Foot : la Belgique se venge de la France en supprimant l’accord du participe passé avec le verbe avoir.

Il aura fallu attendre deux petits mois pour subir les foudres de nos amis belges, suite à la défaite des Diables Rouges en demi-finale de la Coupe du monde 2018, face aux Bleus.

Le football mène a bien des choses, comme par exemple au bling-bling, à la luxure ou encore à l’envoûtant domaine des escort-girls. Mais, chose impensable il y a encore quelques mois, le foot mène également à l’orthographe. Alors que plus de la moitié des joueurs professionnels de football disent ” ils croivent”, au lieu de “ils croient”, selon une étude de l’Académie française, c’est l’orthographe française qui subit les conséquences de l’élimination de la Belgique, en demi-finale du Mondial 2018, le 10 juillet dernier. “Ce soir-là, j’aurais mieux fait de regarder le Tour du Guatemala de cyclisme qu’ils passaient à la télé. Nous, les belges, nous sommes plus rapides sur un vélo que vous les français, avec votre bolide (Kylian Mbappé, ndlr)”, constate un supporter des Diables rouges.

“Transformer la langue française en langue belge”

“On ne peut pas vous battre en foot, c’est une évidence. Personne n’oserait douter de cela. Vous êtes trop forts pour nous, avec votre jeu pourri, basé sur la défense. Même votre attaquant vedette, je ne me rappelle plus de son nom, le grand là (Olivier Giroud, ndlr) défend plus qu’il n’attaque. Mais là, c’est nous qui attaquons. Quoi de mieux que modifier ce qui vous touche le plus, votre put*** de langue française. Moi, j’ai interdit à mes enfants de parler français à la maison. Je sais qu’ils parlent en cachette, entre eux. Mais, un jour, je le sais, mes marmots ne parleront que flamand chez nous. Vive la Hollande. Ils ne nous ont jamais mis une déculottée en Coupe du monde, eux. En attendant, nous réformons votre saloperie de langue. Nous allons transformer la langue française en langue belge. Dans votre cul qui sent le camembert, les gaulois !. Nous allons jouer dans un autre terrain, celui de l’orthographe. Et tous vos talentueux joueurs de foot n’y pourront rien (rire)”, précise un professeur de littérature française de la prestigieuse Université Jeff de Bruges, située en Flandre-Occidentale.

“C’est devenu septante, octante et nonante”

La réforme 2018 est la seconde atteinte à la langue française de la part de la Belgique. La première a eu lieu il y a plusieurs décennie, suite à la cinglante défaite de la voisine Belgique, par un score fleuve de 18 à 0, contre la France, en 1956. “Tout de suite après cette déroute, le gouvernement belge de l’époque, avait interdit l’utilisation des termes 70, 80 et 90. C’est devenu septante, octante et nonante”, informe un historien de l’Université Léon de Bruxelles. Les contrevenants étaient voués à la guillotine namuroise. “La lame était enduite d’huile chaude de friture. Les personnes exécutées ne ressentaient même plus la douleur de la lame, tellement l’huile était chaude. Pourquoi, d’après vous, les frites belges sont meilleures que vos saloperies de frites françaises ?. Je vais vous le dire. C’est grâce à la température élevée de l’huile de friture. Rien de plus”, confie un restaurateur bruxellois.

“Il y aura toujours une frontière pour l’orthographe”

Ainsi, le ministère provisoire belge de la culture a instauré une réforme drastique de la langue française, à l’intérieur même de ses frontières. “Avec l’UE, il n’y a plus de frontières pour les drogues, pour les armes, pour les contrefaçons et pour les autres produits prohibés, c’est une réalité, personne n’y peut rien, l’Union européenne est une vraie passoire. Les trafiquants n’usent plus leurs pneus à faire des Go fast. Ils roulent tranquillement sur nos autoroutes belges, tout en fumant de la Marijuana pour se relaxer. Mais il y a et il y aura toujours une frontière pour l’orthographe. Quiconque continuera à accorder le verbe avoir au participe passé se verra infliger une amende et une peine de prison dans l’une de nos prisons de haute sécurité. Pour tous ceux qui accorderont le participe passé, direction la prison avec nos jihadistes. Je peux vous dire que là-bas, tu ne dors pas beaucoup la nuit. C’est l’appel à la prière toutes les heures”, indique un haut fonctionnaire, depuis son ministère en plein centre-ville de Molenbeek-Saint-Jean.

Aussi, le ministère provisoire belge de l’enseignement a décidé que l’accord du participe passé avec le verbe avoir serait retiré de tous les manuels scolaires, ainsi que de tous les livres en vente dans le territoire de la patrie de Tintin & Milou. Ainsi, la phrase “Les frites que j’ai mangées” devient “Les frites que j’ai mangé” ou encore “La demi-finale que nous avons perdue” se transforme en “La demi-finale que nous avons perdu”.

“Finis l’indicatif, le subjonctif ou le gérondif de mes deux, une fois”

“Sans les buts que notre équipe de foot a mangé (sic), une fois, il n’y aurait pas eu cette réforme, émotionnellement très dure pour vos nerfs, les buveurs de pipi français (bière française, ndlr). Et puis, c’est plus simple pour tout le monde en Belgique. Déjà qu’on n’arrive pas à avoir un gouvernement stable, en place plus de 15 jours, une fois. Alors si, en plus, on doit se ronger les neurones pour accorder une connerie de verbe, nous ne sommes pas sortis de l’auberge belge, une fois. Les photos des ministres belges changent tout le temps sur le site internet du gouvernement. Ils n’ont même pas le temps de sortir leurs affaires de leurs cartons qu’ils sont déjà partis. Mais cette réforme du participe passé n’est que le début, une fois. Nous nous attaquerons à votre conjugaison, dès l’an prochain. Finis l’indicatif, le subjonctif ou le gérondif de mes deux, une fois. Cela sera comme en anglais, mais en version améliorer, une fois. Tout sera conjugué avec l’infinitif du verbe, basta. On ne dira plus, je découpais des pommes de terre, mais j’ai découper des pommes de terre. Point barre, à la ligne”, prévient un professeur, en charge du projet de réforme de l’orthographe en Belgique.

 

 

 

 

Crédit-photo : moritz320, pixabay, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.