Santé : 3 vaccins radioactifs s’ajouteront aux 11 obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018.

La vaccination contre des maladies graves n’en finit pas de déchaîner les passions. Après avoir instaurer une liste de 11 vaccins obligatoires pour tous les enfants nés après le 1er janvier 2018, trois autres vaccins, reconnus pour leurs propriétés radioactives, s’ajouteront à cette liste.

Mis à jour. 16.09.18, 07h42.

 

Les pharmacien.ne.s de tout le territoire s’attellent à la tâche pour installer les frigos spécialement conçus pour conserver les substances nucléaires. “J’ai dû mettre toutes les crèmes hémorroïdaires dans le petit cagibi de l’arrière-boutique pour faire de la place pour l’imposant réfrigérateur qu’Areva vient de nous livrer. Un appareil de 6 tonnes avec des parois bétonnées en acier trempé de 20 cm n’est pas facile à caser, mais la règlementation nous y oblige pour la conservation des vaccins radioactifs”, indique un pharmacien du 4ème arrondissement de Paris.

Jusqu’au 31 décembre 2017, seuls 3 vaccins étaient obligatoires. Huit nouveaux produits se sont ajoutés alors qu’ils n’étaient que recommandés auparavant. Mais avec cet ajout, les enfants devront se faire vacciner 14 fois. Une décision qui ne plait pas à tout le monde.  ” Une petite rougeole ou une petite méningite n’a fait de mal à personne. Encore une histoire de la part des bobos du centre parisien. Moi, j’ai chopé deux types de pestes, la peste noire la peste de Justinien. J’en suis revenu et sans vaccin mon bon monsieur. Après, j’ai eu le typhus, la tuberculose et le choléra, toujours quand j’étais môme. J’y ai survécu et sans vaccin s’il-vous-plait. Ensuite, j’ai contracté la syphilis, mais c’est plus tard. A l’époque, les préservatifs étaient en boyaux de chats, mais c’est une autre histoire, ne nous éloignons pas du sujet de la santé des enfants. Donc, pour en revenir à nos moutons, ils me font bien rigoler au ministère de la Santé avec leurs piquouses obligatoires”, précise un nonagénaire habitant dans le 19ème arrondissement de la capitale.

En 2018, les vaccinations contre la Diphtérie, le Tétanos et la Poliomyélite, la Coqueluche, l’Haemophilus influenzae b, l’Hépatite B, le Méningocoque C, le Pneumocoque, la  RougeoleOreillonsRubéole sont devenues obligatoires avant l’âge de 2 ans pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018. Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, les vaccinations contre la Diphtérie, le Tétanos et la Poliomyélite sont obligatoires aux âges de 2, 4 et 11 mois. Pour les enfants de plus de 12 mois résidant en Guyane française, la vaccination contre la Fièvre jaune est obligatoire. (source : vaccination-info-service.fr).

Les trois vaccins radioactifs facultatifs sont :

  • Plutonil 8000 Bq.
  • Uraniumvax 1000 Ci.
  • Nucleovax 4500 Joules.

Ces trois vaccins, reconnus pour leurs bienfaits radioactifs ne sont pas obligatoires, mais de nombreux spécialistes approuvent cette vaccination. “C’est aux parents de choisir. Mais s’ils refusent, cela sera vraiment dommage pour leurs progénitures. Je conseille aux parents de ne pas passer à côté de cette chance. Cela serait vraiment dommage pour la santé des mioches”, reconnaît un lobbyiste en charge des relations entre l’industrie pharmaceutique et le parlement.

 

 

Crédit-photo : Amanda Mills, USCDCP, Pixnio, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.