Interdiction du portable au collège : les smartphones confisqués seront détruits.

L’Éducation nationale a un nouveau dossier sur le feu. En plus des affaires courantes, des revendications des enseignants, du manque de moyens dont souffrent les établissements, le Ministère prépare une stratégie de lutte contre le trafic de tweets et autres posts sur les réseaux sociaux.

Après l’annonce relative à l’interdiction des téléphones portables au collège, voulue par Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale, les responsables d’académies se réunissent pour préparer le contre-attaque au trafic de tweets, qui se met peu à peu en place dans les collèges de France. Ils devront également plancher sur le cas des lycées et des universités . En effet, à la rentrée prochaine, une interdiction pure et simple des smartphones dans les lycées et universités de France sera décrétée.

“Les cigarettes, le cannabis et maintenant les tatoos, enfin je veux dire les cellulaires, cela sera un peu difficile à gérer, mais nous y arriverons”, précise un directeur de collège. “J’ai découvert Twitter, Facebook et Instagram en 2016, je connais mon sujet. Nous serons implacables”, insiste le responsable.

De nombreux collégiens ont fait de la prison, ils arriveront à contourner l’interdiction.

Mais la parade à cette interdiction se met en place. “De nombreux collégiens ont fait de la prison, ils arriveront à contourner l’interdiction facilement, en appliquant au collège les mêmes subterfuges qu’en tôle”, indique Patrick Moyon, membre d’un syndicat d’enseignants.

A Fleury-Mérogis, quand j’étais en 6ème, les gardiens n’y voyaient que du feu.

En effet, les collégiens à avoir été en prisons sont de plus en plus nombreux au fil des ans. “Il me fait rire le Ministre. A Fleury-Mérogis, quand j’étais en 6ème, les gardiens n’y voyaient que du feu. On mettait les téléphones dans des endroits de notre corps pas fait pour normalement. Ils sont sympa les gardiens. A force de les effrayer, ils sont devenus dociles. Alors devant les profs, ça devrait aller”, indique Benoit, qui a passé 3 ans en prison pour trafic de cocaïne.

Interdire et détruire les smartphones confisqués.

Il se murmure que l’Éducation nationale prépare, avec des experts, une tactique de lutte contre les smartphones au collège. Conjointement avec la Brigade des Stupéfiants, une manœuvre conjointe sera élaborée pour interdire et détruire les smartphones confisqués. “les confisquer et les rendre ne servira à rien. Nous les détruiront, comme on détruit le cannabis confisqué”, prévient le Ministre de l’Éducation.

Il en sera de même dans les lycées et universités de France à la rentrée prochain, prévient le Ministère.

Crédit photo : Pixabay, cc0.

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.