Transports – IDF : la prime de pénibilité entrera en vigueur pour les usagers du RER au 1er janvier 2018.

Pour une rare fois, les usagers du RER auront une raison de se réjouir. Ils bénéficieront dès le 1er janvier 2018 de la prime de pénibilité pour le fait de voyager, péniblement, dans les transports en commun de la région Ile-de-France.

Le gouvernement et le conseil de la région Ile-de-France ont entendu la souffrance des usagers du RER, à Paris et région parisienne. Il viennent de boucler le financement d’une prime, en urgence, pour offrir une prime de pénibilité à l’ensemble des usagers du RER. “Nous commencerons, dès le 1er janvier 2018, par les usagers du RER. Ils sont les plus affectés, moralement et physiquement surtout par les transports en commun. Entassements, bousculades et mains aux fesses sont malheureusement légions”, précise un élu du conseil régional. “Les gens sont entassés comme des sardines. On m’en avait parlé, mais j’ai longtemps cru que c’était une légende urbaine. Et bien non, mon neveu, étudiant a pris le RER B pour aller à son stage de fin d’études et il est revenu en pleurs et amorphe. Il est resté une semaine sans parler à personne dans sa chambre. Il aura fallu l’aide d’un psy pour le faire sortir de son isolement. Là je me suis dit, il faut faire quelque chose”, précise l’élu.

Longtemps, le conseil régional de la région Ile-de-France avait mis le dossier des conditions des usagers des transports en commun dans les tiroirs. “Nous nous étions basés sur le compte-rendu dit ‘moments de grâce dans le métro parisien‘ de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais suite au témoignage du neveu de l’élu d’Ile-de-France, le conseil s’est penché plus longuement sur le sujet”, indique l’élu.

Des cascadeurs ont été recruté pour élaborer la partie technique du rapport. Pendant 3 jours, ils ont pris le RER B. Sur 5 cascadeurs, 3 ont fini à l’hôpital, blessés légèrement. Ils ont cependant livrés leurs témoignages depuis leur chambre d’hôpital où ils sont suivis. “J’ai tourné dans de nombreux films, dont des James Bond et Mission : impossible. Mais là, prendre le RER B a été mon plus pénible job. Je déconseille aux cascadeurs d’y aller dans le RER”, précise le cascadeur expérimenté de 35 ans.

La prime de pénibilité des usagers du RER sera également destinée aux touristes, sous condition de présenter un certificat du médecin pour les hématomes et autres ecchymoses ou sur présentation d’un certificat d’un psychiatre agréé. “Nous recevons de nombreux touristes durement affectés par les rames bondées, mais aussi par les retards des RER. De nombreux touristes ont perdu leur travail pour un avion raté à cause du RER en gare”, indique un psychiatre agréé parisien.

Le montant de cette prime mensuelle, qui sera élargie, dès le second trimestre 2018 à l’ensemble des usagers du RER et du métro parisien, sera révélée dans les prochains jours, indique un chargé de mission de la région Ile-de-France, en charge des transports, avant de monter dans sa berline. Selon les rumeurs, elle devrait tourner autour de 200 euros par mois.

 

Crédit-photo : Occitandu34, Public Domain.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.