“La vague de brouillard en Belgique : je n’y suis pour rien !”, précise le Coronavirus.

Nos voisins belges subissent d’impressionnants bancs de brouillard, principalement dans la belle capitale bruxelloise, dans le Brabant wallon et sur tout le territoire de la Flandre. Avec une visibilité de 10 mètres, au grand maximum, les fourrières belges demandent aux propriétaires de chiens, de cochons et autres animaux de compagnie de les tenir en laisse pour éviter de les chercher partout dans le pays.

“Pareil dans tous les pays du monde, même la France”

“Avec cette terrible épidémie de covid, nous sommes conscients que ce n’est pas le moment d’annoncer d’autres mauvaises nouvelles, mais nous n’avons pas vraiment le choix. Nous nous sommes retenus, mais là, avec une visibilité digne de celle de quelqu’un de bourré, il fallait prévenir tout le monde. Donc notre message va être très succinct, plus court, on ne peut pas : il va y avoir beaucoup de brouillard toute la semaine. Soyez prudents quand vous conduisez, et encore plus quand vous marchez. En plus des crottes de chiens, il faut éviter de marcher sur un masque contaminé, sinon t’es bon pour te faire engueuler si tu as le malheur de rapporter ce foutu virus à la maison en rentrant chez toi”, a indiqué un météorologue de l’IRM, l’Institut Royal de Météorologie, avant de me faire un exposé complet sur les pressions atmosphériques idéales pour faire cuire des frites, selon que la variété de pommes de terre utilisée soit Bintje, Monalisa, Caesar,  Manon ou Agria par exemple. Il ajoute : “L’amidon contenu dans les pommes de terre est un élément essentiel, bien évidemment, mais la pression atmosphérique, ça l’est aussi. Les gens ne s’intéressent à la météo que pour savoir s’ils doivent prendre ou non avec eux un parapluie, mais cela ne sert pas qu’à ça. Quand les gens regardent nos prévisions, c’est uniquement pour savoir s’ils pourront prendre leur apéro en terrasse d’un café ou s’ils pourront déjeuner dehors. Il n’y a pas que ça sert, nos savants calculs pour prévoir le temps qu’il fera. De nombreux chefs étoilés appellent les services météo pour savoir quelles patates ils doivent cuire pour faire leurs frites. C’est pareil dans tous les pays du monde, même la France.”


“même si l’envie est grande et naturelle…”

En dehors des traditionnels experts de la météo, c’est un acteur inattendu qui a tenu à apporter des précisions sur les événements météorologiques qui se produisent actuellement dans la patrie de Cécile de France, de Jacques Brel et de François Damiens. “La vague de brouillard en Belgique : je n’y suis pour rien ! Je suis source de bien des misères et de désolation à travers les quatre coins du monde, mais là, que l’on ne vienne pas m’accuser injustement, même si l’envie est grande et naturelle, je le concède bien volontiers. Je comprends la colère des gens vis-à-vis de moi, et j’en suis désolé, mais non, ce n’est pas de ma faute. Et puis, je n’ai demandé à personne de me sortir de mon douillet pangolin l’an dernier”, a tenu à faire savoir le Coronavirus.

“Les cons”

La Belgique est en alerte jaune avec du brouillard jusqu’à la fin de semaine, selon le patron d’une célèbre friterie. Il explique : “Je sais pourquoi vous étiez heureux de nous battre à la Coupe du monde, vous les buveurs de pipi de chat (français, ndlr). Les meilleures bières sont belges, que vous le vouliez ou non. Vous ricaniez parce que vous ne supportez pas que la Belgique soit la patrie de la frite. Dans un sens, je vous comprends. Les frites ont été créées à Paris en 1780 par des vendeuses de beignets. Un bavarois a importé le concept en 1842. Vous l’avez mauvaise et c’est normal, et c’est tant mieux, les cons.”

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!