Climat. Donald Trump : “L’oxygène dans l’eau des mers n’est pas important, on balancera de la nourriture aux poissons par avions Canadair”.

Donald Trump a immédiatement réagi aux résultats d’une étude, très sérieuse, qui alarme sur l’état de l’eau des mers. Alors que des chercheurs ont identifié une zone morte, dépourvue d’oxygène et qui s’étend de plus en plus, dans les eaux du Golfe d’Oman, le président américain a fait une déclaration qui laisserait envisager sa désapprobation dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Une équipe de scientifiques de l’Université d’East Anglia en Angleterre et de l’Université Sultan Qaboos d’Oman, dirigée par Bastien Queste, a analysé, à l’aide de robots sous-marins, les eaux du Golfe d’Oman. Durant plusieurs mois, leurs recherches ont abouti à une étude concluant qu’il y a une zone morte, dépourvue d’oxygène, essentiel à toute vie. Pire, cette zone s’étend, selon les chercheurs.

“Manger autre chose que du putain de poisson”

“Maintenant, cette zone aquatique est plus sécurisée. Nous pouvons effectuer davantage de prélèvements et y rester plus longtemps. Mais avant, avec la piraterie qui sévissait, on se faisait tout piquer dans nos bateaux, sachant que les pirates repartaient avec le bateau. Au fait, ça serait sympa de votre part si vous pouviez écrire dans votre article que je demande, gentiment et cordialement, aux pirates qui m’avaient volé ma bague de fiançailles de me la rendre. Ça serait vraiment bien. Mon mariage en dépend. Ma fiancée pense que je l’ai perdu lors d’une étude scientifique à Cancun. J’y suis allé uniquement pour le boulot, je le redis. On n’est même pas sorti avec les copains. On est resté à l’hôtel le soir. Avec les insolations de la journée, même les néons des bars et des boîtes de nuit nous cramaient la peau. Merci d’avance aux pirates de me rendre cette saloperie de bague 36 carats, qui me gâche la vie et dont j’ai besoin pour me marier. Les fiançailles sont reportées depuis 5 ans quand même, y’en a marre. En plus, j’ai donné une avance non-remboursable au traiteur, donc impossible, pour moi, d’annuler ce mariage. J’ai commandé des énormes entrecôtes et de la volaille rôtie. Pour une fois que j’allais manger autre chose que du putain de poisson, j’espère que c’est pas râpé”, souligne un scientifique de l’équipe.

“I don’t give a fucking fuck”

Cette découverte scientifique fait froid dans le dos. Mais un homme sur terre, ne semble pas être effrayé par les résultats de cette étude. “L’oxygène dans les océans n’est pas utile, ni pour la planète, ni pour les humains. L’oxygène dans l’eau des mers n’est pas important, on ne mange que des poissons des rivières. Les rivières ne dépendent pas des océans, c’est prouvé scientifiquement, j’ai appris cela dans un reportage de ma chaîne télé préférée, Fox News. Dans les mers, il faut préserver le pétrole, oui. Mais l’oxygène, on s’en fout éperdument, i don’t give a fucking fuck. Je vais apprendre une chose essentielle à ces scientifiques, dont l’intelligence est apparemment et certainement inférieure à la mienne. Nous, les êtres humains, nous vivons sur la terre ferme. Qu’est-ce qu’on en a à faire des mers. Nous vivons sur terre, mother fuckers. Vous êtes idiots ou quoi ?. On a des ouïes ? non. On a des nageoires ?, non. So what ?. Alors, on s’en fiche qu’il y ait de l’oxygène ou non dans les océans. Il n’y a pas besoin de sortir de la Trump Academy pour savoir cela. J’attends les remerciements de ces scientifiques pour la leçon de science que je viens de leur donner”, indique Donald Trump, tout en regardant ses 20 postes de télévision en même temps.

“Nocifs pour l’environnement”

Bien que les zones mortes existent naturellement, le réchauffement climatique, ainsi que par les déchets, les pesticides et les engrais déversés dans la mer, amenuisent l’oxygène, utile à la faune et à la flore des profondeurs marines. De plus, la baisse d’oxygène dans les eaux entraîne la production de protoxyde d’azote et d’autres gaz à effet de serre, nocifs pour l’environnement.

“…qu’on leur jette de la nourriture de poisson”

Mais cela, Donald Trump l’a contredit dans son analyse. “Cela ne remet pas en cause mon avis positivement négatif sur l’accord de Paris, relatif au climat. Pour ces foutus poissons dans la mer, je propose qu’on leur jette de la nourriture de poisson, en granules ou en paillettes, à l’aide d’avions Canadair. Six tonnes de bouffe par voyage. Mais attention, ces avions Canadair seront Made in USA. D’ailleurs, nous les appellerons avions Americanair. Rien à foutre du Canada et de leur sécurité sociale, ainsi que de leur absence d’armes à feu pour tous. En temps que leader du monde libre, j’ai droit de vie ou de mort sur toute la planète, animaux compris”, insiste Donald Trump.

 

 

 

 

Crédit-photo : marcelokato, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.