Brexit : le tunnel sous la Manche est rebouché à 75%.

Tunnel sous la Manche
Tunnel sous la Manche

L’aventure n’aura duré que 23 ans pour le tunnel sous la Manche. La phase de rebouchage, conséquence directe du Brexit, est achevée aux trois quarts, selon le chef de chantier anglais, Manfred Allister.

Depuis son ouverture en juin 1994, The Chunnel, comme le surnomme les anglais, a permis à plus de 57.000 voyageurs de traverser la Manche quotidiennement. Les compagnies de ferries et aériennes se frottent les mains. L’augmentation du trafic naval et aérien a déjà progressé de 400% depuis la fermeture du tunnel ces dernières 24 heures, selon les chiffres officiels de l’Association des Transporteurs de la Manche.

La représentante chargée des ruptures des relations internationales du gouvernement britannique, Judy Mayflower, précise que l’opération a été accélérée car le pays doit s’isoler au plus vite. Elle a précisé lors d’une conférence de presse que le gouvernement britannique a dû faire appel à 450 migrants recrutés à Calais.

La seconde étape consistera à réaliser une tranchée d’un mile de largeur (1,6 km) pour séparer l’Irlande du Nord, appartenant au Royaume-Uni, de sa voisine l’Irlande du Sud, indépendante et toujours européenne. La date de démarrage des travaux de cette tranchée géante de 360 kilomètres le long de l’Irish Border, la frontière séparant les deux Irlande, a été retardée. En effet, les milliers de crocodiles qui y nageront, pour empêcher tous passages, ne sont pas encore livrés. A signaler que les migrants de Calais embauchés pour le rebouchage du tunnel sous la Manche œuvreront pour la construction de cette digue géante. En off, un représentant britannique nous a confié qu’à la fin de leur contrat, ces migrants seront invités, s’ils le désirent, à émigrer dans l’un des pays du Commonwealth de leur choix, à condition que ce pays fasse partie de l’une des 18 nations africaines, comme l’Ouganda, le Ghana ou la Zambie.

Crédit photo : Joost J Bakker . cc by 2.0

 

 Mais d’autres personnes se réjouissent de la fermeture du tunnel. Ce sont les habitants de la petite île de Watterborrough, située à mi-distance de la France et l’Angleterre. L’arrêt que font les ferries, pour se protéger des courants forts, est une véritable manne financière pour la commune et ses commerces. Il faut dire que le Duty Free marche à plein pot avec des baisses de prix allant jusqu’à 90% sur le paquet de cigarettes et 95% sur la baguette de pain par exemple.

 

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne promet encore bien de rebondissements.

 

Crédit photo principale : Hakzelf. cc by 2.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.