Zidane pleure car il regrette son soutien à la candidature de Qatar 2022.

Scènes émouvantes lors de l’interview de l’icône française Zinedine Zidane. Lors de l’émission spéciale des 40 ans de la célèbre émission Téléfoot, Zizou a parlé de nombreux sujets qui ont fait chaviré le cœur des téléspectateurs.

Zinedine Zidane a pleuré de nombreuses fois lors de cet entretien attendrissant dans Téléfoot, sur TF1, dimanche 3 septembre 2017.

Mais lorsque le présentateur de Téléfoot lui a demandé si son soutien était toujours aussi appuyé au sujet de l’organisation de la coupe du monde 2022 par le Qatar, notre Zizou national n’a pu contenir son émotion.

Il suffoque, il blêmit, il gémit et il se met à pleurer. “Je me souviens des jours anciens et je pleure. Si j’avais su, aurais-je accepté ce gros chèque ? Je me pose des tonnes de questions là. Vous étiez au courant qu’au Qatar des joueurs pros jouent sans contrats et des fois sans salaires pendant des mois. Ils n’ont jamais parlé de ça sur le site internet de la FIFA. Moi à part le site de la FIFA et jeanmarcmorandini.com, je ne vais pas beaucoup sur internet. Mes sanglots longs ne pourront pas changer la situation difficile de certains joueurs pros étrangers du Qatar. Mais c’est mieux que je rende cet argent. J’ai besoin de pognon en ce moment, je suis un peu ric-rac avec la toiture de la maison à changer, mais ça va aller. Ils ont de bons crédits chez le bonhomme habillé en déguisement vert dans la pub. C’est Cetelem ou Sofinco ?”, nous interroge le champion du monde 1998.

Zinedine Zidane a été informé de l’éprouvante situation de certains joueurs de football et d’ouvriers étrangers au Qatar par un technicien de Téléfoot.

Cet éthiopien, que nous surnommerons Thuram, pour préserver son anonymat, a fui le Qatar alors qu’il y jouait dans un club réputé de 1ère division qatari. Mais, après quelques mois, il a découvert qu’il jouait sans contrat. Il a appelé son agent et également son club. Il a demandé un entretien avec le responsable du club et a obtenu une audience. Arrivé au siège du club, il a fait directement demi-tour lorsqu’il a vu le responsable du recrutement, un fouet à la main, l’attendant en compagnie de vigiles et de chiens de garde. Après de nombreux appels et e-mails, le club lui a signifié qu’il touchera son salaire d’ici quelques années et qu’il devra attendre.

Thuram (pseudonyme du joueur éthiopien floué par son club au Qatar) a tenté d’en avertir le siège de la FIFA, à Zurich en Suisse, mais ils lui ont raccroché au nez à chaque fois.

Bien que le système appelé Kafala, système de parrainage des salariés, ait été abrogé, il faut toujours une autorisation de l’employeur pour sortir du pays.

De nombreuses rumeurs avaient évoqué des sommes de plusieurs millions d’euros reçues par l’ancien international français pour soutenir la candidature du Qatar pour accueillir la coupe du monde 2022. Des sommes que Zinedine Zidane aurait donné à plusieurs associations, toujours selon les mêmes rumeurs.

Le Qatar a finalement été choisi par la FIFA pour organiser sa coupe du monde et Zinedine Zidane a annoncé qu’il rendra cette somme au Qatar.

Un très beau geste de l’actuel entraîneur du Real de Madrid, la légende galactique vivante du football mondial Zinedine Zidane.

 

 

 

Photo : Youtube.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.