Donald Trump : “Je demande pardon aux habitants des pays de merde concernés et leur donnerai une green card à chacun”.

Suite à ses déclaration polémiques, le Président américain Donald Trump a décidé de se faire pardonner en offrant à chaque habitant africain, haïtien ou salvadorien, une green card, le titre de séjour d’une durée de 10 ans pour vivre et travailler aux Etats-Unis.

Lors d’une réunion, le 11 janvier dernier, avec des sénateurs au sujet de l’immigration, Donald Trump aurait lancé aux autres membres de la réunion “Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?”. Ces personnes, selon le témoin, seraient les africains, les habitants du Salvador et les haïtiens. La réunion concernait un projet pour limiter le regroupement familial et de restreindre l’accès à la loterie pour la green card (carte verte).

Après avoir expliqué que les haïtiens avaient tous le sida, Donald Trump aurait indiqué que les USA devraient accueillir des ressortissants norvégiens. Suite à la polémique et les accusations de racisme de ces déclarations, le dirigeant américain a fait un volt-face incroyable.

Pour se faire pardonner, le Président américain aurait ordonné, aux services de l’immigration US, de donner à tous les habitant salvadoriens, haïtiens et africains, qui en feront la demande, une green card (carte de résident permanent aux USA), d’une durée de 10 ans. “Tous les haïtiens ont le sida, mais ils sont quand même les bienvenus”.

Cette mesure sera effective, dès la semaine prochaine, sur le territoire américain, mais également dans tous les consulats des pays concernés.

“Nous l’avions juste mal compris”

Le Salvador, Haïti et plusieurs pays africains ont salué l’initiative américaine. “Donald Trump est entré dans le cœur des africains pour l’éternité. Donner une green card pour sa petite phrase taquine est historique”, indique une dirigeant d’un grand pays d’Afrique. “Vu le monde qui fait la file devant le consulat des USA à San Salvador, cela démontre que notre peuple sait pardonner, même aux puissants. De nombreux haïtiens, atteints du sida, seront ravis de se faire soigner aux Etats-Unis. Nous remercions monsieur Trump et nous lui présentons nos excuses pour avoir dit qu’il était raciste. Nous l’avions juste mal compris”, indique un porte-parole de la République du Salvador.

 

Crédit-photo : Cytis, pixabay, cc0.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.