Russie 2018 : les 30 escort-girls de la “folle nuit” de la sélection du Mexique recherchent une équipe, encore qualifiée, à préparer mentalement.

La séduisante équipe de football du Mexique a été éliminée par la redoutable Seleçao. Les brésiliens, entre deux roulades de Neymar, ont inscrit deux buts et se qualifient ainsi pour les quarts de finale de la Coupe du monde.

Durant le match Brésil-Mexique, l’attaquant brésilien Neymar n’est pas resté longtemps debout, mais il a quand même eu le temps de marquer.

“Besoin d’amour et d’affection, pas de concurrence malsaine”

“Il faut une analyse plus poussée. Mais cette quête excessive d’attention traduit des perturbations au niveau affectif et émotionnel. Monsieur Neymar réclame sûrement que les joueurs l’apprécient davantage, adversaires compris. Je recommande donc aux coachs des futurs adversaires de l’équipe du Brésil de demander à leurs joueurs de dire des mots gentils et de complimenter monsieur Neymar. La majorité des spectateurs, des téléspectateurs et des commentateurs sportifs voient ses roulades, de façon ridicule. Mais le spécialiste, que je suis, remarque, dans les gesticulations, un tantinet exagérées, de Neymar, une demande, un appel de détresse pour lui donner l’importance, que selon lui, qu’il mérite. Ce joueur brésilien a besoin de reconnaissance. Je recommande également d’enlever les attaquants de la feuille de match, aussi bien dans l’équipe du Brésil, que dans les équipes qui affronteront la Seleçao. Ce petit jeune a besoin d’amour et d’affection, pas de concurrence malsaine. L’ego de Neymar a besoin de notre soutien à tous. On ne peut pas le laisser comme ça, seul face à son sort peu enviable”, prévient Abelardo Narciso Eugenio Santana Guitara Soares Neto Da Costa del Sol, docteur en psychiatrie au CHU de Rio de Janeiro.

“Firmin, ça faisait trop Ligue 1”

L’autre but de l’équipe du Brésil a été inscrit par Firmino. “En fait je m’appelle Firmin. Mais mon agent m’a ordonné de rajouter le ‘o’ à la fin de mon nom, car cela séduirait davantage les clubs, pour qu’ils m’achètent. Il avait raison. Firmin, ça faisait trop Ligue 1. Vous savez, la Ligue 1 française, c’est les buts du tibia, du genou ou de la hanche, les goals marqués de la tête mais avec le nez, les retournés acrobatiques, mais sans arriver à toucher le ballon et sans même l’acrobatie qui va avec. Alors que Firmino, ça claque davantage. Ça fait Brazil, avec les ailes de pigeon que même les volatiles ne pourront jamais réaliser, les bicyclettes que même les coureurs dopés du Tour de France ne peuvent pas faire, les coups du foulard dignes d’Hermès ou Vuitton. Le Brésil, c’est les amortis en regardant une jolie supportrice assise dans les tribunes, les passements de jambes à en étourdir l’adversaire ou les pichenettes qui donnent des fractures du rachis cervical aux adversaires quand ils regardent le ballon passer au-dessus de leurs têtes. Le Brésil, c’est également les Espaldinhas de Ronaldinho, les buts extraordinaires et les dribbles époustouflants de Pelé, Rivelino, Valdir ‘Didi’ Pereira, Mané Garrincha, Jairzinho, Vava, Socrates, Zico, Romario, Rai, Ronaldinho, Roberto Carlos, Nene ou Ronaldo. Ronaldo, le brésilien, le gros, le vrai, pas le mannequin d’Instagram. Le mannequin est très fort aussi au foot. Respect à lui. Donc, dans l’imaginaire collectif, Firmino ramène directement à Copacabana et ses parties de foot sur le sable chaud avec les femmes sexys et leurs maillots de bain attirants, à la samba et aux beaux gosses des favelas avec leurs abdos durs comme l’acier. Firmino c’est la plage d’Ipanema avec toutes les belles paires de seins naturels et les grosses fesses bien dodues qui défilent en monokinis. Firmino, c’est bien mieux que Firmin. J’ai bien fait de rajouter le ‘o’ à mon nom de famille”, se félicite l’international brésilien Firmino.

“Merci à ces gentilles et prévenantes dames”

Battus, les mexicains repartent de Russie, vaillants, dignes, mais bredouilles. “Puta madre, on va encore repartir sans la coupe. C’est vraiment dommage. Dans le vestiaire, j’ai tiré de longues rafales avec ma mitrailleuse, mais cela ne m’a pas calmé. J’ai visé le plafond, heureusement qu’il n’y avait personne au premier étage. Je suis trop énervé. A tel point que je n’ai même pas envie de te parler hijo de puta (ndlr, fils d’escort-girl). C’est triste et injuste ce qui nous arrive, mais c’est la loi du sport. C’est comme se faire confisquer sa cargaison de cocaïne à la douane américaine. Tu perds tout, mais tu sais, du moins tu l’espères, que tu auras plus de chance une prochaine fois. On fera mieux lors de la prochaine Coupe du monde. Pourtant, on s’était très bien préparé. En parlant de préparations, je tiens à remercier les 30 escort-girls qui nous ont, physiquement et mentalement, mis dans les meilleures conditions pour ce Mondial de foot Russia 2018. A un moment, il y en avait marre de la cryothérapie. Vous savez, les soins par le froid. Nous, les sexys latinos, nous préférons tout ce qui est caliente, la chaleur, la passion, la frénésie, l’embrasement. Tout ce qui est torride, impétueux et explosif. La cryothérapie c’est bien, mais il y a mieux. On se gelait les cojones (ndlr, testicules) comme pas possible. Par contre, les escort-girls savaient y faire, avec tout notre corps et surtout avec notre cerveau. Je peux vous l’assurer. Elles sont très douées. Merci à ces gentilles et prévenantes dames. Elles sont les meilleures en termes de préparations physique et mentale. Dommage que l’on se soit fait éliminer. Leur contrat avec la Fédération mexicaine de football s’achève ici”, se désole un joueur d’El Tri, la sélection mexicaine de football.

“Tu m’apportes 30 putes, je te marque 30 buts”

L’affaire de la “folle nuit” des 9 joueurs mexicains qui avaient fait appel à une trentaine d’escort-girls, lors de leur préparation, avant le Mondial de football, avait suscité rires de la part des supporters, mais avait également provoqué une vague de jalousie de la part des joueurs des équipes adverses. “Pourquoi on n’a pas droit aux putes, nous ?. Vous êtes sûr que c’est pas autorisé par la FIFA ?. Quels veinards ces mexicains. Ils n’ont même pas été virés par leur coach. Il y a une raison. Ça doit marcher leur truc, j’en suis sûr. Ils sont allés en huitièmes quand même. Moi, tu m’apportes 30 putes, je te marque 30 buts dans cette compétition. Je battrai facilement le record de Just Fontaine et ses 13 buts dans une coupe du monde. Je pulvériserai également le record, du nombre de buts inscrits, de Miroslav Klose durant les coupes de 2002, 2006, 2010 et 2014”, promet un joueur de l’équipe de France.

“Affermir leurs muscles principaux

Mais suite à l’élimination de leur sponsors et clients, les 30 escort-girls mexicaines se retrouvent au chômage technique. “On ne peut pas rester sans travailler. Oui, c’est un travail. Un travail spécial, mais un travail quand même. Je vois à ton regard que tu n’es pas d’accord cabrón (ndlr, connard). Toi, journaliste, si une nana te donne une fortune pour coucher avec elle, tu vas accepter ou pas ?. Dímelo maricon ! (ndlr, dis-le moi connard !). Pourquoi tu ne veux pas me répondre. Pourtant ma question est simple. Ok, no problemo puto. Ma question te gêne. Tu es pudique, c’est ça ?. Je peux arranger ta timidité si tu veux. Je te recommande la prestation avec le piment Jalapeño. On peut le faire aussi avec du piment Habanero, mais je ne te le conseille pas. C’est uniquement réservé aux défenseurs. Alors, je te fais une préparation mentale et physique ?. Non ?. Ok. C’est comme tu veux. On ne force personne. Donc, actuellement, étant donné que nous ne faisons rien de nos journées et que notre vol retour est prévu pour le 16 juillet, nous lançons un appel à toutes les fédérations dont les équipes sont encore qualifiées lors de cette Coupe du monde 2018. Nous apporterons détente, quiétude, préparation mentale et exaltation. Il y aura également des exercices physiques pour affermir leurs muscles principaux et durcir leurs organes essentiels à leur activité de footballeur. Nous avons quand même réussi à réussir à sortir le Mexique des poules de qualifications. C’est quand même grâce à notre savoir-faire et aussi à notre savoir-être qu’ils sont allé en huitièmes de finale. Nous sommes disponibles de suite et nous pouvons nous concentrer sur chaque joueur, à plusieurs filles ou individuellement. Des joueurs timides préfèrent avoir plusieurs préparatrices mentales et physiques. Notre spécialité, ce sont les joueurs de foot. Donc, ce n’est pas la peine que les touristes ou que les hommes d’affaires nous appellent. Les sélections nationales de football peuvent nous contacter, nous sommes encore en Russie. Mais seules les équipes encore qualifiées peuvent bénéficier de nos prestations professionnelles, pas les équipes éliminées. Nous avons une réputation à garder. Jetez un œil sur notre livre d’or. Je ne vous le montres qu’à vous. Nous insistons sur la confidentialité. Ne révèle surtout pas de noms dans ton article de mierda (ndlr, article de merde). Si tu fais ça, on te kidnappe toi et ta famille. Chez nous, pas d’avocats et de procès interminables. On règle ça à la mexicaine. Tu m’as bien entendu hijo de puta ?”, de demande la représentante des 30 escort-girls mexicaines.

“J’espère que le coach va accepter”  

Plusieurs capitaines de sélections, encore qualifiées pour la suite du tournoi, ont formulé le vœu, auprès de leurs entraîneurs et de leurs fédérations, d’engager les 30 escort-girls pour les mettre dans les meilleures conditions pour tenter de remporter le tant convoité trophée. “Moi, perso, je ne suis pas trop putes. En plus, je suis marié et ma femme veut que je l’appelle quand on ne joue pas au foot. On est en Russie quand même. Il ne faut pas l’oublier. Un mec seul qui va en Russie, c’est comme si tu lâches une nana dans les Galeries Lafayette. Elle aura beau résister, elle craquera et fera son shopping. Que tu le veuilles ou non. Ici, c’est pareil, c’est pour ça que mon épouse veut que je lui parle au téléphone, en dehors des entraînements et des matchs officiels. Donc, si j’ai demandé des putes pour l’équipe, c’est uniquement pour certains de mes joueurs, qui ont besoin d’être davantage préparés. Les kinés font du très bon travail, mais on sent qu’il manque un truc. Certains kinésithérapeutes ont pourtant de petites mains toutes douces, mais il manque ce je-ne-sais-quoi, ce petit truc qui fait la différence. Ces gentilles putes nous seront d’une aide précieuse pour gagner la Coupe du monde. J’espère que le coach va accepter”, indique le capitaine d’une équipe de football, tout en écoutant son épouse parler au téléphone.

 

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.