Le Consul honoraire de Daesh à Trappes outré par l’image négative donnée à sa ville.

Sur la chaîne LCI, le député LR Alain Marsaud affirmait que la ville de Trappes, en France, serait gouvernée par les djihadistes, les islamistes, les frères musulmans et les salafistes. Le Consul honoraire de Daesh à Trappes a tenu à réagir.

Mis à jour.

Le député LR, qui est également ancien procureur antiterroriste, avait révélé sur LCI, que la ville de Trappes, en France, est dirigée par les islamistes. Selon lui, ils gèrent l’école, la santé et les centres sociaux. Face à ces accusations, le Consul honoraire de Daesh à Trappes a tenu a opposé, lors d’une conférence de presse à la Mairie de Trappes, un démenti formel. Selon le Consul honoraire, Kevin Jardinet, alias Abou Farid El Trappi, les dires du député français sont totalement faux. Il tient à préciser que ni lui, ni les salafistes, ni les autres mouvements “culturels” extrémistes musulmans implantés dans les Yvelines en général et à Trappes en particulier ne gèrent ni le département, ni la ville.

Outré par les propos de l’ancien procureur antiterroriste, le Consul honoraire de Daesh à Trappes ajoute, “Depuis que les menus sont 100% hallal, que les enfants sont autorisés à faire la prière pendant les récréations et que l’enseignement des sciences est interdit, nous ne nous occupons plus des écoles. Idem pour la santé. Ils ont écouté nos demandes et les accouchements ne sont plus pratiqués par des hommes dans les hôpitaux. Pareil pour les centres sociaux. Ils sont indépendants depuis que les cours sur la meilleure manière de cacher les cheveux des filles ont été mis en place. les centre sociaux agissent comme ils le désirent depuis que les formations sur le comportement adéquat de la femme envers l’homme a débuté”, informe le Consul honoraire.

Il ajoute, “Depuis qu’elles ne sont plus mixtes, nous avons délégué la gestion des piscines à la Mairie. Faites votre travail les médias. Allez faire un tour à Trappes. Renseignez-vous. Depuis que les banques de la ville ont supprimé les intérêts, nous les avons laissé travailler. Demandez-leur. Je respecte ce député mais pourquoi dit-il que nous gérons les centres sociaux ? Visitez les centres sociaux islamiques municipaux et vous verrez qu’ils travaillent en totale indépendance”, ajoute le Consul honoraire.

Le Consul honoraire de Daesh à Trappes a officiellement demandé un entretien avec les membres du Conseil départemental des Yvelines.

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.