Élections – USA : le Texas, la Floride, la Louisiane, l’Alabama et le Mississippi demanderont la sécession si Biden est élu.

Donald Trump marquera-t-il l’histoire américaine avec autre chose que ses réflexions mysogines, ses propos arrogants faisant son incessante éloge ou ses déclarations à 99% sans queue ni tête sur les réseaux sociaux ? Il semblerait que oui. Face à ses annonces au sujet de la prétendue fraude du camp démocrate, de nombreux États US ont fait savoir qu’ils demanderont à faire une sécession de l’Union avec les régions qui ont voté pour Joe Biden.

“Sacré nom d’une aide médicale gratuite…”

“Personne ne doit intervenir dans mon territoire, prévient le gouverneur d’un État qui vote Républicain depuis l’abolition de l’esclavage, tout en jetant à la poubelle la demande de grâce d’un enfant de 3 mois pour un crime qu’il aurait commis avec une arme de guerre. L’interventionnisme est une chose exécrable. Nous sommes maîtres chez nous. Ni les ces satanés droits de l’Homme, ni cette foutue empathie, ni la connerie de pitié et encore moins cette salope d’Humanité avec tous ses bons sentiments à la noix ne doivent décider de nos politiques, ni interférer dans nos décisions, qu’elles soient législatives, judiciaires ou exécutives. Nos citoyens ont voté pour Trump, donc notre Président élu doit être le leader des USA, sinon on quitte l’Union, sacré nom d’une aide médicale gratuite pour les fainéants de pauvres.”


“Dieu honnit les pauvres, c’est dans la Bible”

Ainsi, le Texas, la Floride, la Louisiane, l’Alabama, le Mississippi et tous les États qui ont voté en majorité pour Donald Trump demandent une sécession. “Nous avons supporté les abolitionnistes sans broncher depuis 1964. Nous avons fait tout ce que ces altruistes de démocrates ont voulu, quand le chaud lapin (Bill Clinton, ndlr) ou l’étranger né à Hawaï (Barack Obama, ndlr) ont été Présidents. Mais là, hors de question de mettre un démocrate à la Maison Blanche à la place de notre génie des génies Donald Trump. Ce mec est plus intelligent que tous les prix Nobel réunis. La preuve, il est riche, ce n’est pas par hasard. Il est béni. Dieu honnit les pauvres, c’est dans la Bible. C’est ce que nous dit notre pasteur multimillionnaire qui ferait pâlir un actionnaire d’une multinationale cotée à Wall Street, lors des prêches du dimanche de notre sainte église évangéliste de la prospérité, de l’opulence et du luxe. Trump à la Maison-Blanche ou bien on construit un mur qui nous sépare de ces bienveillants et bienfaisants démocrates.”

“Marcher torse-nu avec les bras en l’air, bien visibles”

Les habitants démocrates des États concernés sont dépités. “Je vais aller sur la côte Est ou la côte Ouest, je m’en fiche. Du moment que je suis loin de tous ces tarés. Sinon je crois que j’irai dans le Minnesota. J’ai un cousin qui me trouvera du travail, vu que j’ai démissionné ce matin”, prévient un américain psychologiquement normal.

“Moi, je me barre d’ici et je vais vivre au Texas, explique un habitant de Phoenix dans l’Arizona. Les gens d’ici ont osé voter pour ce communiste de Biden. Si ça continue, ils nous obligeront à pisser à côté des gens de couleur dans les mêmes chiottes ou à manger à côté d’eux dans le même restaurant. Et puis quoi encore ? Le monde devient fou. Mais attention, je ne suis pas raciste. J’ai un ami noir, paix à son âme. Il a fait la connerie d’aller faire ses courses avec son smartphone à la main. Il s’est fait buter par son voisin qui a crû qu’il avait une arme. Quand t’es pas blanc, dans certains États des USA, ou plus précisément dans tous ceux qui votent républicains, il faut prendre ses précautions et marcher torse-nu avec les bras en l’air, bien visibles.”

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!