Anniversaire de Macron : les Gilets jaunes tenteront de battre le record du monde de la plus longue fête d’anniversaire en festoyant durant un an, tous les samedis, sur les Champs-Élysées.

Alors que nombre de personnes disent que les Gilets jaunes avaient de la rancœur envers Emmanuel Macron, un évènement particulier semble démontrer tout le contraire. En effet, les sympathiques manifestants, avec l’aval révolutionnaire de leurs fédérations, ont décidé de montrer leur joie, relative à l’anniversaire du chef de l’Etat français, en ce jour de 21 décembre, en célébrant cet évènement durant une année pleine et entière.

Revendications sociales et sympathie peuvent faire bon ménage, malgré les dires médiatiques de certains éditorialistes politiques, parfois partisans, idéologiquement parlant. En effet, alors qu’aujourd’hui, tous les ministres ont préparé leur petit cadeau, soigneusement emballé dans du papier cadeau, qu’ils comptent offrir pour l’anniversaire des 41 bougies d’Emmanuel Macron, les Gilets jaunes ne veulent pas rester sur la touche.

“Le Macron, il oubliera jamais notre cadeau d’anniversaire”

“Nous aussi, on est sympas. On n’a pas les moyens d’offrir des cadeaux vendus dans les boutiques devant lesquelles on passe dans les beaux quartiers de Paris, pendant qu’on manifeste, mais on a aussi un cœur, bordel !. Et puis, nous, on offrira un cadeau à celui qui nous met hausse sur hausse de taxes dans le fion. On n’est pas rancuniers. Si ça, c’est pas de la gentillesse et de la cordialité, je rends mon gilet sur-le-champs. Notre cadeau à nous les Gilets jaunes, n’est pas emballé, mais le Macron, il oubliera jamais notre cadeau d’anniversaire de toute sa vie. Pour l’anniversaire au Macron, on va bien fêter ça et très bien même. On va lui offrir un record du monde à notre Macron, même s’il nous fout en rogne. Son anniversaire sera inscrit dans le livre du Guinness Book des records. Ça sera la fête d’anniversaire la plus longue du monde”, prévient un affable Gilet jaune, tout en découpant du papier coloré pour en faire de jolis confettis.

Prévenu pour ce rassemblement festif, chose inédite dans toute l’histoire politique française, le Guinness Book a envoyé l’un de ses rigoureux émissaires, accessoirement huissier de justice, pour valider le record qui tentera d’être battu. Les Gilets jaunes ont décidé de fêter l’anniversaire d’Emmanuel Macron, durant une année pleine, sur la prestigieuse, mais tout autant onéreuse, avenue parisienne des Champs-Élysées. “Me présenter tous les samedis dans la plus belle avenue du monde, j’ai connu pire (rire). Il faut voir ce que j’endure d’habitude. Entre le record d’altitude du saut en ailes en papier du haut d’une montagne de 6.000 mètres de hauteur par -50° de température et le record du lancer de petits-pois avec les fesses, où il faut bien vérifier que le légume vert est bien insérer dans un périmètre de 2 mm maximum de la raie des fesses, j’en chie comme pas possible. C’est un métier de fou que j’ai, mais je suis un passionné des records, c’est comme ça”, explique un agent du Guinness Book, tout en me confiant que je venais de battre le record du monde de la position immobile avec accessoire audio en main, pour avoir tenu mon micro sans bouger d’un iota pendant 20 minutes.

“Je connais le quartier comme ma poche”

Les Gilets jaunes ont hâte de débuter cette tentative de record du monde de la plus longue fête d’anniversaire. “Avec les 5 premiers actes, maintenant, je connais le quartier comme ma poche, poche vide soit dit en passant. J’en profite pour passer un message social et politique. Les gaz lacrymogènes te font dévier du parcours officiel des manifs. Donc, forcément, tu visites les alentours. Moi, mes collègues Gilets jaunes m’appellent GPS, tellement je connais chaque rue et chaque impasse à la perfection. Quand on se faisait courser par les CRS, qui eux-mêmes coursaient les casseurs et les pilleurs, on passait devant les commerces plusieurs fois dans la même heure. A force, les gérants de restaurants et de discothèques du coin, recroquevillés dans leur local, nous regardent et avec le temps, ils nous parlent et ils nous tutoient. Il y en a même qui nous conseillent en nous prévenant par des ‘Cours plus vite’, ‘Attention, ils te rattrapent ‘ ou des ‘Prends à droite, puis à gauche’. Ils savent que les casseurs et les pilleurs ne font pas partie des Gilets jaunes. Nous, on ne casse rien à part notre voix, quand on crie des slogans ou quand on chante pour demander du fric qui nous aidera à vivre convenablement et surtout dignement. Des patrons compatissent même à notre cause, même si on a des intérêts divergents et même opposés. On réclame quand même à ce qu’ils augmentent leurs salariés, mais les patrons du quartier nous apprécient. Ils nous offrent des bières et même du café pour qu’on ait moins froid, quand on se les gèle dehors, à rester debout au milieu des gaz lacrymogènes envoyés par les CRS contre les casseurs. Il y a aussi les putes de luxe du quartier qui nous apportent des toasts au caviar ou du délicieux thé à la menthe. Elles sont très aimables et avenantes. Mais ma femme tire la gueule quand je discute avec elles. Je ne sais pas pourquoi. Je les trouve gentilles, moi”, indique un Gilet jaune, tout en empilant les caisses de bouteilles de champagne offertes par les patrons d’établissements nocturnes pour la tentative de record d’anniversaire le plus long du monde.

“Là, pendant un an, il faut obligatoirement que tous les Gilets jaunes de France arrêtent de gueuler leur slogan ‘Macron, démission’. D’une, c’est anticonstitutionnel et de deux, notre Président Macron doit rester en poste, un an minimum, sinon le Guinness ne validera pas notre record”, explique un Gilet jaune, qui est employé, avec un salaire au Smic, dans le service comptable et juridique d’une société industrielle.

“Sacré nom d’un manifestant”

Le Palais présidentiel n’a pas encore fait de commentaire officiel sur cette tentative de record. Cependant, un Project Manager de La République en Marche a souligné le fait qu’il y avait “d’autres putains de cadeaux à offrir pour ce putain d’anniversaire, que ce putain de record de putain de fête de putain d’anniversaire sur ces putains de Champs-Élysées de mes deux. Ces putains de manifestants (Gilets jaunes, ndlr) ne pouvaient pas offrir un putain de parfum ou une putain de cravate ?, sacré nom d’un manifestant”.

 

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.