USA : les passagers des vols internationaux devront accepter de faire une coloscopie dans les aéroports.

Les autorités américaines élèvent le niveau de sécurité à leurs frontières. Le décret a été signé par Donald Trump, cette nuit.

Mis à jour. 13.08.18-08h57mn.

Alors que le risque de menace a dépassé le niveau 10, sur une échelle de 10, le gouvernement US a pris la décision de procéder à des coloscopies sur les passagers venant de pays à risques.

“Nous fouillerons leurs putains de trous du cul”

“Dans la liste de pays à risques, il y a les pays de merde, comme les aurait qualifié Donald Trump, bien sûr, mais aussi les pays où l’islamisme radical règne, comme les pays européens, notamment la France et la Belgique. Il y aura une tolérance zéro. Nous fouillerons leurs putains de trous du cul, jusqu’au larynx. Nous sommes en Amérique, nous ne faisons jamais les choses à moitié. Sky is the limit (le ciel est la limite, ndlr)”, indique Donald Trump, tout en regardant ses 20 écrans de télévision.

“Tous en hôpital psychiatrique, sous antidépresseurs”

Ainsi, les voyageurs devront se conformer à la fouille externe, mais également interne. Tout a été mis en place pour fournir une ambiance zen et douce. “L’un de nos conseillers est professeur de yoga. En fait, c’est le seul professeur de yoga américain qui vote républicain. C’est l’exception qui confirme la règle. Au gouvernement, il est en charge des relations entre Trump et les médias. Quand je dis médias, je parle des médias normaux, pas des chaînes de Fox News. Eux, les chaînes de Fox News, la CIA les a classé dans les organismes de propagande. Il faut beaucoup de calme et de patience pour gérer les relations entre Trump et les médias traditionnels. Les anciens fonctionnaires qui se chargeaient des relations avec les médias sont tous en hôpital psychiatrique, sous antidépresseurs. Lui, il tient le coup. Il a créé un cd de musique douce pour rendre les coloscopies plus agréables et moins pénibles émotionnellement. Aux USA, nous accordons énormément d’importance au côté émotionnel. Je sais, c’est contradictoire avec un pays qui laisse les armes à feu en libre circulation, mais, aux USA, nous ne sommes pas à une contradiction près. Nous sommes en Amérique, non ?”, précise le secrétaire en charge des industries polluantes et de l’écologie.

“Diamètre de tuyau d’arrosage”

Les voyageurs d’affaire et les touristes sont partagés. Face à cet accueil insolite, certains râlent, parfois furieusement. “J’ai acheté un billet pour visiter le Grand Canyon et c’est mon canyon qui se fait visiter. Qu’on enlève nos chaussures, ok, à la rigueur. Mais là, c’est trop”. Mais d’autres passagers y trouvent une solution d’économie. “Ça me fait un examen médical en moins. Quand vous leur demandez les enregistrements des vidéos tournées de la coloscopie, les services de la douane vous les donnent et gratuitement. Je n’aurais plus qu’à les montrer à mon médecin traitant, en rentrant dans mon pays, après mes vacances. Ça me fait des sous en moins à donner pour les radios. Aux USA, tout est XXL. Il n’y a qu’à voir leurs menus dans les fast-food, de 10 kilos par plateau, ou bien et leurs sodas vendus dans des bouteilles de 20 litres, au supermarché. Donc, forcément, les tuyaux pour les coloscopies sont bien plus épais que ceux utilisés en Europe, par exemple. Leur sonde a un diamètre de tuyau d’arrosage. C’est douloureux, mais c’est bien, ça me fait des économies”, confie un touriste.

“On ne peut pas dire non”

Certains aéroports exécuteront les coloscopies dès l’embarquement, dans le pays de départ. “En tant que pays de merde, comme nous appelle Donald Trump, on ne peut pas dire non. Sinon le dirigeant américain va couper toutes les aides votées par Barack Obama, quand il était président. C’est grâce à ces aides financières que nous alimentons nos populations pauvres et aussi, c’est grâce à cet argent que nous les soignons. Cela ne nous fait pas plaisir de mettre un gros tuyau dans l’anus des voyageurs, mais il le faut. Mieux vaut que le tuyau soit dans leur anus, que dans celui de nos populations pauvres”, explique le dirigeant d’un pays sous-développé, tout en comptant les dollars gracieusement offerts par les USA à titre humanitaire.

“Amère, pénible et douloureuse étape”

Les coloscopies, qui servent à vérifier si les voyageurs n’ont pas de produits explosifs dans leur côlon, s’effectuent dans les aéroports, depuis minuit, ce dimanche. Le ministère US de la Santé recommande aux voyageurs “d’éviter de manger des fibres et des fruits dans les 48 à 72 heures avant leur voyage”. Il y a également d’autres recommandations que les passagers trouveront sur internet, afin de “les préparer, au mieux, à cette éprouvante, amère, pénible et douloureuse étape qu’est la coloscopie”, toujours selon le ministère. “Heureusement, ces coloscopies s’effectueront également dans les vols des lignes intérieures. Avec la suppression de l’Obamacare, beaucoup de personnes pauvres ne peuvent effectuer d’examen du côlon. Cela sera l’occasion pour les gens sans beaucoup de moyens financiers de faire un examen, au moins une fois dans leur vie, maintenant qu’Obamacare a été supprimée, à 95% de sa substance, malheureusement”, souligne un fonctionnaire du ministère américain de la Santé, tout en fabricant des médicaments génériques, afin de les donner, gratuitement et en cachette, aux personnes pauvres. Il ajoute, “ne parlez surtout pas des médicaments que je fabrique, sinon les lobbies des médicaments mettront ma tête à prix. Il faut dire qu’ils n’aiment pas que l’on donne aux nécessiteux des médicaments pour les guérir, alors que les sociétés pharmaceutiques les vendent à 500 dollars la boîte de 6, qui coûte 10 dollars à produire. Par pitié, ne l’écrivez pas. On vient d’avoir un bébé avec ma femme. Je ne veux pas rejoindre les cieux, pas maintenant, c’est trop tôt. J’ai à peine la trentaine. Je ne suis pas vieux. Les lobbies ont dynamité des voitures pour moins que ça. Même vous, lejournalnews.com, je vous conseille de ne pas trop fouiner dans leurs affaires. A moins que vous soyez suicidaire ou masochiste”.

 

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.