Rentrée – Contrats aidés : les élèves des quartiers chics iront en ZEP un trimestre par an.

Avec la suppression des contrats aidés dans le secteur non-marchand, les élèves des quartiers huppés des grandes villes de France iront étudier, dès la rentrée prochaine et durant un trimestre par an, dans les Zones d’Éducation Désemparées.

Les communes n’ont pas eu d’autres choix. Le gouvernement leur a proposé cette ultime solution en dernier recours, après les pourparlers de fin août entre le Ministère de l’Éducation nationale et des représentants des ZEP des 10 grandes villes de France. Les Directeurs d’établissements avaient menacé de faire grève et de bloquer l’accès aux locaux si une solution n’avait pas été trouvé d’ici la rentrée scolaire.

Les élèves passeront de 12 à 42 élèves par classe dans les Zones d’Éducation Prioritaires.

Les élèves de primaire, collège et lycée des quartiers des Zones d’Éducation Avantagées iront dans les quartiers dits difficiles un trimestre par an cette année.

Ainsi, dès le mois de septembre 2017, les élèves du Lycée Henri IV, dans le 5ème arrondissement de Paris, iront au Lycée La Plaine de Neauphle, à Trappes, dans les Yvelines.

L’an prochain, la durée passera à 6 mois par an. En effet, la baisse des Contrats aidés dans le secteur non-marchand, c’est-à-dire dans les services, entraînera une forte baisse des personnels d’éducation et d’encadrement. “C’est soit ça, soit augmenter de 600% les impôts locaux pour engager du personnel via les agences d’emploi privées”, avertit un maire d’un grande ville française du sud de la France.

Les établissement scolaires des principales grandes villes de France sont concernés : Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille et Rennes.

Crédit photo : Warateens, public domain.

 

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.