Bagarre Booba-Kaaris : hausse de la délinquance de 800% en 48 heures pour se retrouver à la prison de Fresnes ou de Fleury-Mérogis.

Tous les délinquants, novices ou chevronnés, qui se sont volontairement rendus à la police après avoir commis un délit, depuis mercredi après-midi, demandent à être dans la même prison que celles des deux stars de rap français.

Des dizaines de milliers de jeunes et moins jeunes ont commis un ou plusieurs délits, dans le but de se retrouver dans les mêmes cellules que les chanteurs Booba et Kaaris, respectivement transférés à Fleury-Mérogis et Fresnes.

“Les prisons ne sont pas mixtes”

“Il faut être raisonnable. Les jeunes doivent arrêter de commettre des délits, inutilement. Les prisons sont surchargées. Toutes les personnes arrêtées n’iront pas en prison. Les détentions de messieurs Booba et Kaaris ont été ordonnées pour servir d’exemple. Si on mettait les gens en prison, pour chaque bagarre, on ne s’en sortirait plus. Je précise également à la gente féminine que les prisons ne sont pas mixtes. Les jeunes femmes doivent cesser de commettre braquages et autres effractions, dans l’unique objectif d’être dans la même cellule que l’un des rappeurs”, précise un policier parisien.

“J’aurais dû faire de la musique classique”

La bagarre qui s’est déroulée à l’aéroport d’Orly, au sud de Paris, entre les deux célèbres rappeurs français, Booba et Kaaris, a eu des effets inattendus. Suite à une bagarre dans l’enceinte même de l’aéroport international d’Orly, les deux chanteurs de rap avaient été arrêtés, puis placés en garde à vue. L’audience en comparution immédiate a eu lieu cette nuit, de vendredi à samedi, et l’audience a été reportée au 6 septembre prochain. D’ici là, Booba et Kaaris ont été placés en détention provisoire. “Putain, je ne veux pas aller en taule. Avec cette put*** de canicule en plus. Il fait aussi chaud que dans les saunas de Pattaya, mais sans les tchouins. J’y suis jamais allé de toute ma vie en prison. Je ne veux pas me faire engueuler par ma daronne. Au lieu du rap, j’aurais dû faire de la musique classique et être dans une team orchestre philharmonique. C’est plus tranquille. Pourquoi je me suis foutu dans cette merde sans nom”, se désole l’un des protagonistes de la bagarre.

“50 autoradios que j’ai volé, en 1 heure”

Alors que les médias diffusent des flashs info en boucle, au sujet de ce clash physique, des dizaines de milliers de franciliens, mais également d’habitants de la France entière, ont volontairement commis une effraction, pour la première fois pour nombre d’entre eux, afin de se retrouver en prison avec l’un des rappeurs. “J’ai fracassé 50 voitures. Je me suis filmé avec mon smartphone et direct, je suis parti au commissariat avec les 50 autoradios que j’ai volé, en 1 heure. Mais rien, je suis ressorti libre. C’est pas juste. Les flics n’ont même pas voulu m’écouter. Normal, ils regardaient le procès de Booba et Kaaris sur les chaînes info. Mais j’ai eu une idée. Je vais braquer une banque. Là, au moins, je serai sûr de finir au zonzon avec Booba ou Kaaris. Enfin, j’espère. Concrètement, je ne sais pas comment ça se passe. Je n’ai jamais commis de délit de ma vie. Mon casier judiciaire est vierge. C’est par où la banque la plus proche, s’il vous plaît monsieur ?”, me demande poliment un jeune parisien.

“Tranquillement, OKLM”

Mais les personnes jamais condamnées ne sont pas les seules concernées. “Fait chier. Je viens de sortir de GAV (garde à vue, ndlr) pour vol avec explosifs. Donne ton matériel, ton smartphone, ton micro, ton portefeuille, tout. On va au commissariat. Tu rentres avec moi et tu dis aux condés (policiers, ndlr) que c’est moi qui te les a volés. Tu déposes plainte, comme ça je pourrai me retrouver en cellule avec Booba ou Kaaris. Attends !. Pour être sûr que tu vas porter plainte contre moi, enlève tes lunettes s’il te plaît. Approche-toi de moi, tranquillement, OKLM. De quoi t’as peur lejournalnews ?. Tu crains rien, fais-moi confiance. Wesh, obéis, fils de pute !“, m’ordonne l’individu interviewé, avant de me mettre plusieurs coups-de-poing dans la figure.

Ainsi, les délits ont augmenté de près de 800 %, à Paris et en région parisienne, en l’espace de seulement 48 heures, selon le ministère de l’Intérieur. La hausse ne serait que de 500 % en province. “On savait que les jeunes et moins jeunes adorent les chanteurs Booba et Kaaris, mais à ce point, on l’ignorait. Les délits ont subi une hausse un peu partout en France, depuis mercredi dernier. Les fans de Boba (Booba, ndlr) et Kartis (Kaaris, ndlr) doivent savoir que le fait de voler une poule ou une mobylette ne les conduiras pas à Fresnes ou à Fleury”, indique un fonctionnaire de la gendarmerie d’un petit village français.

Les détenus de Fresnes et Fleury-Mérogis négocient, en ce moment même, pour savoir qui accueillera Booba et Kaaris dans sa cellule. Selon plusieurs sources, les enchères sont montées à 60.000 euros à l’heure où nous écrivons cet article.

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.