Drame à cause d’un slip à Dijon.

L’ambiance est tendue dans la grande salle de la Cour d’assises de la Côte d’Or. Antoine M., le prévenu, risque la perpétuité pour le meurtre de son épouse. En pleurs, il bafouille lorsque le procureur général le questionne. Son avocat lui tend un mouchoir et reprend son souffle. L’accusé marmonne d’abord puis levant les yeux au ciel, il dit pardon à celle qu’il a tué.

Antoine, quadragénaire vivant à Dijon, était pourtant un citoyen modèle. Il était apprécié de tous. Il participait à de nombreux œuvres caritatives depuis de nombreuses années.Comment expliquer son geste, lui qui n’a jamais eu même un seul PV. “Je n’arrive pas à expliquer mon geste. un coup de folie. Pourquoi j’ai fait ça ? “, dit-il en regardant les jurés. Un long silence submerge la salle d’audience. “Tout ça à cause d’un slip”, clame-t-il en sanglotant. Or ce slip est bien le sien. Un jour de canicule, il l’a enlevé et jeté sur le canapé. Le sous-vêtement s’engouffre sous le siège et ne réapparaîtra que le soir du drame, lorsqu’Antoine enfouira sa main pour chercher la télécommande de la box fibre.  Un vieux slip en ressorti, son vieux slip, mais il ne s’en rappelai plus. “J’ai cru qu’il était à l’amant de ma femme.”, dit-il devant l’assistance médusée. “Mais c’était bien le mien, satané slibar.  Je n’ai pas pris en compte ses explications. J’ai été emporté par la colère. Colère injustifiée. Je l’ai assassiné. Je mérite d’aller en prison. Elle m’a toujours été fidèle. Même lorsque le beau voisin de la maison d’en face de chez nous, avec son regard de pervers lui faisais des petits sourires, rien rien rien, elle ne le calculait même pas. Elle n’avait d’yeux que pour moi. Mais j’ai commis l’impensable. Enfermez-moi !!!! “, demande-t-il-t-il en sanglotant.

Bien que les jurés aient été émus par le triste récit du prévenu. Antoine a été condamné à 15 ans de réclusion, dont dix avec sursis incompressibles.

Crédit photo : Razor80, cc by-sa 3.0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.