01%. Ce n’est pas négligeable. Et c’est comme ça que nous sommes remerciés ?. En ces temps de disette, chaque centime compte. Mais apparemment, nous sommes les seuls à l’avoir remarqué, c’est vraiment dommage. Les particuliers ne sont pas encore conscients de ce qu’ils perdent à interdire l’accès à nos commerciaux-chasseurs-harponneurs. On nous traite de tous les noms en France. C’est injuste quand même. Que les gens aillent voir comment cela se passe à l’étranger. Dans certains pays, des commerciaux sont autorisés à crocheter les serrures pour démarcher. En France, nous sommes des anges par rapport à eux. Les gens doivent le savoir. En plus, nos CGV (ndlr : conditions générales de ventes) ne font que 25 pages en moyenne, c’est peu”, prévient un responsable commercial d’un grand fournisseur d’électricité.

 

 

 

 

Crédit-photo : sferrario, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.