Saint-Valentin : 40.000 coups de fouet offerts par les tribunaux pakistanais à tous les amoureux tous les 14 février.

Le Pakistan a interdit toutes formes d’allusions, de dîners romantiques ou de festivités le jour de la Saint-Valentin. Les couples n’auront pas le droit d’avoir de rapports sexuels et encore moins de petits sourires coquins, de se tenir la main, de petites caresses, de bisous, de petits regards affectueux ou de gestes de tendresse et encore moins de cadeaux.

Le 14 février prochain, les amoureux pakistanais et étrangers, résidant au Pakistan, devront fêter la Saint-Valentin un autre jour ou bien avoir des orgasmes muets chez eux en cas de rapports sexuels. Des guetteurs ont été réquisitionnés pour faire des rondes de jour comme de nuit et avertir les autorités en cas de cris de jouissance sexuelles. Les cris de femmes et d’enfants battus seront quant à eux tolérés, comme durant toute l’année au Pakistan. “Nous savons faire la différence entre une fillette ou une fille qui jouit et une qui crie sous les coups de poings ou de bâton de son époux”, indique un agent recruté pour la Saint-Valentin.

“Les roses seront strictement interdites à la vente”

En effet, la Saint-Valentin est interdite sous quelque forme que ce soit, suite à une décision de justice d’un juge proche du parti démocrate islamiste “Droits de l’Homme uniquement mais pas de la femme soumise, ni des personnes amoureuses en dehors du mariage”. La demande d’interdiction avait été faite par un citoyen pakistanais. En plus des mots tendres, des sourires, des bisous et des gestes attentionnés ou coquins, les fleurs et en particuliers les roses seront strictement interdites à la vente. Idem pour les bijoux et autres cadeaux. Seuls les aliments de bases seront vendus ce jour-là et encore, pas tous. Les fruits et légumes en forme de phallus seront prohibés le 14 février tels que les concombres, les bananes, les poireaux, les radis et les aubergines… Toute personne marchant avec du papier cadeau à la main sera fouettée en public lors d’un show géant spécialement organisé dans la capitale pakistanaise pour la grande fête punitive des personnes arrêtées le jour de la Saint-Valentin. “Tous les stades des grandes villes et les places principales des villages seront réquisitionnés pour les tortures festives de la Saint-Valentin, en plus des peines de prisons y afférentes bien sûr. Les personnes seront fouettées avec des lanières en forme de cœurs. Nous savons être tendres et romantiques aussi, nous ne sommes pas des monstres quand même”, prévient un bourreau décorant les lanières de son fouet avec des petits cœurs aiguisés en acier trempé.

“Ecrire 40.000 fois ‘La Saint-Valentin n’est pas halal’, tout en étant fouettée”

Il faut dire que ni la justice, ni le gouvernement pakistanais ne plaisantent avec l’amour, les relations charnelles, les sentiments et la Saint-Valentin. L’an dernier, un citoyen avait saisit la justice pour interdire la fête des amoureux au prétexte que la Saint-Valentin était contraire aux préceptes de l’Islam, jugeant cette célébration comme une importation culturelle occidentale. Il est même interdit d’en parler, selon la décision de justice. Les mots ‘aimer’, ‘désirer’, ‘cœur’, ‘crise cardiaque’ seront également interdits ce jour-là. Toute personne prise en flagrant délit sera condamnée à écrire 40.000 fois “La Saint-Valentin n’est pas halal”, tout en étant fouettée par d’anciens athlètes olympiques d’haltérophilie.

“Nous sommes des êtres sensibles et poétiques”

Un haut-magistrat pakistanais a bien voulu nous recevoir et donner davantage d’explications sur cette décision d’interdire la célébration de l’amour. “Des films de Jackie Chan, de Van Damme ou de Rambo oui, on l’accepte, c’est une importation, c’est culturel et c’est occidental, mais c’est toléré. C’est pareil pour les sites culturels informatifs comme Youporn et XHamster. Importation oui, culture oui, occidentalisme oui, mais permis. Et puis les parlementaires extrémistes s’ennuieront durant les questions au parlement si nous interdisons ces sites culturels de découverte. Par contre, pour la Saint-Valentin, c’est catégoriquement non. Les personnes amoureuses seront fouettées en place publique de 10.000 coups de fouets halal, dans un premier temps. Le temps que la personne qui fouette se repose et le 2ème quart-temps reprendra. Et ainsi de suite durant les 4 quart-temps au total, c’est raisonnable, non ?. J’avais copié cela sur les 4 quart-temps des matchs de football américain après l’un de mes séjours aux Etats-Unis en allant rendre visite à mon fils, en couple avec une californienne. Il y avait aussi le frère de sa copine, un très beau californien au corps sculptural d’Apollon et aux yeux bleus envoûtants. Un bellâtre excitant et quand il parle, avec son petit accent américain, j’en avais les poils en érection (ndlr : poils qui s’hérissent)”, indique le haut-magistrat du Ministre de la Justice et des châtiments arbitraires et physiques d’Islamabad. “Mais attention, que les porcs zoophiles occidentaux qui pratiquent l’union libre et le concubinage ne viennent pas nous donner de leçons et dire que nous n’aimons pas l’amour, le sexe et les femmes. Je ne laisserai jamais dire cela. La preuve, nous aimons les femmes dès qu’elles ont 9 ans et même 5 ans pour les plus romantiques d’entre nous. Cela peut être vu comme une forme d’oppression par l’Occident et certains pays musulmans libéraux qui acceptent les mariages non forcés. Mais non, nous sommes des êtres sensibles et poétiques. Allez faire un tour dans certaines de nos campagnes et voir comment les chefs de tribus qui marient des gamines de 7 ans avec des hommes de 40, 50, 60, 70 et même 80 ans, avec des érections d’ânes, sont des individus galants et avenants”, avertit le haut-fonctionnaire, un verre de whisky halal à la main.

Au Pakistan, avec une population à majorité musulmane, l’âge légal pour se marier est de 16 ans pour les filles et de 18 ans pour les garçons. Un projet de loi avait été déposé pour fixer l’âge au mariage des filles à 18 ans et établir des condamnations, au lieu des “punitions” actuelles. Mais ce projet loi a malheureusement été rejeté par les députés pakistanais qui la jugeaient “blasphématoire” et “anti islamique”. Le mariage est une pratique répandue, essentiellement en zones rurales du Pakistan, avec des filles parfois âgées de 6 ou 7 ans.

“La bombe nucléaire sur l’ONU et sur tous les pays occidentaux civilisés”

En termes des droits des enfants, le Pakistan avait ratifié la Convention internationale relative aux Droits de l’Enfant, sous la condition que l’Onu et l’Unicef ne s’immiscent pas dans les affaires intérieures du pays et dans les conditions de maltraitance des enfants, mariage de mineurs de moins de 16 ans compris. “Nous avons ratifié la Convention internationale relative aux Droits de l’Enfant, mais pas des petites filles. Nous répétons, comme nous l’avons fait dans notre discours avant la signature de la convention à New York, en présence de tous les représentants des états membres que l’ONU et tous les autres organismes de défense des gamines ne se mêlent pas de nos affaires avec les petites filles de 7 ans pubères, sinon nous lâchons la bombe nucléaire sur l’ONU et sur tous les pays occidentaux civilisés”, prévient un représentant du Ministère des Affaires étrangères et du Nucléaire du Pakistan.

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.