Réforme du Bac : les lycéens délaissent leurs lycées des quartiers chics pour ceux des banlieues difficiles.

Suite à l’annonce relative à la réforme du Bac par le Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, de grands changements se font déjà sentir, selon les rectorats de plusieurs grandes villes de France.

Mis à jour.

Invité à l’Emission politique diffusée sur France 2 le Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a donné davantage d’explications sur la réforme du bac qu’il avait promis et qu’il a eu le courage de faire. Le baccalauréat aura donc sa grande réforme dès 2021. Six épreuves écrites, un oral de 30 minutes et un contrôle continu, représentant 40% de la note finale, constituent les grands changements du bac “Made in Blanquer”.

“Le eSport est placé dans les spécialités à choisir dès la première”

Les lycéens suivront des matières en tronc commun : français, histoire-géographie, philosophie, 2 langues vivantes, humanités numériques et scientifiques, ainsi que sport. Le eSport est placé dans les spécialités à choisir dès la première. Ainsi, dès la première, les élèves choisiront 3 matières principales, qui passeront à 2 matières en terminale. Les élèves auront le choix entre mathématiques, physique-chimie, Sciences de la vie et de la Terre, Sciences de l’ingénieur, arts, écologie-agronomie-territoires, humanités-littérature-philosophie, histoire-géographie-géopolitique-sciences politiques, langues-littératures étrangères, numérique-sciences informatiques, Sciences économiques et sociales, eSport, actualités people et séries tv-Netflix-OCS, actualités football, maniement des réseaux sociaux, conception de chaînes Youtube, mode, maquillage & shopping, ateliers DIY…

“Voiture dans un cercueil en sortant du lycée”

Les parents d’élèves sont plutôt ravis de cette réforme. Au point d’accepter que leurs enfants changent d’établissement. En effet, les demandes de changement de lycée se multiplient depuis 24 heures. “Nous n’avons jamais vu cela. Avant, les demandes concernaient les lycéens qui voulaient quitter leur établissement de banlieue vers ceux des beaux quartiers, mais maintenant c’est l’inverse, nous n’en connaissons toujours pas la cause. Vous avez une idée vous ? C’est en rapport avec la réforme du bac par l’intrépide et le vaillant Blanquer ?”, nous interroge un fonctionnaire chargé des transferts de détenus mineurs au rectorat. Suite à un communiqué du Secrétariat d’Etat en charge des banlieues dangereuses, il apparaît que la cause soit bien le contrôle continu noté sur 40%. “Ben c’est évident que c’est à cause du contrôle continu. Dans les quartiers difficiles, en première et en terminale, on enseigne des matières de 6ème, voire de CP et CE1 pour certains lycées. Et puis, nous n’avons pas intérêt à mettre des contrôles et des évaluations difficiles, surtout aux chefs de gangs. Quand vous retrouvez votre voiture dans un cercueil en sortant du lycée, cela vous fait réfléchir sur la sévérité des questions à leur poser lors des contrôles”, précise une enseignante dans un lycée d’une banlieue difficile en région parisienne.

“Quitter notre immeuble haussmannien pour un HLM sans eau courante”

Ainsi, les élèves des quartiers chics des grandes villes françaises s’inscrivent avec impatience et joyeusement, par centaines, dans les lycées des banlieues dites difficiles ou dangereuses selon le secteur géographique. “Je suis inscrit à Henri-IV et les contrôles continus sont très ardus dans notre établissement. Les profs nous mettent des contrôles de maths sup, maths spé, dès le collège et également dans les lycées des quartiers huppés, c’est automatique, à l’ancienne. Les programmes de 1ère et de terminale sont copiés sur ceux des classe prépas scientifiques. Quand j’ai vu le détail du bac version Blanquer, j’ai immédiatement demandé à être inscrit dans un lycée de Sevran. 40% de la note sera basée sur les contrôles continus, cela mérite de prendre des dispositions préventives, c’est pourquoi j’ai demandé à être inscrit dans un quartier difficile. Mes parents préparent notre déménagement. Quitter notre immeuble haussmannien pour un HLM sans eau courante sera difficile au début, mais cela en vaut la peine, c’est pour mon avenir ont dit mes parents. Mes parents ont été définitivement convaincus quand Eric Zemmour avait dit qu’une note de 16/20 dans un lycée de banlieue correspondait à un 2/20 à Henri-IV. Mais attention, il faut bien se renseigner avant car des lycées de ZEP ont des niveaux très élevés. Il ne faut pas se faire avoir, il faut être très vigilant car certains lycées de banlieues difficiles valent très largement les meilleurs établissements de Paris ou de Lyon. Pourtant ces lycées, vus de l’extérieur paraissent normaux pour des banlieues dangereuses, avec des dealers avec leurs stands de drogues à l’entrée et à l’intérieur, des tournantes, des échoppes de vente de produits volés, mais leurs contrôles sont très difficiles, ils ont un très bon niveau. Information et vigilance sont à prioriser avant de s’inscrire”, prévient un collégien de 3ème.

Avec un taux de popularité de 98%, Jean-Michel Blanquer est la personnalité politique la plus populaire depuis Vercingétorix et  le Général de Gaulle.

 

Crédit-photo :  geralt, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.