Confinement – Produits non-essentiels : les dealers de drogue se tournent vers les cosmétiques, les parfums et les gels coiffants, “bien plus lucratifs”, selon un chouf.

Publié le 04.11.2020 à 11h35mn. Mis à jour le 07.11.2020 à 12h18mn.

La souterraine économie des produits illicites réserve bien des surprises. Avec le confinement, de nombreux produits, dont les vitaux livres, jugés non-essentiels par le gouvernement, sont retirés des rayons des grandes surfaces.

“Toutes logées à la même enseigne”


“On crève la gueule ouverte. C’est pas pour voir les hypermarchés se gaver comme des porcs, avec tout le respect que j’ai pour les dodus porcins. La fermeture des petits commerces est infondée et injuste. C’est comme si, au bar, on t’interdit la picole et que ton voisin de table de 2m30 pesant 140 kilos enfile verre sur verre. Ce n’est pas de la jalousie, notre demande à ce que nous soyons traités comme les grandes surfaces. C’est un juste retour des choses. Il n’y a pas de justice dans les affaires, c’est connu, mais là, oui. Les GMS (grandes et moyennes surfaces, ndlr) doivent être toutes logées à la même enseigne que nous”, explique un commerçant, tout en écoutant par téléphone une longue et fastidieuse leçon de morale donnée par le propriétaire de son local, en pleurs, qui n’a pas été payé depuis plusieurs mois.

“Sans maquillage, je fais comment ?”

Ainsi, en dehors des sodas, des chips et des sucreries, entre autres, ce sont les cosmétiques qui font les frais de l’opération “Produits non-essentiels, oust !” instaurée par le gouvernement. “Je suis commerciale. Pour atteindre mes objectifs de vente, je dois être aussi attirante et excitante qu’une pute de luxe recrutée par une star de foot. Sans maquillage, je fais comment ? Mon décolleté ne fera pas tout”, prévient une salariée dans le secteur industriel.

“On vend du maquillage, c’est obligé”

Cependant, les ingénieux et discrets vendeurs de drogues, douces ou létales, ont trouvé un filon pour satisfaire leur clientèle. “Sans diversification, tu ne peux pas durer. Avec la concurrence des sites internet, des particuliers se font livrer leur haschich directement depuis le producteur, à l’étranger, mais aussi en France, c’est dur de tenir financièrement pour nous. De nombreux retraités se sont mis à cultiver des plants de cannabis. Les ingrats. Dire que ce sont nous qui leur avons appris à discerner du vrai shit premium de celui frelaté, avec du cirage, du henné, du sable ou même de la terre. Le hasch est un produit du terroir, mais quand même. Il y a des limites dans la commercialisation de produits illégaux. Un enfoiré de concurrent a fait passer du terreau pour des barrettes de haschich. Il a fait croire que c’était du shit du Maroc, du Liban ou des Pays-bas, cette enflure. Heureusement que les ministères des affaires étrangères des pays producteurs sont intervenus et lui ont fait fermer leur emplacement ayant pignon sur rue. Ils ne rigolent pas avec les richesses artisanales, les maghrébins, les hollandais, les afghans, les libanais, les pakistanais, les indiens, les népalais, les albanais, les espagnols et les jamaïcains, et c’est tant mieux pour le patrimoine de l’Humanité. Ils lui ont pris sa chaise pliante de camping et son narguilé à ce connard d’arnaqueur, bien fait pour lui. Donc pour en revenir à nos chichons : on vend du maquillage, c’est obligé. Moi, je ne vends que du bio, vegan et non-testé sur des animaux. Mais attention, on vend du maquillage, mais on n’est pas gays, nous, les dealers. Enfin, il y en a, mais il ne faut pas en parler. Le sujet est encore tabou dans le milieu de la street”, confie un indépendant.

“Les messieurs pourront se ravitailler en gel pour cheveux”

Les acheteuses et acheteurs de produits cosmétiques peuvent donc respirer et dormir sur leurs deux oreilles. A travers tous les lieux de deal du territoire, parfums, eaux de toilette, rouges et crayons à lèvres, blushs, fonds de teint, mascaras, eyeliners, crayons pour les yeux, khôl, fards à paupières, BB crèmes, poudres, anti-cernes, anti-rides, anti-âge, crèmes de jour, soins de nuit, vernis à ongles, laques, brillantines, colorations, kits de retouche racines, masques pour cheveux, eaux micellaires, démaquillants, soins pour le corps, brosses, pinceaux, éponges, peignes et autres accessoires sont disponibles pour le plus grand bonheur des personnes qui veulent paraître plus belles ou plus jeunes. Les produits pour hommes ne sont pas oubliés. Les messieurs pourront se ravitailler en gel pour cheveux, crèmes anti-fatigue et autres soins anti-imperfections.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!