Pour se faire pardonner sa victoire en foot contre la Belgique, la France remboursera les vacances, en cas de mauvais temps, des touristes belges dans l’hexagone.

Suite à sa surprenante décision d’interdire l’usage du français dans toute la Wallonie, le gouvernement français a pris l’ampleur de l’émotion et du chagrin du peuple belge, suite à la victoire des Bleus sur les Diables Rouges.

Alors que les français continuent de fêter la victoire des Bleus en Coupe du monde, chez eux, dans les bars et dans les rues, nos amis belges, quant à eux, sont tristes et en pleurs. Ils vivent un chagrin, une tristesse, un désenchantement, une tourmente, une mélancolie, une dévastation, une déchéance, une démoralisation et un calvaire psychologique incommensurables. En cause, l’élimination des talentueux Diables Rouges belges par les fantastiques diablotins Bleus français.

“L’important est de participer”

“Nous savions qu’ils étaient tristes, mais pas à ce point. L’important est de participer. Ah non. Cette devise, c’est uniquement pour les Jeux olympiques. Au temps pour moi. Mais, dites-moi. Nos amis belges ?. On leur a fait si mal que ça ?”, me demande un élu français.

Face à l’ampleur prise par la victoire des Bleus sur les Diables Rouges, en demi-finale de Coupe du monde, le 10 juillet dernier, le gouvernement français, par l’intermédiaire de son ministère du Tourisme, a décidé d’offrir une compensation symbolique aux touristes belges venant en France pour les vacances d’été.

“Je comprends leur seum”

“Nous rembourserons tous les ressortissants belges, en visite en France, cet été uniquement, s’il pleut durant leurs vacances dans l’hexagone. Le gouvernement, ainsi que le président de la République, espèrent que la Wallonie fera marche arrière sur sa décision consistant à ne plus autoriser l’usage du français sur son territoire. L’amitié franco-belge est longue et solide, malgré les raclées sportives, en particulier la branlée qu’on a mis à la Belgique en Coupe du monde”, précise un haut fonctionnaire français, tout en revoyant les meilleurs buts des Bleus 2018 en Russie. Il ajoute, “En plus, on leur doit bien ça à nos amis belges. Ils sont retournés en Belgique plus tôt que prévu. Ils nous ont quand même débarrassés du Brésil, ce qui n’est pas rien. Ils ont pas de bol la Belgique. Tu sors le Brésil de Neymar et t’es pas foutu de finir champion du monde. Faut vraiment être con comme ses pieds, si je peux me permettre l’expression. C’est comme si tu bats Teddy Riner en demi-finale d’un tournoi de judo et que tu finis 3ème. D’autant la 4ème place est la place du con, comme on dit, mais la 3ème, encore plus. Mais ils me font de la peine les belges. Dans un sens, je comprends leur seum, comme disent les jeunes. Leur victoire contre le Brésil méritait, à elle seule, deux étoiles, minimum. Attends, avant que tu ne partes, je te remontre le but de Pavard contre les danseurs de tango (les argentins, ndlr). Il est juste magnifique. Je le passe en boucle le but de Benjamin. Les courses de Mbappé, je les vois, mais au ralenti. En vitesse normale, on n’a pas le temps d’apprécier. Il va bien trop vite pour les capacités de vision humaine”.

 

 

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.