La fumigènite : ce mal inconnu dont souffrent des dizaines de milliers de personnes en France et dans le monde.

Le match retour PSG-Real Madrid de Ligue des Champions a été perturbé par des fumigènes allumés par des supporters parisiens de la Tribune Auteuil. Mais derrière ce phénomène se cache une maladie encore très peu connue du grand public.

Durant le match de huitième de finale de Champions League PSG-Real Madrid, qui a vu la victoire des merengues et l’élimination du richissime club de football du Paris Saint-Germain, des fans parisiens, présents au Parc des Princes à Paris, ont allumé des fumigènes pour soutenir leur équipe. L’arbitre a brièvement interrompu la rencontre.

“Ecarquiller des yeux très rapidement”

A la suite de ces allumages de fumigènes, le gardiens de but du PSG, Alphonse Areola, a encaissé un but sur une tête du légendaire joueur du Real Madrid Cristiano Ronaldo. Mais les fumigènes ne sont pas mis en cause dans la défaite du PSG. “Les fumigènes allumés par les supporters de la Tribune Auteuil m’ont pas du tout gêné car j’avais appris à joueur dans le brouillard quand j’évoluais une saison à Lens. Repérer les formes, anticiper, écarquiller des yeux très rapidement pour extraire les très petites gouttelettes d’eau, j’avais tout appris à Lens sur le jeu en climats difficiles. Lors du match contre le Real Madrid, j’avais une faible visibilité, mais ce n’est pas à cause des fumigènes que je me suis pris le but. Le tort est plutôt du côté du brouillard qu’il y a dans le jeu parisien”, indique fair-play l’international Alphonse Areola.

Mais le fait d’allumer des fumigènes de la part des supporters qui soutiennent leur équipe, au risque de subir une sanction de l’intransigeante UEFA, la société privée en charge des finances du foot européen, lève le voile sur une maladie peu connue du grand public, la fumigènite. Explications.

“Fumigènes dans leur lieu de travail ou même à leur domicile”

Considérée comme un TOC par certains experts, une maladie chronique par d’autres, le fumigènite consiste à allumer des fumigènes de manière involontaire et non calculée. “Je suis des patients qui allument régulièrement des fumigènes dans leur lieu de travail ou même à leur domicile. Une fois un patient, hasard des choses, fan du PSG, a allumé un fumigène durant sa lune de miel, en plein ébat sexuel. Heureusement sans faire de victimes. Il ne faut pas négliger la gravité et le mal que cause la fumigènite, mais également le tracas subit par leur entourage. Les personnes atteintes de fumigènite doivent consulter sans attendre”, indique un Guy Plastroni, Professeur dans un grand hôpital parisien, proche du Parc des Princes.

Les personnes atteintes de fumigènite ne se rendent malheureusement pas compte de la gravité de leur maladie. “Fumigé quoi ? Je fais rien de mal moi. On risque de fermer la Tribune Auteuil ? Notre club le PSG risque une lourde amende ? Moi j’allume mon fumigène que j’ai acheté avec mon pognon, c’est tout. Je le fais sans réfléchir. Fumigé quoi vous avez dit ? c’est quoi ? Redis à moi la définition”, précise un supporter parisien atteint de fumigènite.

La Ligue 1-Conforama, payez en 4 fois sans frais a mis en place un groupe d’experts pour apporter un soutien psychologique aux supporters atteints de fumigènite.

 

 

 

Crédit-photo : sarita.walsh, reshot.

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*