« Trouver un travail aussi rapidement qu’un ancien ministre » est l’atelier le plus demandé par les chômeurs chez Pôle Emploi.

Alors que la recherche d’un travail correctement rémunéré, tout en gardant sa colonne vertébrale intacte à court terme, est longue et fastidieuse pour nombre de personnes, de plus en plus de demandeurs d’emploi passent en recherche active de formation. Ainsi, ce sont des dizaines de milliers de chômeurs qui ont demandé à ce qu’un atelier spécifique soit créé par Pôle Emploi.

« Une véritable énigme… »

« Je mets plus de temps à écrire une lettre de motivation personnalisée qu’eux à trouver un job, très bien payé, et stable, en plus. Ils ont un secret, c’est sûr. J’aimerais bien qu’ils le partagent avec nous. Ça serait sympa de leur part. J’aimerais aussi qu’ils me disent comment ils répondent pendant les entretiens d’embauches », demande une chômeuse. Les « Ils », ce sont « les anciens ministres et secrétaires d’État, tous gouvernements confondus », selon le responsable d’une association d’aide alimentaire. Il ajoute : « de droite comme de gauche, ils ne chôment pas longtemps, les bougres. Comment font-ils ? C’est une véritable énigme. En même temps, ce n’est pas moi qui vais le leur demander. Les seules personnes que je vois durant les distributions alimentaires, ce sont des SDF, des personnes au RSA, des bénéficiaires de l’AAH ou des travailleuses et des travailleurs précaires qui gagnent le SMIC. »


Face à ces demandes, des responsables de Pôle Emploi, mais également ceux du Ministère du Travail, organiseront une série de colloques pour « tenter à la fois de répondre à ce jeu d’arcane, mais également de trouver des programmes adéquats qui pourraient être réalisés dans des ateliers à l’intention des personnes en recherche d’emploi », selon un élu parlementaire qui n’a jamais connu ni le chômage ni la vie active.

 

 

Crédit-photo : Willfried Wende de Pixabay.

 

Partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lejournalnews.com