Saint-Valentin : combien d’amoureux confondent le cadeau pour leur conjoint.e avec celui pour leur maîtresse ou amant ?.

Crystal Expensive Precious Luxury Jewelry Diamond

La Saint-Valentin, la fête par excellence des amoureux, de l’amour, de la passion, des sentiments, des petits gestes tendres, des dîners romantiques, des roses rouges, des positions insolites effectuées durant les rapports sexuels une fois dans l’année, mais également des cadeaux.

Le 14 février est la fête par excellence des amoureux, la seule par ailleurs. La Journée internationale de la femme ou Journée internationale des droits de la femme ne concerne, malheureusement, “que” les femmes victimes de violences conjugales. Ainsi, la Saint-Valentin est l’occasion de se dire “je t’aime”, au mieux plus d’une fois par jour, sans contrepartie et sans arrières-pensées, du moins officiellement car les fellations et autres cunnilingus effectués durant le 14 février sont, selon plusieurs études, plus appliqués et provoquent davantage d’effets orgasmiques que ceux pratiqués les autres jours de l’année.

“Le collier en diamant et or blanc 50 carats”

Mais la Saint-Valentin est également le jour où l’on offre des fleurs, de préférence des roses rouges, ainsi que des cadeaux. Et en termes de présents affectueusement donnés, près de 10% des hommes et des femmes se trompent, chaque année, de cadeaux et offrent le cadeau de leur conjoint.e, généralement sans réelle grande valeur monétaire, à leur maîtresse ou amant. Inversement, le précieux cadeau, généralement un bijou de la Place Vendôme ou un beau voyage à deux aux Seychelles est offert, par inadvertance, à la personne avec qui on est officiellement en couple. “Je fais partie des 10%, vous avez raison, ce chiffre n’est pas exagéré. L’an dernier, pour la Saint-Valentin, je m’étais trompé de cadeau et j’ai donné le porte-clé à ma maîtresse et ma femme avait reçu le collier en diamant et or blanc 50 carats. Je ne vous raconte pas la tête de ma maîtresse. Elle avait cru à une blague, mais j’avais beau lui expliquer que j’avais donné le collier à ma femme, elle m’avait ordonné d’aller le reprendre. Je n’ai pas pu et elle m’a quitté sur le champs”, précise un cinquantenaire lyonnais, toujours marié.

“un cadeau de secours”

Pour éviter toute déconvenue, de nombreux experts en thérapies de couples conseillent d’acheter, en plus des cadeaux, un cadeau de secours, très cher afin de l’offrir à sa maîtresse ou à son amant. “Nous donnons ce conseil car nous sommes en surbooking. Nos planning sont surchargés, nous n’avons plus une minute à nous. Aussi, nous recommandons aux personnes un peu tête en l’air de prévoir un cadeau de secours”, indique un spécialiste en psychologie et proctologie à Paris.

 

 

Crédit-photo : Max Pixel, cc0.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.