Combat du siècle : durée illimitée, pas d’arbitre et autres articles du règlement du duel artistico-sportif de légende entre Booba et Kaaris.

“No limit, no rules” pourrait être le titre de ce choc qui verra s’affronter deux légendes du rap français. Même la robuste MMA, qui a pourtant le cœur bien accroché, est au bord de l’évanouissement face au règlement inédit et émotionnellement intenable du duel sur octogone qui opposera les rappeurs Booba et Kaaris.

27.12.2018, 15h00. Mis à jour, 17h00.

L’art en général et le rap en particulier sont connus pour exprimer les émotions de manière à la fois abrupte et palpable. Le duel artistique entre les rappeurs français Booba et Kaaris ne dérogera pas à la règle. Ainsi, les clashs verbaux vont se transformer en clashs sensoriels, à coups de tentatives de brisures d’os, de fractionnements de clavicules, de piétinements de crânes et autres dislocations de hanches.

“Les gladiateurs puissance mille”


Après une interminable et fastidieuse série d’échange de joutes musicales, appelées punchlines par les plus jeunes, les chanteurs français Booba et Kaaris ont décidé de régler leur différend artistique sur le ring. “Non, sur l’octogone. Le ring, c’est pour la boxe. Nous, on ne veut pas avoir affaire avec cette histoire. C’est trop violent pour nous. En boxe, oui, il y a des coups-de-poing donnés, il y a des nez broyés, des arcades sourcilières et aussi des yeux qui saignent, mais il y a des interdits. Pour ce combat, les deux rappeurs ne prévoient aucun interdit, aucune loi, aucune règle, rien, nothing, nada, walou. Le combat Booba-Kaaris, c’est les gladiateurs puissance mille. On ne trempe pas là-dedans. Alors, une bonne fois pour toutes, c’est un put*** d’octogone que se déroulera ce put*** de combat et pas dans un put*** de ring”, explique le Président d’une fédération de boxe, dont le siège est à Las Vegas.

“Je ne sais pas si Coubertin aurait validé ce duel”

En effet, les deux protagonistes ont balayé toutes formes de règlement ou même de principe qui pourrait permettre à l’adversaire de reprendre ses esprits ou de colmater une hémorragie, qu’elle soit interne ou externe. “Pour la science, ce combat est extraordinaire. Nous allons enfin savoir jusqu’à quelle intensité de douleur le corps humain peut tenir. Mais en termes d’équité, je ne sais pas si Coubertin aurait validé ce duel qui, par avance, s’annonce sanglant, médiatiquement parlant. Là, le plus important ne sera pas de participer, mais de sortir indemne de ce choc”, analyse un chirurgien spécialisé en lésions des tissus osseux associées à des déchirures cutanées.

“Il faut savoir que pour ce combat, les deux protagonistes ont créé une fédération dédiée à ce duel. Le fait qu’il n’y ait pas de règles dans ce combat est une règle en soi. Résultat, on n’a pas notre mot à dire sur le fait qu’il n’y ait pas de médecin dans l’arène”, prévient un cadre du département européen de la Santé, avant son rendez-vous avec un représentant d’un lobby d’industriels commercialisant des antidouleurs.

En exclusivité, lejournalnews.com vous dévoile la liste du règlement du combat Booba-Kaaris.

  • Toute présence de médecin, chirurgien, infirmier, kinésithérapeute, sophrologue, anesthésiste ou de soignants en lien avec la médecine, la pharmacie ou la para-pharmacie sera prohibée dans le lieu où se déroulera le combat.
  • L’ensemble du combat, d’une durée illimitée, devra se dérouler sans pauses.
  • Les participants devront taper sur le sol 50 fois avant de procéder à l’arrêt du combat.
  • Le port du protège-dents est facultatif.
  • L’arrachage d’ongles est permis.
  • Tout organe interne sportivement détaché à l’adversaire devra lui être remis en place par le combattant selon le principe de bienveillance athlétique.
  • L’extraction des globes oculaires ou des testicules de leur emplacement anatomiquement normal ne peut être motif à l’arrêt du combat.
  • De manière générale, seul le vainqueur pourra décider ou non de la poursuite du combat.
  • Une partie de la recette du combat devra servir aux frais d’hospitalisation et surtout de rééducation du vaincu.
  • Les règles et l’ensemble des lignes directrices de la Charte olympique seront bannies durant cette épreuve.
  • Tout esprit sportif sera proscrit durant ce combat.
  • Les portes de l’octogone seront soudées et les protection mousse enlevées.
  • La notion d’empathie sera éliminée durant l’affrontement.
  • Le port de toute arme ou de tronçonneuses est interdit durant ce duel, qui a pour mission expresse d’enterrer la hache de guerre entre messieurs Booba et Kaaris.
  • Tout combattant qui tentera de fuir en escaladant la grille de l’octogone, d’une hauteur de 20 mètres, sera rattrapé par le personnel en charge de la sécurité et remis à l’intérieur de la zone de combat, afin d’être à pleine disposition pour recevoir les coups de son adversaire.
  • La technique de scalp à mains nues est autorisée.
  • Le duodénum pourra être extrait de son aire habituelle à hauteur de 75% de sa longueur.
  • Les animaux sauvages tels que les lions, les tigres, les léopards, les guépards, les lynx, les panthères, les ours seront prohibés dans l’octogone.

 

 

Crédit-photo : thommas68, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.